Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 42 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • fontaine - abreuvoir
    fontaine - abreuvoir Celles-sur-Plaine - rue de la Tournelle place de la Mairie route du col du Donon - en village
    Description :
    La fontaine - abreuvoir est située sur la place centrale de Celles-sur-Plaine. Elle est composée
    Localisation :
    Celles-sur-Plaine - rue de la Tournelle place de la Mairie route du col du Donon - en village
    Illustration :
    Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, carte postale du début du 20e siècle IVR41_19898800432XY Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue d'ensemble de trois quarts droit Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue d'ensemble de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail de la colonne d'alimentation Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail du vase IVR41_20168834800NUC2A Fontaine au centre de Celles-sur-Plaine, vue de détail d'un mascaron IVR41_20168834801NUC2A
  • Les fermes de la commune de Raon-sur-Plaine
    Les fermes de la commune de Raon-sur-Plaine Raon-sur-Plaine - bâti dense
    Localisation :
    Raon-sur-Plaine - bâti dense
    Titre courant :
    Les fermes de la commune de Raon-sur-Plaine
    Texte libre :
    Les fermes de la commune de Raon-sur-plaine répondent à la typologie de la vallée de la Plaine . Elles sont principalement mitoyennes au centre du bourg et organisée de part et d'autre de l'axe routier qui mène au Col du Donon (716 m). 9 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont quatre sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole au profit d'une fonction essentiellement résidentielle. 7 sont situés au centre du bourg et 2 fermes d'altitude aux abords de la route du
  • Les fermes de la commune de Celles-sur-Plaine
    Les fermes de la commune de Celles-sur-Plaine Celles-sur-Plaine - bâti dense
    Localisation :
    Celles-sur-Plaine - bâti dense
    Titre courant :
    Les fermes de la commune de Celles-sur-Plaine
    Texte libre :
    Les fermes de la commune Celles-sur-Plaine répondent à la typologie de la vallée de la Plaine . Elles sont principalement mitoyennes au centre du bourg et organisée de part et d'autre de la route départementale 392A. Elles ont été majoritairement reconstruites au 19e siècle, suite à de multiples incendies et dont quatre sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole au profit d'une fonction essentiellement résidentielle. Elles sont situées au centre du bourg. Les chronogrammes s'étagent entre 1740 et
  • Les fermes de la commune de Luvigny
    Les fermes de la commune de Luvigny Luvigny
    Texte libre :
    Les fermes de la commune de Luvigny répondent à la typologie de la vallée de la Plaine. Elles sont principalement mitoyennes au centre du bourg et organisée en îlots au centre du bourg. 6 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont une est étudiée. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole au profit d'une fonction essentiellement résidentielle. Elles sont situées au centre du bourg. Les
  • Les fermes de la commune d'Allarmont
    Les fermes de la commune d'Allarmont Allarmont
    Texte libre :
    Les fermes de la commune d'Allarmont répondent à la typologie de la vallée de la Plaine. Elles sont principalement mitoyennes au centre du bourg et organisée de part et d'autre de la route départementale 392 et de l'axe routier qui enjambe la Plaine pour rejoindre Bionville. 8 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont deux sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole au profit d'une fonction essentiellement résidentielle. Elles sont situées au centre du bourg. Les chronogrammes
    Illustration :
    Ferme n°3, aujourd'hui auberge, détail de la porte piétonne au linteau daté de 1722
  • Architecture rurale de la commune de Bulgnéville
    Architecture rurale de la commune de Bulgnéville Bulgnéville
    Historique :
    de Damblain vers la Haute-Marne. Quatre tumuli ont été identifiés au lieu-dit « Le Prieur », probablement antérieurs au Hallstatt ancien. A la limite de la commune de Mandres-sur-Vair, dans le bois trouvées au lieu-dit « Le Haut-Bois », « La cote », entre la R.D. 164 et le ruisseau au sud de la Ferme de siècle) a été fouillée par INRAP en 2015 au lieu-dit « Les Longues Rayes ». Un cimetière mérovingien a aussi été relevé au lieu-dit « La Tinchotte » Sous l'ancien régime, Bulgnéville relevait au spirituel c’est la localité la plus importante de la plaine thermale (700 habitants en 1700). La baronnie est terre, la charrue, les écus, la société villageoise de la plaine thermale des Vosges de 1697 à 1789 , situé au nord-ouest du bourg, est en activité jusqu'en 1710. Il permettait la fabrication de taques, de ). In : Journées d'études vosgiennes 2001). Au milieu du 19e siècle, la production artisanale et agrandie progressivement au fil du développement de la production.
    Référence documentaire :
    La terre, la charrue, les écus, la société villageoise de la plaine thermale des Vosges de 1697 à 1789 JACQUET, Alain. La terre, la charrue, les écus, la société villageoise de la plaine thermale des , Vittel). Des sources au thermalisme, Contrexéville-Vittel. Contrexéville : Centre d'Etudes locales rurale de la Plaine des VOsges - Association les Récollets, 2003.224p., ill., plans, carte.
    Description :
    , IA88031374, IA88031376 et IA88031379). Il est à noter sept fermes à pavillon au caractère urbain marqué qui , pour bénéficier d'un ensoleillement au sud. La cuisine est alors accessible depuis la rue par un petite baie (rectangulaire ou oculus) au-dessus de la pierre à eau est observable dans 19% des cuisines
    Décompte des œuvres :
    nombre des immeubles au dernier recensement de l'INSEE 661
  • Les fermes de la commune de Raon-l'Etape
    Les fermes de la commune de Raon-l'Etape Raon-l'Étape - bâti dense
    Texte libre :
    exception. Situé à l'entrée de la vallée de la Plaine, ses fermes répondent à la typologie locale. 9 fermes leur fonction agricole au profit d'une fonction essentiellement résidentielle. Elles sont situées au
  • Les fermes de la commune des Rouges-Eaux
    Les fermes de la commune des Rouges-Eaux Les Rouges-Eaux
    Description :
    fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 6 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune, une seule est étudiée. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction essentiellement résidentielle.
  • Les fermes de la commune de Vervezelle
    Les fermes de la commune de Vervezelle Vervezelle
    Description :
    territoire. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 4 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont deux sont étudiées . Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction essentiellement
  • Architecture rurale de la commune de Mandres-sur-Vair
    Architecture rurale de la commune de Mandres-sur-Vair Mandres-sur-Vair
    Historique :
    /Nijon de la voie romaine Langres/Moselle. Au lieu-dit « Le Haut-Bois » se trouve une partie de l'ensemble tumulaire de Bulgnéville. Plusieurs sarcophages mérovingiens ont été trouvés « Au Cras » (300 m à l'est du village). La plus ancienne mention date de 1179, au moment où Mathieu est seigneur de Mandres (1751), et au spirituel du diocèse de Toul, Doyenné de Vittel (cf. Lepage et Charton. Le département fin du 18e et s'est fortement développé au 19e siècle, comme en témoigne les quelques pierres datées -sur-Vair bénéficie au 18e siècle d'une forte hausse de la population (+ 225%) et de la présence de (moellons et taille) (cf. Lepage et Charton). Au début du 20e siècle, la répartition (1/3 de propriétaire ou lingère. On peut noter de plus la présence de la scierie au centre du village.Quelques ouvriers 1939 au sculpteur Henri Guingot (1897-1952), inauguré en 1955. Près du site de l'ancien moulin de Vanel au début du 20e siècle. Les bâtiments accueillent depuis 1965, un commerce de matériels agricoles
    Référence documentaire :
    La terre, la charrue, les écus, la société villageoise de la plaine thermale des Vosges de 1697 à 1789 JACQUET, Alain. La terre, la charrue, les écus, la société villageoise de la plaine thermale des
    Description :
    usage dans les villages-rues au 19e siècle. Les autres habitations en longueur, leur cuisine s'ouvre sur
    Annexe :
    Vaine pâture et berger à Mandres-sur-Vair. Au 18e siècle, les habitants de Mandres ont l'habitude habitants de Mandres-sur-Vair au seigneur de Vancourt, qui fait paître ses troupeaux de grande taille (bêtes surveillent et soignent les bêtes. "Nicolas Grésys, pâtre à Mandres-sur-Vair, est lui aussi témoin au procès villageoise de la plaine thermale des Vosges de 1697 à 1789. Nancy 1998). Après la Révolution, les troupeaux seigneuriaux disparaissent, au profit de l’élevage ovin qui perpétue la vaine pâture sur les terrains communaux tout, un jardin derrière (1 are), un puits mitoyen au devant, des aisances et dépendances (AD88 - 2 O
    Décompte des œuvres :
    nombre des immeubles au dernier recensement de l'INSEE 172
    Illustration :
    Mandres-sur-Vair, vue du commerce de matériels agricoles au Moulin de Vanel IVR41_20188838355NUC2A
  • Ensemble de deux bornes fontaines
    Ensemble de deux bornes fontaines Raon-sur-Plaine - Aimé Le Bègue Grande Rue - en village
    Description :
    Les deux bornes fontaines sont situées à l'ouest du village de Raon-sur-Plaine. Identiques, les 4 pieds au angles.
    Localisation :
    Raon-sur-Plaine - Aimé Le Bègue Grande Rue - en village
    Illustration :
    Borne-fontaine dans la rue Aimé Le Bègue à Raon-sur-Plaine, vue d'ensemble (1985 Borne-fontaine dans la rue Aimé Le Bègue à Raon-sur-Plaine, vue de détail de la borne (1985 Borne-fontaine dans la Grande Rue à Raon-sur-Plaine, vue d'ensemble de trois quarts gauche Borne-fontaine dans la Grande Rue à Raon-sur-Plaine, vue d'ensemble de trois quarts droit
  • Les fermes de la commune de Domfaing
    Les fermes de la commune de Domfaing Domfaing
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 11 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Mortagne
    Les fermes de la commune de Mortagne Mortagne
    Description :
    comporte pas d'habitat isolé. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont 4 sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction
  • Les fermes de la commune de Biffontaine
    Les fermes de la commune de Biffontaine Biffontaine
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Bois-de-Champ
    Les fermes de la commune de Bois-de-Champ Bois-de-Champ
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 8 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont deux sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune des Poulières
    Les fermes de la commune des Poulières Les Poulières
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Belmont-sur-Buttant
    Les fermes de la commune de Belmont-sur-Buttant Belmont-sur-Buttant
    Description :
    est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
    Illustration :
    Ferme, 2 au Meuzi. IVR41_20188838765NUC2A
  • Fontaine de la pomme de pin
    Fontaine de la pomme de pin Raon-l'Étape - rue Auguste Ferry rue Adrien Sadoul square Louis Joinard - en ville
    Historique :
    septembre 1995 (cf. PA00107242). La fontaine de la pomme de pin correspond au modèle n°8698, Planche 407 la pomme de pin a été déplacée à plusieurs reprises : près du pont de la Plaine, place de la
    Hydrographies :
    ruisseau de la Plaine
    Description :
    Raon L'étape, dans un square près du ruisseau de la Plaine. Elle est composée d'un bassin circulaire fonte est placée au centre et possède un jet d'eau, ornée d'un mascaron à mufle de lion.
  • relief de la
    relief de la "Chasse de saint Hubert" Saint-Remimont - 150 place Numa Aubry - en village
    Historique :
    Le relief de saint Hubert situé au-dessus de la porte piétonne de la ferme n°18 de Saint-Remimont Vouxey (parcelle cadastrale 2012 ZD 11). Ce saint est en effet apprécié au moins jusqu'au 18e siècle dans la plaine des Vosges, surtout pour prévenir la rage.
    Représentations :
    Le relief figure la "Chasse de saint Hubert", juste avant sa conversion, au moment où il sonne l'hallali sur son cheval et fait face au cerf qui porte entre ses bois un crucifix. La scène est placée dans un paysage avec des arbres à gauche et au centre, un château-fort à l'arrière-plan droit, et deux
    Description :
    Au-dessus de la niche, un relief au cadre mouluré a été inséré en remploi qui figure la "Chasse de
    Illustration :
    Relief en façade antérieure de la Ferme n°18 de Saint-Remimont, vue de la niche et du relief au " au-dessus de la porte piétonne IVR41_20178838152NUC2A
  • Présentation de la commune de Dompaire
    Présentation de la commune de Dompaire Dompaire
    Historique :
    La carte archéologique mentionne la présence d’une nécropole gauloise au lieu-dit Bennevise et des identifié des doubles fossés, des cercles et un ancien chemin au lieu-dit Les Culs Pesants. Dompaire est seigneurs au 12e siècle, et devient un centre politique, juridique et économique important au début du 13e siècle, au détriment de Laviéville qui est la paroisse mère. Protégé par une enceinte, le bourg médiéval église. Deux foires annuelles à Dompaire permettent d’alimenté le commerce local au 15e siècle. (Mallet , Nicolas. Dompaire, un bourg castral au Moyen-Age. JEV 2011). C’est le chef-lieu de prévôté (bailliage des par la suite, les fortifications sont toutefois proches de la ruine au 17e siècle, n’offrant pas de Laviéville (CMH 25/11/1943) édifié dans la seconde moitié du 12e siècle et modifiée au 16e siècle. (Claudel ainés ruraux. Dompaire raconte ses cimetières. 1995). Au 19e siècle, une bascule est installée à coté de en vigueur dans la commune au milieu du 20e siècle (sources orales). Les affouages sont encore
    Référence documentaire :
    Thomas, Jean-François. Histoire géologique d’un village de la Plaine des Vosges. Dompaire et sa région, Epinal, 79 p, 2005. Thomas, Jean-François. Histoire géologique d’un village de la Plaine des Mallet, Nicolas. Dompaire, un bourg castral au Moyen-Age. In Actes des 13eme Journées d'Etudes castral au Moyen-Age. In Actes des 13eme Journées d'Etudes Vosgiennes.14, 15, et 16 octobre 2011
    Description :
    d’altitude. Il est composé de plusieurs villages indépendants (cf. Carte de Cassini), qui ont été reliés au de la Porte, croix IMH…). Des habitations ont été ajoutées en dehors du tracé de l’ancien rempart au de manouvriers s’est aussi implanté sur le coteau au nord de la Gitte dans le quartier du Val d’en été achevée qu’en 1784. La route actuelle RN n°66 de Bar-le-Duc à Bâle passe en plaine sous le village et non au centre sur la colline comme à l’origine, pour améliorer la sécurité. Le village de bornés au profit de la ferme attenante. Les constructions se sont développées aux fils des siècles autour établies en périphérie nord au-delà de l’école et du collège, et au sud à proximité de l’Ermitage et de délimitation au sud et à l’ouest de la ville. Les exploitations agricoles contemporaines ont élevé leurs grands de ses affluents étant propices au pâturage. Les terrains situés plus en hauteur sont mis en culture , Mirombois et Le Bouchot s’étendent au Nord. Le Bois de Nove, Le Chanot et quelques taillis sont inclus au
1 2 3 Suivant