Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 161 à 174 sur 174 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Mairies-lavoirs des Vosges
    Mairies-lavoirs des Vosges
    Texte libre :
    dans une même structure. Parfois, cette idée est émise par l'architecte, comme à Bainville-aux-Saules construction est réalisée en une seule fois (Vicherey en 1829, Bainville-aux-Saules en 1829, Villers en 1863 en avant les grandes préoccupations du 19e siècle : l'administration communale qui est confiée aux . Un soin particulier est apporté aux encadrements, aux bandeaux, aux corniches et aux chaînes d'angle
  • fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin
    fontaine - lavoir - abreuvoir - bassin Relanges - rue du Foyer Grande Rue route de Vittel - en village - Cadastre :
    Historique :
    , Joseph Audinot de Senonges et Jean-Nicolas Liégeois de Bainville-aux-Saules, entrepreneurs associés pour
  • Lavoirs des Vosges
    Lavoirs des Vosges
    Texte libre :
    autres lavoirs présentent un bassin atypique de forme hexagonale à Rancourt et à Bainville-aux-Saules le département en fonction de leur typologie qui est adaptée aux usages et organisations Française va leur permettre de développer une adduction d'eau plus complexe pour répondre aux besoins d'une conseil municipal de Damas-aux-bois en 1887 « Lorsque nos ménagères ont à laver le linge de la famille années 1930 suite aux dégâts de la première guerre mondiale (construction d'un lavoir en 1920, près des recueillir en France et à l’étranger tous les documents relatifs aux moyens de créer dans les grands centres des tuiles violons, forme spécifique aux cantons de Coussey, Neufchâteau et à leur abords. Elles ont fixées aux murs. Typologie des lavoirs Lavoir sur la rivière : En l'absence d'ouvrage collectif qu'un entrepreneur à Viviers-lès-Offroicourt : "JE FUT FAIT PAR DALBANNE FILS DE BAINVILLE 1825 effet, elle semble bien adaptée aux contraintes et aux besoins locaux : Le climat vosgien impose des
    Illustration :
    Fontaine-lavoir du Petit-Ménil à Bainville-aux-Saules, vue d'ensemble du lavoir à bassin hexagonal
  • Présentation de l'ex-canton de Dompaire
    Présentation de l'ex-canton de Dompaire Vosges
    Historique :
    les troupes françaises et suédoises, qui détruisent ensuite les châteaux de Dompaire, Bainville-aux -Saules et Ville-sur-Illon. Celui de Vaubexy est brûlé par les Lorrains pour ne pas servir de base aux sites ont été fouillés et ont révélé des vestiges marquants : les thermes et le pilier aux 4 divinités , Avillers, Vomécourt, Ahéville, Tatignécourt, Hagécourt et Madonne, et 9 arrière bans. Seuls Gugney-aux-Aulx , Gorhey, Gugney-aux-Aulx, Hennecourt, Hagécourt, Madegney, Ville-sur-Illon), du 1er juillet au 6 décembre 1631 (Harol, Derbamont, Gugney-aux-Aulx), pendant 4 mois en 1632 (Ahéville), et en 1636 (Damas, Adompt ne reste qu’un à cinq foyers à Ahéville, Bainville, Bettegney-Saint-Brice, Bouxières, Bouzemont , Gugney-aux-Aulx, Harol, Hagécourt, Saint-Vallier. Les terres sont en friche et deux villages sont plusieurs décennies, puisque Gugney-aux-Aulx est à nouveau pillé en 1670 par les troupes du Maréchal de lié à l’exode rural s’amorce. Gugney-aux-Aulx et Vaubexy maintiennent leur population jusqu’en 1876
    Description :
    situé au lieu-dit La Grande Poirière à Bainville-aux-Saules, âgé d’environ 400 ans, qui est un arbre localement la « Petite Sibérie » atteignent 465 mètres d’altitude à la Croix de Virine (Circourt). Exposé aux . Ce qui a permis aux habitants d’exploiter les argiles rouges pour la fabrication de tuiles, et le grès bigarré ou rose en pierre de taille. Les terres acides sont moins propices aux cultures qu’au nord en 1830, à 19% en 2000. Sur les coteaux, aux abords des villages, les vergers prennent une forme particulière, notamment à Gugney-aux-Aulx où les fruitiers de hautes tiges se trouvent sur des sols pâturés villages plus importants entre 500 et 800 habitants à leur maximum (Damas-et-Bettegney, Gugney-aux-Aulx ) ; l’église Saint-Paul à Gorhey (IMH ; CMH) ; l’église Saint-Barthélemy de Gugney-aux-Aulx (IMH) ; le château
    Illustration :
    Gugney-Aux-Aulx, vue des vergers pâturés et des vignes entourant le village IVR41_20188839603NUC2A
  • fontaines-abreuvoirs des Vosges
    fontaines-abreuvoirs des Vosges
    Texte libre :
    ou toute autre chose" (extrait de l'arrêté municipal de Bainville-aux-saules du 12 février 1884 appellations (vocabulaire relevé dans le cadre de dépouillements dans les archives communales conservées aux la rue qui servent d'abreuvoirs aux bestiaux. Ainsi au fil du 19e siècle, les auges polyvalentes
  • Architecture rurale de la commune de Légéville-et-Bonfays
    Architecture rurale de la commune de Légéville-et-Bonfays Légéville-et-Bonfays
    Historique :
    fauchées de prés, 10 jours de vigne situés à Bonfays, Pont-lès-Bonfays, Bainville-aux Saules, Rancourt, et a fait aux récoltes en 1748. Les pratiques des affouages, de la vaine pâture et de la glandée sont débouchés et aux crises du mildiou et du phylloxera vers 1900, remplacée par des vergers qui ont aujourd’hui
    Description :
    la commune est assez importante par rapport aux autres territoires des Vosges (29%). Il existe
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Valfroicourt - 135 rue du Void des Saules - en village - Cadastre : 2016 C 626
    Historique :
    La fontaine-lavoir du Void des Saules a été établie en 1829, à l'emplacement de la source qui plans dressés par Grandidier, architecte à Mirecourt, par Joseph Liégeois, entrepreneur à Bainville
    Description :
    croupes. La façade est est ouverte vers la rue par six colonnes monolithiques (dont deux adossées aux
    Localisation :
    Valfroicourt - 135 rue du Void des Saules - en village - Cadastre : 2016 C 626
  • Ensemble de deux fontaines - lavoirs - abreuvoirs
    Ensemble de deux fontaines - lavoirs - abreuvoirs Vincey - rue des saules rue du Pincieux - en village - Cadastre :
    Historique :
    Sur le cadastre de 1818, la fontaine-lavoir de la rue des Saules, est placée au sud de la rue de -aux-Bois est chargé des travaux. Les fontaines sont sont alimentées par des sources découvertes aux -lavoir de la rue des Saules a été remplacé et la toiture a été refaite récemment. La toiture du lavoir de
    Localisation :
    Vincey - rue des saules rue du Pincieux - en village - Cadastre :
    Illustration :
    Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade antérieure Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de la colonne d'alimentation. IVR41_20168833648NUC2A Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de détail de la pomme de pin surmontant la colonne Lavoir de la rue des Saules à Vincey, vue de détail du mascaron surmontant la colonne
  • Présentation de la commune de Hagécourt
    Présentation de la commune de Hagécourt Hagécourt
    Description :
    les décharges du Moulin de Croté ou Crotey (commune de Valleroy-aux-Saules) sont encore visibles. Au . Les maisons de manouvriers sont plutôt établies aux extrémités nord et sud du village. Le quartier du
  • Architecture rurale de la commune de Maroncourt
    Architecture rurale de la commune de Maroncourt Maroncourt
    Historique :
    d’Hymont (ban mêlé pour les trois villages : Hagécourt, Maroncourt et Valleroy-aux-Saules) (sources : AD88 -2O300/9). Sous l’ancien régime, la pratique de la vaine pâture se faisait aux lieux-dits Derrière le par rapport aux villages voisins : 12 charrues, 1 houe à cheval, 6 machines à battre, 2 faucheuses Dommartin-aux-Bois est alors chargé d’un bordage général de toutes les propriétés (AD88-Edpt 293/3F4 ). L’exploitation de la vigne est progressivement abandonnée suite à de faibles débouchés et aux crises du mildiou
    Description :
    . La part des fermes à double logis de la commune est assez importante par rapport aux autres
  • Présentation de la commune de Velotte-et-Tatignécourt
    Présentation de la commune de Velotte-et-Tatignécourt Velotte-et-Tatignécourt
    Historique :
    dont dépendaient Hagécourt, Madecourt, Maroncourt, Rozerotte, et Valleroy-aux-Saules. Visible sur la
  • Architecture rurale de la commune de Hagécourt
    Architecture rurale de la commune de Hagécourt Hagécourt
    Historique :
    (ban mêlé pour les trois villages : Hagécourt, Maroncourt et Valleroy-aux-Saules) (sources : AD88 , négociant et cafetier). Les revenus des foyers les plus modestes (aux extrémités du village) sont complétés régime, elle se faisait aux lieux-dits Haut Champ, Champ Quopré (ban mêlé pour Hagécourt et Valleroy
    Description :
    part des fermes à double logis de la commune est important par rapport aux autres territoires des
  • Architecture rurale de la commune de Begnécourt
    Architecture rurale de la commune de Begnécourt Begnécourt
    Historique :
    Valleroy-aux-Saules (Thomassin) et de Ville-sur-Illon (Leclerc) (AD88 - Edpt 47/3F1). La seule industrie du de fromage), 1/20 pour l’alimentation des veaux, 1/20 pour la vente directe aux consommateurs locaux , et le reste (la moitié) est collecté par les deux ramasseurs livrant aux laiteries industrielles de Ville-sur-Illon. Situé non loin de la source d’eau minérale exploitée aux 18e et 19e siècles, il est l’assolement triennal et la vaine pâture (aux lieux-dits de La Grande Ambanie et du Pré des Monceles) sont
  • Architecture rurale de la commune de Ville-sur-Illon
    Architecture rurale de la commune de Ville-sur-Illon Ville-sur-Illon
    Historique :
    , les chanoines réguliers de Dommartin-lès-Ville possèdent quelques biens en gagnages à Bainville , 81 noyers. L’exploitation des prairies naturelles et artificielles permet de subvenir aux besoins des trieur communal en 1897, afin de permettre aux cultivateurs d’obtenir des semences de céréales abandonnée suite à de faibles débouchés et aux crises du mildiou et du phylloxera vers 1900. Les pratiques de