Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 12 sur 12 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Les fermes de la commune des Rouges-Eaux
    Les fermes de la commune des Rouges-Eaux Les Rouges-Eaux
    Description :
    fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 6 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune, une seule est étudiée. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction essentiellement résidentielle.
  • Les fermes de la commune de Vervezelle
    Les fermes de la commune de Vervezelle Vervezelle
    Description :
    territoire. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 4 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont deux sont étudiées . Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction essentiellement
  • Les fermes de la commune de Domfaing
    Les fermes de la commune de Domfaing Domfaing
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 11 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Mortagne
    Les fermes de la commune de Mortagne Mortagne
    Description :
    comporte pas d'habitat isolé. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont 4 sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une fonction
  • Les fermes de la commune de Biffontaine
    Les fermes de la commune de Biffontaine Biffontaine
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Bois-de-Champ
    Les fermes de la commune de Bois-de-Champ Bois-de-Champ
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 8 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont deux sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune des Poulières
    Les fermes de la commune des Poulières Les Poulières
    Description :
    et est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
  • Les fermes de la commune de Belmont-sur-Buttant
    Les fermes de la commune de Belmont-sur-Buttant Belmont-sur-Buttant
    Description :
    est établi jusqu'en bordure de forêt. Les fermes reprennent la typologie propre au canton de Brouvelieures situé à la limite entre montagne et plaine. 15 fermes ont été repérées sur le territoire de la commune dont trois sont étudiées. Elles ont toutes perdu leur fonction agricole principale au profit d'une
    Illustration :
    Ferme, 2 au Meuzi. IVR41_20188838765NUC2A
  • Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine
    Maisons ; fermes de la commune de Fremifontaine Fremifontaine
    Annexe :
    Plaine : le point le moins élevé se trouve au confluent des Près Colnots avec le ruisseau des Roseaux, à bigarré. Il appartient au canton de Brouvelieures, dans l’arrondissement de Saint-Dié mais dessine une toit en pavillon (1988 B 309) construit au milieu du 19e siècle et quelques toits en appentis pour les
    Illustration :
    réemployé et daté de 1825 au-dessus de la porte du garage. IVR41_20078803020NUC2A
  • Gare de Toul
    Gare de Toul Toul - avenue Victor Hugo - en ville - Cadastre : 2011 BK 166 Bâtiment-voyageurs et bâtiment annexe, halle marchandise, quais voyageurs, quai militaire 1
    Historique :
    , intervient dans le courant de l'année 1852. Son tracé est sensiblement parallèle, au Nord, du canal de la Marne-au-Rhin. Une première gare est édifiée, à titre définitif, entre 1852 et 1855. Placée dans la -Mirecourt (par Barisey-la-Côte, Favières et Frenelle-la-Grande), suivie en 1886 de l'établissement d'un pont au dessus des voies. Cette réalisation intervient à la suite de directives formulées par le service, en 1889, de la ligne Toul-Neufchâteau, par prolongement vers le Sud du tracé Toul-Barisey-la-Côte de soutènement en bordure Nord de la gare, la mise en place de 5 voies à quais (au lieu de 3 offre des éléments de décor (mascarons ; clefs pendantes) dus au sculpteur parisien Daniel Dupuis (1849 de chaleur pourvoit au chauffage du hall, des salles d'attente et des bureaux liés à l'exploitation l'Est du bâtiment-voyageurs, qui formait un abri au débouché du passage souterrain côté ville . L'ancienne remise à machines a été détruite vers 1995-1997, pour laisser la place à un hangar réservé au fret
    Hydrographies :
    canal Marne-au-Rhin
    Description :
    220.00 m et 222.00 m. Elle est établie au PK 314.400 de Paris-Est et au PK 114.000 qui trouve son origine au point de bifurcation placé, à quelques kilomètres de Culmont-Chalindrey (52), sur voie 1 de la des dortoirs pour les agents de trains et au rez-de-chaussée, les 3 salles d'attente pour voyageurs
    Texte libre :
    ), dues au même architecte. 2-l'attribution d'éléments de décor intérieur au sculpteur Daniel Dupuis Ouest du pavillon médian, elles comportent des ventouses allongées par des gaines débouchant au sommet , en bordure du mur Ouest du pavillon médian, était dévolu au chauffage : de la salle des pas-perdus
    Illustration :
    Reconstruction du bâtiment-voyageurs : pavillon central, élévation exérieure Sud au 1/50e, cotée Reconstruction du bâtiment-voyageurs : pavillon central, coupe Est-Ouest au 1/50e, cotée, août 1894 Reconstruction du bâtiment-voyageurs : pavillon central, plan au niveau du sol, 1/50e, coté, août Reconstruction du bâtiment-voyageurs : aile des messageries (Est), élévation Sud au 1/50e, cotée au 1/50e, cotées, août 1894 (révisions des 3 Octobre et de Janvier 1895, modifications de Février au 1/50e, cotée, Août 1894 (révision du 3 Octobre et de Janvier 1895). IVR41_20195410210NUC4A potences (au second plan), vue prise depuis l'Est, d'après une carte postale, entre 1900 et 1905 Ensemble des voies depuis l'Est : voitures et machine en mouvement (au premier plan), d'après une Ensemble des voies depuis l'Est : train de pondéreux (au premier plan), palettes de directions d'aiguilles sur mât (au second plan), d'après une carte postale, avant 1909. IVR41_20205403010NUC2A
  • Tableau représentant les Vosges et l'Alsace.
    Tableau représentant les Vosges et l'Alsace. Saint-Dié-des-Vosges - 25 rue des Quatre Frères Mougeotte - en ville - Cadastre : 2012 AS 91, 94, 113, 225
    Inscriptions & marques :
    châssis toilé (imprimée au composteur, partiellement en anglais) : THE PARIS AMERICAN ART Co [?] 2, rue
    Représentations :
    plaine montagne : Vosges ; plaine : Alsace ; fleuve : Rhin ; rivières : Ill, Sarre, Moselle, Moselotte ; Mortagne ; Meurthe, Plaine, Vezouse ; villes identifiées : Plombières, Val d'Ajol, Faucogney, Lure
    Description :
    alsaciennes sont symbolisées par un tonneau et une bouteille de vin, placées dans la plaine au Nord de la jaillissante (Niederbronn, Soulzmatt, Plombières) parfois associé au tourisme (temple du Donon, Mont-Saint
  • Présentation de la commune de Domrémy-la-Pucelle
    Présentation de la commune de Domrémy-la-Pucelle Domrémy-la-Pucelle
    Historique :
    monastiques au VIIIe siècle. En 1397, un dénombrement est réalisé par Jean II de Bourlémont indiquant que la hommage au Roi de France en vertu du traité de Bruges (1301). La paroisse de Domremy et Greux fait partie Bourlémont comprenant l'église, le château et les maisons se situant au sud du ruisseau, et le fief de l'abbaye prémontré de Mureau au nord, appartenant au domaine royal. Le village de Domremy prend le nom de Domremy-la-Pucelle au milieu du XVIe siècle. L’activité touristique se développe et s’amplifie du XIXe . Depuis 2011, la commune a engagé de nouveaux travaux d'urbanisme et d'aménagement visant à redonner au
    Référence documentaire :
    Plan 3 Plan de Domremy au XIXème siècle
    Description :
    -Meuse sa confluence avec le Vair, traverse le front de côte pour couler à l'ouest du talus. La plaine des Naudin mais a été modifié au 19ème siècle. Deux pavillons ont été construits au 20e siècle au route pour améliorer les conditions de circulation et au développement du tourisme. Le ruisseau des
1