Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 11332 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Hôpital militaire
    Hôpital militaire "L", puis Sédillot, actuellement siège du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle appelé Centre administratif départemental Nancy - 48, 50 rue du Sergent Blandan - en ville - Cadastre : 1974 BS 25 1989 BS 25, 535, 546 2010 BS 619, 646 à 693
    Genre :
    de militaires
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale patrimoine militaire
    Historique :
    La question de la réalisation d'un nouvel hôpital militaire à Nancy est posée en 1884. En avril d'infanterie de l'actuelle rue Blandan réactive le projet, d'autant qu'une part importante de la future emprise (61.788 m²) est offerte à l'Etat. L'acquisition de l'ensemble de la propriété, fait l'objet d'une D.U.P Nancy ; il prévoit la réalisation d'un hôpital de 528 lits dans 15 pavillons en rez-de-chaussée, très réalisation de 2 pavillons de malades ( d2 et d3) dés la fin juillet 1901. Les bâtiments sont pourvus de la même année, est adjugée à l'entrepreneur Tixier la réalisation du bâtiment de l'administration et des officiers et sous-officiers malades (c). Achevé en 1904, il offre la particularité de présenter auparavant, participé à la réorganisation de certains bâtiments (dont l'infirmerie) de la caserne Sainte l'entrepreneur Luquet. Prévue, semble-t-il en 1904, mais à début de réalisation incertain ou très partiel, la et 1915 par la Société Nancéienne de Béton Armé) et l'édification de la chapelle (m) de la morgue (o
    Référence documentaire :
    liste des références de la Société Nancéenne de Béton Armé bâtiments en bordure de la rue Sergent Blandan (absence du bâtiment "b") Plan d'abords du Parc 22-09-1895, p. 155-156. L'immeuble et la construction dans l'Est. 7-07-1901, p.91. L'immeuble et la construction dans l'Est. 14-07-1901, p. 85. L'immeuble et la construction dans l'Est. 14-10-1901, p. 189. L'immeuble et la construction dans l'Est. 18-05-1902, p. 23. L'immeuble et la construction dans l'Est. 21-12-1902, p. 271. L'immeuble et la construction dans l'Est. 5-07-1903, p. 77. L'immeuble et la construction dans l'Est. 26-07-1903, p. 103. L'immeuble et la construction dans l'Est.
    Murs :
    calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit partiel
    Description :
    6 pavillons de malades orientés selon un axe Nord-Sud : soubassement en moellon appareillé, moellon , filets saillants entre niveaux, corniche saillante sous égout,encadrements de baies en pierre de taille à linteau à claveau et filet saillant sommital, enduit partiel, séparations de niveaux en ciment ou béton armé (entre sous-sol et rez-de-chaussée et entre ce dernier et étage carré, absence probable entre ce dernier et grenier), en rez-de-chaussée surélevé avec 1 étage carré, élévation à travées, toit à longs pans en tuile mécanique à glaçure ou engobe (?) de couleur noire, corps d'extrémités couverts en pavillon, latrines de nuit en saillie avec soubassement à placage de granite en opus incertum, enduit partiel et toit à longs pans ; pavillon de l'administration et officiers et sous-officiers : élévation médian couvert d'un pavillon brisé en zinc et ardoise, encadrements de baies en pierre de taille à linteau sommé d'un filet saillant, l'avant-corps médian est pourvu, au rez-de-chaussée de 3 ouvertures
    Étages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    Auteur :
    [entrepreneur de maçonnerie] Guillemin A. [entrepreneur de maçonnerie] Tixier L. [entrepreneur de maçonnerie] Luquet [entrepreneur de maçonnerie] Société Nancéenne de Béton Armé
    Titre courant :
    Hôpital militaire "L", puis Sédillot, actuellement siège du Conseil départemental de Meurthe-et -Moselle appelé Centre administratif départemental
    Appellations :
    centre administratif départemental
    Texte libre :
    Le traitement "urbain" de la façade du bâtiment (c) semble s'expliquer par sa situation, en vis-à la Ville de Nancy. L'attribution d'une partie de la façade (avant-corps médian) à Charles Bourgon , d'ornements particulièrement usités dans de nombreuses réalisations connues de l'architecte : dessin de la lucarne du brisis ; losanges dans les linteaux des fenêtres de l'étage et dans l'entablement surmontant la linteaux des fenêtres de l'étage. Il convient cependant de noter que la fiche de renseignement, établie par l'architecte en 1914 pour la constitution de son dossier de récipiendaire de la Légion d'Honneur, qui mentionne ses interventions à la caserne Sainte-Catherine, ne fait pas état de son éventuelle participation à l'hôpital Sédillot. La réalisation de la galerie de liaison entre les pavillons pose plusieurs questions en juillet 1906. L'ouvrage, en fer, dont l'édification est adjugée en décembre de la même année à correspond pas à celle de la galerie en place en 1992, même en comptant les liaisons adventices avec les
    Illustration :
    Pavillon (d5), élévation Ouest, partie gauche avec latrines en saillie, vue de trois quarts gauche Pavillon (d1), élévation Ouest, partie gauche, vue de trois quarts gauche. IVR41_20175411457NUC2A Bâtiment (1901-1902) de malades (d2), élévation Nord-Est, partie droite, vue de trois quarts gauche Bloc opératoire (?), vue de situation depuis le Nord-Ouest. IVR41_20175411459NUC2A Galerie centrale et intersection (à droite) vers les cuisines, au fond (à droite) la couverture du Pavillon de malades (d), élévation Ouest, partie Sud ; à gauche : bâtiment du groupe électrogène et poste de transformation. IVR41_20175411462NUC2A
  • Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château
    Dossier :
    Tableau d'assemble de la commune de Réchicourt, 1813, AD57, 35P562 Maisons, fermes de la commune de Tableau d'assemble de la commune de Réchicourt, 1813, AD57, 35P562 Présentation de la commune de
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Présentation de la commune d'Assenoncourt
    Présentation de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - en village
    Dossier :
    Cadastre ancien de la commune d'Aseenoncourt, tableau d'assemblage, 1814, AD57, 35P34. Présentation de la commune d'Assenoncourt
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • présentation de la commune de Saint-Georges.
    présentation de la commune de Saint-Georges. Saint-Georges
    Dossier :
    Cadastre ancien de la commune de Saint-Georges, tableau d'assemblage, 1814, AD57 35P612 présentation de la commune de Saint-Georges.
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • présentation de la commune de Saint-Georges.
    présentation de la commune de Saint-Georges. Saint-Georges
    Dossier :
    Cadastre ancien de la commune de Saint-Georges, section E, 1814, AD57 35P612 présentation de la commune de Saint-Georges.
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Présentation de la commune de Richeval.
    Présentation de la commune de Richeval. Richeval
    Dossier :
    Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section C1 du village, AD57 35P308 Présentation de la Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section C1 du village, AD57 35P308 Maisons, fermes de la commune de Richeval. commune de Richeval
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Présentation de la commune d'Assenoncourt
    Présentation de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - en village
    Dossier :
    Cadastre ancien de la commune d'Aseenoncourt, section C dite de Languimberg, 1814, AD57, 35P34 . Présentation de la commune d'Assenoncourt
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Présentation de la commune de Richeval.
    Présentation de la commune de Richeval. Richeval
    Dossier :
    Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section A1 de la Carpe Frite, AD57 35P308 Présentation de la commune de Richeval. Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section A1 de la Carpe Frite, AD57 35P308 Maisons, fermes de la commune de Richeval
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Présentation de la commune de Richeval.
    Présentation de la commune de Richeval. Richeval
    Dossier :
    Cadastre ancien de Richeval, section E du village, AD57 35P580 Présentation de la commune de Cadastre ancien de Richeval, section E du village, AD57 35P580 Maisons, fermes de la commune de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Domaine des comtes de Custine.
    Domaine des comtes de Custine. Assenoncourt - 64 rue grande - en village - Cadastre : 2013 1 263
    Dossier :
    Plan de la ferme des Custine sur le cadastre de 1814, AD 57, 35P34. Domaine des comtes de Custine.
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château
    Dossier :
    Cadastre ancien de Réchicourt, section K du village, 1813, AD57 35P562 Maisons, fermes de la Cadastre ancien, section K du village, 1813, AD57, 35P562 Présentation de la commune de commune de Réchicourt-le-Château
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune d'Assenoncourt
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - en village - Cadastre :
    Dossier :
    bois de la commune d'Assenoncourt Cadastre ancien d'Assenoncourt, section E dite du village, AD57 35P34. Présentation de la commune Cadastre ancien d'Assenoncourt, section E dite du village, AD57 35P34. Maisons, fermes en pan de
    Auteur :
    AuteurDocumentReproduit Archives départementales de la Moselle
  • Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville
    Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville Moussey - - en village - Cadastre :
    Dossier :
    Plan cadastral de Hellocourt, tableau d'assemblage, 1828, AD57 35P314. Cité ouvrière et usine de chaussures de Bataville
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Château de Réchicourt-le-Château.
    Château de Réchicourt-le-Château. Réchicourt-le-Château - 9 rue du Château - Cadastre : 1813 K 353 2016 1 426
    Dossier :
    Plan annexé au procès-verbal de vente du château de Réchicourt-le Château comme bien national en l’An VI. (AD 54, 1Q594n°349/11). Légende : A) corps de logis neuf. B) jardin d'agrément avec puits C-D ) Verger et plantation de tilleul en quinconce. E) potager clos de murs H) Verger I) potager Y) jardin , verger, potager dans lequel se trouve une belle pièce d'eau. Château de Réchicourt-le-Château.
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Ancienne synagogue de Frauenberg (détruite)
    Ancienne synagogue de Frauenberg (détruite) Frauenberg - route R. D. 82 - en village
    Dossier :
    Plan aquarellé de la synagogue signé le 25 février 1869 par l'architecte Shatz. Ancienne synagogue de Frauenberg (détruite)
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Masque de Pourim
    Masque de Pourim Boulay-Moselle - Adresse inconnue - en ville
    Dossier :
    Ensemble. Masque de Pourim
    Auteur :
    AuteurIllustration Archives départementales de la Moselle
  • Synagogue de Boulay-Moselle
    Synagogue de Boulay-Moselle Boulay-Moselle - 8 rue du Pressoir - en ville
    Historique :
    auteur de celle de Bouzonville, A cette date, la communauté ne compte plus que 11 familles. Longtemps et 1965, avec les dommages de guerre, sur les plans de l'architecte messin Aimé Bercier, également utilisée de manière occasionnelle, elle est aujourd'hui désaffectée.
    Référence documentaire :
    Archives du consistoire israélite de la Moselle
    Représentations :
    étoile de David
    Murs :
    calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Description :
    La façade de la synagogue, mise en valeur par sa position à l'angle de deux rues, est ornée de jaune de type pierre de Jaumont). A l'intérieur, la salle de prière est éclairée sur ses grands côtés , par de grandes verrières colorées dessinant -aussi des étoiles de David. La tribune des femmes est lignes noires formant des étoiles de David. Les murs latéraux sont traités en pierre de taille (calcaire placée au-dessus de l'entrée. Au fond, l'arche sainte est précédée par une petite tribune.
    Localisation :
    Boulay-Moselle - 8 rue du Pressoir - en ville
    Titre courant :
    Synagogue de Boulay-Moselle
    Illustration :
    Vue de la façade principale. IVR41_20075730033NUC2A Vue de la salle de prière depuis la tribune des femmmes. IVR41_20075730123NUC2A Elévation latérale sur la rue Brûlée. IVR41_20075730035NUC2A
  • Reliquaire de la Vraie Croix
    Reliquaire de la Vraie Croix Barbas - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Reliquaire de la Vraie Croix réalisé au cours du 19e siècle.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Un élément figurant deux angelots est rapporté sur le socle. Un motif de feuilles et fleurs orne la base du montant de la croix. Une fleur de lys héraldique coiffe l'extrémité de chaque bras, le nimbe métallique est fixé sur l'arrière de la croix. Le médaillon reliquaire, encastré à la croisée, renferme la relique de la Vraie Croix, sur un papier blanc cruciforme, avec un tissu rouge en fond. Le médaillon fleur de lys possède un entourage largement ajouré, dessinant une croix grecque, rayonnante avec feuillage et fleurs de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en bois et laiton argenté. Le reliquaire, en bois, peint en noir, est éléments du décor, en relief, et le médaillon, dans lequel est enchâssée la relique, sont en laiton doré.
    Localisation :
    Barbas - rue de l'Église
    Titre courant :
    Reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    la 13.6 cm pied
    États conservations :
    La croix est restaurée à la croisée et sous le socle.
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
    Illustration :
    Reliquaire de la Vraie Croix - vue générale IVR41_20155434423NUC2A
  • reliquaire de la Vraie Croix
    reliquaire de la Vraie Croix Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale mobilier religieux de Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Ce reliquaire de la Vraie Croix, a été réalisé entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle.
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    Au revers de la croisée, une plaque carrée en bois, vissée, empêche l'accès au reliquaire portatif.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en plusieurs éléments de bois peint en noir. La croix possède un socle une relique représentative de la Vraie Croix présentée sur une croix latine rayonnante en papier . L'inscription, à l'encre sur un croissant de papier vert, confirme la nature de la relique. à trois degrés, quatre faisceaux de rayons inégaux, en bronze doré, sont vissés sur les branches. A la croisée, une lunette en verre laisse voir un médaillon ovale, muni d'une belière, en métal argenté
    Localisation :
    Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Dimension :
    h = 51 ; l = 27 ; la = 7,5
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
    Illustration :
    reliquaire de la Vraie Croix ; vue d'ensemble IVR41_20135432536NUC2A
  • reliquaire de la Vraie Croix
    reliquaire de la Vraie Croix Neufmaisons - rue de l'Église
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    transcription : DE LIGNO SS. CRUCCIS ; cachet de cire de l'évêque de Nancy et de Toul, Monseigneur
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale orfèvrerie religieuse et mobilier religieux des églises de Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Reliquaire de la Vraie Croix, réalisé au cours de la 2e moitié du 19e siècle, la relique a été authentifiée sous l'épiscopat de monseigneur Foulon, évêque de Nancy et de Toul de 1867 à 1882, comme l’atteste
    Dénominations :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Représentations :
    ceinturé d'une fine guirlande de fleurs. La monstrance est composée d'une lunette ovale où est enchâssé le Le pied ovale est bordé d'un tore godronné. Sur la tige, une collerette godronnée surmonte le noeud reliquaire portatif, au centre d'un décor baroque où se mêlent palmes, épis de blé, grappes de raisin et angelots. L'ensemble est surmonté de deux angelots sur nuées rayonnantes et d''une croix latine. Le verre
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Reliquaire de la Vraie Croix en bronze doré. Le médaillon reliquaire, quasi circulaire, qui protège la relique, est enchâssé dans une monstrance ajourée.
    Localisation :
    Neufmaisons - rue de l'Église
    Titre courant :
    reliquaire de la Vraie Croix
    Aires d'études :
    Meurthe-et-Moselle
    Illustration :
    reliquaire de la Vraie Croix - vue générale IVR41_20135430552NUC2A