Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 20 sur 21 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Maisons, fermes de la commune de Moussey
    Maisons, fermes de la commune de Moussey Moussey
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Moussey est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de maisons et fermes de la Seconde reconstruction construites par l'architecte Joseph Denny. Le bâti modifié pour les édifices publiques. Il y avait une bergerie qui appartenant à la famille Richelieu Chinon
    Description :
    Les fermes et maisons de la commune de Moussey sont composées de fermes des 18e et 19e siècles , d'une école primaire construite pendant la première annexion, de fermes et de maisons de la seconde de la seconde Reconstruction Joseph Denny, qui est installé à Moussey. Les fermes des 18e et 19e cuisine centrale. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant. Le poêle, sur rue, est parfois travées parallèles, dans les plus petites fermes, l'écurie se situe derrière la grange. Une porcherie et . Denny). Sur le cadastre ancien, un grand nombre de fermes ont des cours cadastrées à l'arrière du également une ferme de la seconde Reconstruction associée au site d'écluse n°9 (réf.IA57030030) et les maisons de la cité de la chaussures de Bataville sur le territoire de Moussey (réf.IA57030346).
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Moussey
    Texte libre :
    cimetière à l’orient et la grande rue au midi et les jardins. La maison composée d’une porte de cave, de 5 côté de la grange, une grande écurie ensuite deux autres écuries qui règnent au bout de la grange AD54 1Q594 An 6, vente d’un bâtiment dit de la bergerie situé à l’extrémité orientale de la commune de Moussey entre le chemin de Réchicourt au midi d’une part Germain Vautrin et la veuve Thiry d’autre part, ensemble un jardin verger et potager de la consistance de 15 ares 93 centiares. Le domaine à l’extrémité orientale de la commune de Moussey entre le chemin de Réchicourt au midi d’une part a sur une profondeur réduite de 9m25c. La distribution de ce bâtiment consiste en un logement de berger composé d’une allée qui perce de la rue sur la cour et par laquelle on communique à une cuisine prenant jour sur le chemin de Réchicourt, un poêle sur la rue et deux petites chambres sur le derrière. Au une place de grange au-dessus sont les greniers à foin. Ce bâtiment y compris la cour derrière icelui
    Illustration :
    Plan parcellaire de la commune de Moussey, section D dite du village, 1814, AD57, 35P486 Projet de reconstruction de la salle d’œuvres de la paroisse de Moussey (mairie actuelle), fonds Photographie des dommages de guerre de la ferme, 18 rue de Bourdonnay, AD57, 45J153 Vue des maisons et fermes, usoirs, coté droit de la rue de Bourdonnay. IVR41_20195731036NUC2A Fermes de la Seconde reconstruction, 3 et 1 route de Remoncourt, élévation antérieure Fermes de la Seconde reconstruction, 5 et 7 route de Remoncourt, élévation antérieure Ferme de la Seconde reconstruction, 16 et 18 rue des Marais, élévation antérieure Ferme de la Seconde reconstruction, 10 rue des Marais, élévation antérieure Ferme et maison de manouvrier, 5 et 3 rue de la Croix, élévation antérieure. IVR41_20195731075NUC2A Ferme, 9 rue de la Croix, vue d'ensemble. IVR41_20195731076NUC2A
  • Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Réchicourt-le-château est composé de maisons et de fermes
    Description :
    l'exploitation à l'arrière rue de la Haute Chambre et le logis placé à l'avant avec un accès par la Grande Rue Les fermes et maisons de la commune de Réchicourt sont en moellons calcaire et grès, en brique et profondeur, le poêle ou la cuisine sont en façade. Un couloir traversant permet l'accès au logis par une porte latérale percée pour donner accès à la cuisine centrale. Les exploitations sont à une ou deux travées de plan, dans les fermes plus petites l'écurie est placée derrière la grange. Du coté gauche de la Grande rue, des fermes ont des structures différentes, travées parallèles horizontales avec , ou un grand logis sur trois niveau et une grange traversante avec accès du côté de chaque rue (voir ferme 23 Grande rue). Des maisons et fermes plus grandes, anciennes auberges et commerce se situent dans la rue Maculée, certaines ont été détruites pendant la Seconde guerre mondiale. Il subsiste des maisons de manouvriers route de Foulcrey. Le presbytère fait partie des bâtiments reconstruit pendant la
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    , four dans cheminée et chambre et à coté une grande salle pour la salle de classe. Reconstruction école bout de la grande rue, plusieurs maisons situées en la Grande rue. Ferme du Lansquenette proche 29J383 1820, projet de reconstruction de la maison d’école de Réchicourt Plan le logis avec cuisine de filles, école de garçon. Description de la maison qui est achetée pour construire l’école des dite chemin d’Azoudange au midi grande rue. Cadastrée 90. Composée d’un rdc avec caves en dessous un petite chambre à coté et au midi de la dite cuisine. Une cave non voutée sous la cuisine cave voutée dessous la salle et le cabinet. Une grange au midi passage derrière cette grange écurie entre ce passage est la maison du sieur Callot. Un jardin situé à l’est de cette maison de l’autre côté de la rue dite chemin d’Azoudange de deux ares 80 centiares section K 158 et qui le sépare d’avec la dite maison au midi par le hallier du bâtiment. La maçonnerie des murs de face et de refend est en moellon avec mortier de
    Illustration :
    Carte postale ancienne, Place de la grande Fontaine, au bout de la grande rue (la fontaine est Vue de la Grande rue depuis le bas. IVR41_20195731106NUC2A Vue de la Grande Rue, coté gauche, depuis le haut. IVR41_20195731107NUC2A Plan pour la remise en état de la maison, 23 Grande Rue et 2 rue Haute Chambre, rez-de chaussée Plan pour la remise en état de la maison, 23 Grande Rue et 2 rue Haute Chambre, 1er et 2d étage Ferme, 34 A Grand Rue, détail de la porte piétonne, du tympan triangulaire et de la niche Ferme, 34 A Grand Rue, détail de la porte piétonne, linteau daté 1713. IVR41_20195731167NUC2A Vue de la ferme 38 Grande Rue, façade postérieure. IVR41_20205730033NUC2A Ferme, 32 Grande Rue, élévation antérieure, détail de la niche au-dessus de la porte piétonne Ferme, 29 Grande Rue, élévation antérieure, détail de la partie habitation. IVR41_20205730009NUC2A
  • Ferme, 7 rue de Bourdonnay, Moussey.
    Ferme, 7 rue de Bourdonnay, Moussey. Moussey - 7 rue de Bourdonnay - en village - Cadastre : 2019 1 60
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme comprenant l'habitation et les écuries avec grange est édifiée en 1860. Le bâtiment
    Description :
    , un logis et deux travées d'exploitation. La porte piétonne du logis de la ferme principale ouvre sur un grand couloir traversant desservant l'exploitation et le logis. Le logis est composé de trois chambres en façade, la partie arrière de l'habitation est réservée aux domestiques. Le second étage accueille des greniers. Bâtiment soigné avec une corniche en pierre moulurée sur la façade antérieure ainsi qu'une chaîne d'angle en pierre de taille de grès. Les murs sont en moellons calcaire, la charpente en domestique et une grange centrale. Il abrite un fenil ouvert à l'étage. La partie droite qui était destinée
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Texte libre :
    village d ela commune d'Assenoncourt prés de l’église et du presbytère limitée par la grande rue au levant AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du , par la maison et jardin François Chapelot, jardin y attenant de la contenance de 373 centiares non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de la maison, deux cuisines dans l'intérieur, une chambre au bout de la cuisine, au levant une écurie greniers au-dessus des deux chambres du rez-de-chaussée, au midi et de la partie méridionale de l'allée et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon Pélissier architecte domicilié à Sarrebourg. Pour la dite maison et ses dépendances être destinées au intérieures sont en bois de chêne avec hourdis de terre, la face sur la rue est partie maçonnerie de moellon de sa créance sur la dite commune pour cesssion d'une partie de sa maison devant servir à
    Illustration :
    Ferme, 7 rue de Bourdonnay, deuxième bâtiment dans la cour, élévation antérieure Plan du bâtiment annexe de la ferme, 7 rue de Bourdonnay, 1945, fonds J. Denny, AD57, 45J119 Plan de la ferme non détruite, fonds J. Denny, AD 57 45J119 IVR41_20195731047NUC2A Plan de la ferme non détruite, fonds J. Denny, AD 57 45J119 IVR41_20195731048NUC2A
  • Maisons, fermes de la commune de Gondrexange
    Maisons, fermes de la commune de Gondrexange Gondrexange
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    partiellement endommagées. La commune déclarée sinistrée le 29 août 1945 est alors soumise au projet de . Schott, architecte agrée de Sarrebourg qui a travaillé à la reconstruction ainsi que Joseph Denny. Dates
    Description :
    l’extérieur du village sur de grandes parcelles, avec un logis bien distinct de la partie exploitation. couverts de tuile mécanique et de tuile creuse. La particularité de cette commune est d'avoir reçu un plan plan. La cuisine est centrale, elle est éclairée par une cloison vitrée ou une flamande. La porte donnant accès à la cuisine en seconde pièce en profondeur. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Les fermes ont de grands usoirs dont une partie devant l’exploitation est pavée. Il y a des maisons de manouvriers, quelques-unes rue de la Pêche subsiste et rue Madeleine. La porte piétonne servait au passage de deux vaches et des poules qui étaient logés à l'arrière du logis. La cuisine y est parfois borgne avec une seconde pièce noire à l'arrière. Des flamande sont aménagées. Dans la cuisine la cheminée est au large. Il y a des placards chauffant et des placard aménagés dans l'épaisseur des murs. La
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Gondrexange
    Texte libre :
    Richelieu échu et versés dans la caisse des domaines : le grand étang de Gondrexange, le neuf étang de à un grand cabinet. Sur la rue à coté du vestibule est la cuisine placée au centre des appartements garde-robe le pourtour de la dite chambre lambrissé de hauteur en chêne. Il y a une grande armoire, une devant une chambre, un cabinet, et sur le derrière trois grands cabinets. A la suite de la cour il y a un de terre et de prés qui ne sont pas tous en état. Il y a à présent une marcairie et une ferme. La en même temps. La maison où il réside est nouvellement bastie et consiste en logement grange écurie . Cette cense de même que la marcairerie est considérablement augmentée au moyen des défrichements et de la construction d’une maison pour un fermier qui coutera fort peu les pierres estant sur place de Réparations faites à la maison bergerie de Gondrexange. Réparations faites à la maison bergerie et à celle de Gondrexange, la ferme de Ketsin située sur le ban de Gondrexange, la ferme de la canardière, la maison dite
    Illustration :
    Vue aérienne de Gondrexange pendant la reconstruction après 1945, ensemble scolaire et baraquements Relevé de l'état ancien de la ferme Chemidlin, 89 rue de France, P. Schott, 1951, AD57, 45J93 Relevé de l'état ancien de la ferme Chemidlin, plans de distribution de la ferme 89 rue de France Ferme de la Seconde reconstruction, 4 rue de Hertzing, élévation antérieure. IVR41_20195730753NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 4 rue de Hertzing, maison d’habitation, élévation latérale Ferme de la Seconde reconstruction, 1 rue de Hertzing, élévation antérieure. IVR41_20195730760NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 1 rue de Hertzing, bâtiment d'exploitation, élévation Vues de fermes, rue de la Liberté. IVR41_20195730762NUC2A Vue de maisons, rue de la Pêche. IVR41_20195730763NUC2A Vue de maisons, rue de la Pêche. IVR41_20195730764NUC2A
  • Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, Moussey.
    Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, Moussey. Moussey - route d' Avricourt - en village - Cadastre : 2019 27 23
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme Boisguillaume, est construite entre 1947 et 1950 sur un terrain vierge, grâce aux crédits
    Description :
    la cour dans les fenils ouverts se situant au-dessus de l’étable. L’alimentation des bovins se fait par une trappe. L’alimentation en eau des animaux est automatisée. La présence de la buanderie entre l’exploitation et l’habitation marque la séparation entre homme et animaux. Les organes de circulation facilitent
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, Moussey.
    Texte libre :
    village d ela commune d'Assenoncourt prés de l’église et du presbytère limitée par la grande rue au levant AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du , par la maison et jardin François Chapelot, jardin y attenant de la contenance de 373 centiares non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de la maison, deux cuisines dans l'intérieur, une chambre au bout de la cuisine, au levant une écurie greniers au-dessus des deux chambres du rez-de-chaussée, au midi et de la partie méridionale de l'allée et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon Pélissier architecte domicilié à Sarrebourg. Pour la dite maison et ses dépendances être destinées au intérieures sont en bois de chêne avec hourdis de terre, la face sur la rue est partie maçonnerie de moellon de sa créance sur la dite commune pour cesssion d'une partie de sa maison devant servir à
    Illustration :
    Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, vue d'ensemble. IVR41_20145710256NUC4A Ferme de la Seconde reconstruction, route d'Avricourt, élévation antérieure Avant-projet pour la reconstruction d'un bâtiment de ferme pour Mme veuve Bois-Guillaume, plan Avant-projet pour la reconstruction d'un bâtiment de ferme pour Mme veuve Bois-Guillaume, plan Avant-projet pour la reconstruction d'un bâtiment de ferme pour Mme veuve Bois-Guillaume, coupe
  • Ferme, 4 rue des Marais, Moussey
    Ferme, 4 rue des Marais, Moussey Moussey - 4 rue des Marais - en village - Cadastre : 1814 D 148 2019 1 142
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    ayant subit quelques dommages de guerre. La partie située à gauche du bâtiment abritait une épicerie
    Description :
    l'arrière. La maçonnerie d'origine est en moellon calcaire, la charpente en sapin. Les parties refaites suite aux bombardements de 1944 notamment la couverture, les menuiserie et la façade latérale gauche utilisent les moellon de récupération, du ciment, des parpaings de béton et de la brique. Les escaliers sont
    Texte libre :
    village d ela commune d'Assenoncourt prés de l’église et du presbytère limitée par la grande rue au levant AD57 2O48 Acte de Vente de la maison de Colin et Bientz...une maison située dans le centre du , par la maison et jardin François Chapelot, jardin y attenant de la contenance de 373 centiares non voutées, le rdc se compose de deux chambres prenant jour sur la rue, une allée régnant le long de la maison, deux cuisines dans l'intérieur, une chambre au bout de la cuisine, au levant une écurie greniers au-dessus des deux chambres du rez-de-chaussée, au midi et de la partie méridionale de l'allée et un grand grenier à fourrage au-dessus de tout le reste. Plan dressé par Joseph Aimé Marie Simon Pélissier architecte domicilié à Sarrebourg. Pour la dite maison et ses dépendances être destinées au intérieures sont en bois de chêne avec hourdis de terre, la face sur la rue est partie maçonnerie de moellon de sa créance sur la dite commune pour cesssion d'une partie de sa maison devant servir à
    Illustration :
    Plan de situation de la ferme 4 rue des Marais, état des dommages de guerre, 1945, fonds J. Denny Plan et coupe de la ferme, 4 rue des Marais, 1945, fonds J. Denny, 45J149 IVR41_20195731073NUC2A
  • Église Paroissiale Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux, à Avricourt
    Église Paroissiale Saint-Ferréol et Saint-Ferjeux, à Avricourt Avricourt - place de l'Eglise - Cadastre : 2015 161
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Église sous l'invocation de la Saint Ferréol et Saint Ferjeux, martyrs apôtres de Bourgogne l'armoire eucharistique. Une partie de la tour est aussi attribuable au 16e siècle. La nef a été détruite pendant la guerre de Trente ans et reconstruite au 17e siècle avant d'être agrandie en 1779. La nef est rattachée à la tour. Une pierre aujourd'hui non visible, à l'angle nord-ouest de la nef porte l'inscription " j'ai été bénie par sieur Marquis archiprêtre de Réchicourt 1779". La tribune est construite en 1885 sur les plans de l'architecte d'arrondissement Leidig. La tour est réparée en 1842 et 1888. En 1843 une partie de la charpente du clocher est refaite par le charpentier Chardin d'Avricourt. A la suite des bombardements d'octobre et novembre 1944, le clocher est refait. Une partie des murs, de la toiture et des reconstruction du plafond de la nef, de réfection des dallages et d’une nouvelle toiture. (réf. Texte libre, AD
    Représentations :
    le mausolé de Galla Placidia à Ravennes, Italie), le plafond lambrissé de la nef est orné aux quatre
    Description :
    flèche polygonale couverte d'ardoise. Le toit de la nef est couvert de tuile mécanique ; le clocher est provenant des Vosges. Toit de la nef à deux pans couvert de tuile mécanique. Sacristie saillante à droite du . La nef est éclairée par deux fois quatre fenêtre et le chœur par trois fenêtre. A l'entrée une tribune en bois avec un le garde corps à panneau plein,repose sur deux colonnes en bois. La porte d'entrée
    Dates :
    1779 porte la date
    Datation secondaire :
    4e quart 18e siècle porte la date
    Texte libre :
    Épitaphe de la pierre incrustée à l'extérieure de l'église bas coté nord : Cy devant est la : Visite episcopale de 1714. Jean Le Grand curé d’Avricourt depuis 1674. Nous avons trouvé toutes les embelissements l’année dernière, et celui de St Sébastien. Les fonds baptismaux, la chaire de vérité sont en bon pour la construction d’une tour à l’église dudit lieu et plusieurs réparations à faire aux murs au cimetière. État estimatif de la dépense à faire à la construction de la tour du portail de l’église paroissiale d’Avricourt au rétablissement du mur d’enceinte du cimetière et à la refonte de deux cloches. Art 1er pour la construction de tour, chaux et tuile, 500 toises 5 pieds 4 pouces mesure du roi. Pour la pierre de taille de la forêt ou Cabule en équivalente à la construction de la soubaze des deux entrées milieu avec les marches au pas des portes d’entrée faisant ensemble la quantité de 1211 pied carré de parement de pierre de taille. Pour la fourniture et façon du paquet de brique ou carreaux en millier
    Illustration :
    Eglis eparoissiale d'Avricourt, élévation postérieure, entrée de la cave et occulus, ensemble face
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg Languimberg
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Languimberg est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. En 1860, à Languimberg la toiture de l’école est en et de reconstruction. Rapport d'enquête en 1946 : la commune comptant en 1939, 268 habitants en 80 intacts. La maison d'école a brûlé, l'église est endommagée, le presbytère également. Baraquements autres le long de la route. De plus, une rectification du tracé de cette route en plein centre du village sera facilitée du fait de la destruction complète des maisons à cet endroit. Vu le Maire M. Stempheur les archives notariales( 3E) en 171 : " bail de la métairie des neuves maisons (hautes maisons
    Description :
    Les fermes et maisons de Languimberg sont situées le long de trois rues, une grande voie, la rue composé de fermes des 18e et 19e siècle, mitoyennes. Le village ayant brûlé en 1940, une grande partie de ces fermes ont été détruites, dans toute la partie située à droite de l'église, dans la rue Principale larges usoirs et des fermes de la Seconde reconstruction à l'intérieur du village composées de deux ou zones de maisons de manouvrier, au début de la rue Principale (détruites aujourd'hui) et dans la rue trois pièces en profondeur, parfois deux en façade. La porte piétonne ouvre sur un couloir traversant . La cuisine est centrale, elle est éclairée par une cloison vitrée, une flamande ou en pignon. Les a une maison forestière et une ancienne métairie. Deux fermes héréditaires : la ferme dite des "Maisons-Rouges" (réf.IA57030336 ) et les bâtiments d'exploitation de la ferme située 71 rue Principales.
    Typologies :
    ferme de la Seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Langimberg
    Texte libre :
    déporté, une grande maison, potager et un enclos en un tenant après la dite maison AD 54 1Q584/2 vente d’école : démolition de la cheminée, d’un grand mur, de la cuisine de planches (…), maçonnerie d’un mur et sapin fermant à clef…de suite nous nous sommes transportés à la cuisine où nous avons reconnu nous sceau vendus. La veuve Marie Joseh Touvenin a laissé une ferme à Languimberg dont il aveint à Hubert Thouvenin de la maison de cure An 4. La maison de cure aisance, dépendance et jardins potagers et verger y attenant. Le potager de la consistance d’environ 1 demi jour et le verger un jour. La maison avec ses écuries et engrangements. La dite maison et sa cage en maçonnerie ordinaire à un étage et grenier audessus . Sa couverture d’essein en chêne, les écuries et engrangement on aussi la cage en maçonnerie et pieds l’une y compris la cour entre les bâtiments devant et derrière, entre la rue au midi , l’église au clos de haye entre les dits bâtiments au midi au nord sur un verger au levant la veuve Voinot. Et un
    Illustration :
    Maison forestière des Hauts-Hêtres, vue depuis la route forestière. IVR41_20195730932NUC2A Plan de la commune, immeubles sinistrés totalement, à 50 et 75%, zone de baraquements, 1946, (AN Plan du périmètre de reconstruction de la commune de Languimberg, légende, 1949, (AN 198110181/35 Maison forestière des Hauts-Hêtres, bâtiment d'exploitation, vue depuis la route forestière Maison forestière des Hauts-Hêtres, vue depuis la route forestière. IVR41_20195730934NUC2A Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Vue aérienne des Hautes-Maisons, ancienne métairie dans la forêt de Languimberg Ferme héréditaire, 71 rue Principale, bâtiment d'exploitation, intérieur de la grange
  • Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges
    Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges Saint-Georges
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Saint-Georges est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant parfois la distribution ancienne. Une maison appelée "château" est attribuable au début
    Description :
    Les fermes et maisons de Saint-Georges sont situées de part et d'autre de la Grande rue dans la des éléments du 16e siècle et un second le long de la Grande rue avec des fermes des 18e et 19e siècles. L'habitat est complété dans trois petites rues perpendiculaire. La Grande rue se poursuit par la traversant servant d'espace de distribution de l’exploitation et du logis. Le long de la Grande rue il y a partie basse du village, et de la rue Haute des Écoles dans la partie haute, correspondant à deux montant commun), une chambre et le poêle, la cuisine est centrale. La porte piétonne ouvre sur un couloir et datés, sommé de niche à coquilles, les portes de l'étable-écurie sont pour la plupart cintrées . Elles alternent avec des fermes plus modestes voire des maisons de manouvriers du 19e siècle, une grande gardant souvent les proportions initiales des bâtiments. Il y a plusieurs fermes de la Seconde sont parallèle à la voirie excepté une ferme et l'ancienne auberge à coté du "château", cet espace
    Typologies :
    ferme de la Seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Saint-Georges
    Texte libre :
    AD54 3E2248 Devis pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges (sans date, 18e siècle ). Devis des ouvrages que seront à faire pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges sur une terres et décombres des fondations des murs dudit bâtiment comme aussy la vendange du sellier qui est du coté du jardin le tout d'une profondeur nécessaire (...)ensuite sera faite la maçonnerie desdits murs élevés à la hauteur savoir pour les chambres, poile , cuisine et sellier seront élevés de 9 pieds sous les poutres et ensuite sera fit un grenier au-dessus de la chambre poille et allée qui ouvre de 7 pareillement les cheminées et tacqs que les deux portes d'entrée et celle de la grange seront de pierre de taille que l'on emploie ordinairement sur les lieux, comme aussi la cheminée de la chambre sur le devant (...) tout le restant des portes et croisées de même que la cheminée de la cuisine qui sera faite en cul de rez-de-chaussée avec élévation des pointes des pignons qui aura 17 pieds de hauteur à la pointe depuis
    Illustration :
    Carte postale ancienne de la commune de Saint-Georges, Grande rue, vers 1900 Fermes, 25 rue du Ruisseau et 23 Grande rue, vue depuis la route. IVR41_20205730123NUC2A Ferme, 23 Grand Rue, élévation antérieure, linteau de la porte piétonne daté 1851 Plan dressé pour la construction d'une maison neuve à Saint-Georges, pour le marquis de Bissy, AD54 Carte postale ancienne de la commune de Saint-Georges, rue Haute des Ecoles, vers 1900 Vue de fermes Grande rue. IVR41_20175710913NUC4A Ferme reconstruite après 1945, 3 Grande Rue, élévation antérieure. IVR41_20205730091NUC2A Ferme reconstruite après 1945, 3 Grande Rue, élévation antérieure et latérale gauche Ancienne auberge, 41 bis Grande rue, élévation antérieure. IVR41_20205730094NUC2A Ferme, 56 rue Haute des École, élévation antérieure, linteau de la porte piétonne daté 1810, F.M.D
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg Fribourg - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le patrimoine bâti de la commune de Fribourg est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées en gardant souvent la distribution ancienne. Une maison et dépendances agricole, à cour fermée d'Albing, aujourd’hui fortement dénaturé et reconstruit après 1945 a été construit au 16e siècle. La ferme d'Albeschaux a été reconstruite au 20e siècle, c'est un domaine du début du 17e siècle. Comme la commune de
    Description :
    , elles sont précédées parfois de grands usoirs sur lesquels étaient aménagés les puits ou fontaines. Les réparer avec des bardeaux ou de la paille on ne pourra employer que des tuiles ou des ardoises. " AD57 1O18. Une ferme a gardé ses cloisons en pan de bois. Il y a une ferme a double logis. La cuisine est latérale percée pour donner accès à la cuisine centrale. Une porte dont on a accès depuis le même corridor ouvre sur la grange. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Dans la cuisine il y avait une cheminée au large. Une chambre à four peut exister en annexe dans la cour. Il existe des fermes à central permet la distribution des deux logis et de l'écurie située derrière le logis de droite.(voir de manouvriers mais souvent très dénaturées, elles se situaient dans la rue principale entre des fermes à trois travées de plan et la sortie du village vers Languimberg. Les fermes de la seconde
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune de Fribourg
    Texte libre :
    les scellés dans le poile qui prend jour sur la Grande rue au couchant, sur la porte du grenier au et d’autre du grand chemin allant à Rodes attenant à la même ferme. 1jours ½ au sentier d’Albing chêne, une petite armoire en chêne...Du poille avant dit nous sommes transportés dans la cuisine attenante...De la cuisine nous nous sommes transportés dans une chambre voisine à côté de l'allée prenant jour sur le devant. De la chambre à four prenant jour sur le derrière. Dans le grenier prenant jour sur labourage. 1749, laboureur à Fribourg. Nous nous sommes transportés en la maison mortuaire...avons posé -dessus du poile qui prend aussi jour sur le devant et sur la porte du grenier de derrière qui prend jour au long de la maison au septentrion. 1746, manœuvre, dans le poil de la maison qui prend jour sur la rue, dans la cuisine, dans l'écurie 2 chèvres 1730, laboureur, dans le poile, dans la cuisine, dans la chambre à coté de la cuisine, dans une autre petite chambre, dan sle grenier au-dessus du poile
    Illustration :
    Vue sur les façades postérieures de la rue Principale. IVR41_20195730575NUC2A Plan de la ferme n°10, rue vers Rhodes, zone témoin, emplacement de la fosse à purin et plan de la Plan de la ferme, 8 rue Principale,fonds Joseph Denny, AD57, 45J10 IVR41_20195730498NUC2A Plan de situation de la ferme, 8 rue Principale,fonds Joseph Denny, AD57, 45J10 Plan de la ferme en 1955, 9 rue Principale, fonds Joseph Denny, 45J10. IVR41_20195730505NUC2A Vue de la ferme d'Albeschaux depuis ma route. IVR41_20195730543NUC2A Ancienne carte postale représentant la ferme d'Albeschaux. IVR41_20195730495NUC2A Plan de situation de la ferme et de la chapelle d'Albeschaux, AD57, G95 IVR41_20195730507NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 3 rue Principale, élévation antérieure. IVR41_20195730553NUC2A
  • Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey
    Église Paroissiale Saint-Nicolas de Moussey Moussey - rue de Bourdonay - en village - Cadastre : 2015 38
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    . Après la Seconde Guerre mondiale, le chœur est reconstruit, une partie du clocher et la sacristie nord plafond de la nef qui remplace les lambris. Un maître-autel construit par Jacquemin est installé en 1880 1882 à la maison Champigneulle de Bar-le-Duc. En 1929, construction d'un porche et d'un nouveau , l'église est touchée par des tirs d'obus, la sacristie ouest est détruite et une partie du chœur. "entre les 20 et 25 novembre 1944, bombardement d'artillerie ayant détruit la toiture au-dessus du chœur, 4 la sacristie vers la route de Bourdonnay" (AD57, 45J146). D'importants travaux de restaurations sont engagés à partir de 1946 par l'architecte de la reconstruction Joseph Denny. L'église ne voit cependant nouveaux vitaux à figure géométrique fabriqués par la maison OTT de Strasbourg. Les orgues achetées en 1936 sont réparées par la maison Koenig. Les cinq lustres sont fournis par la maison Brando de Metz en 1949 se comportaient avant le sinistre". Nouvelle horloge achetée à la maison Didelot de Sarrebourg et
    Description :
    l'escalier menant à la tribune d'orgue à gauche et l'entrée de l'église à droite. Le toit à longs pans et polygonale à égout retroussé en ardoises. La nef est à une seule travée à plafond plat et chevet polygonale . Elle contient deux sacristies, une petite et une plus grande. Les baies sont en plein cintre. Les éléments en staff qui ont été détruits lors des bombardements de 1944. La maçonnerie refaite après les bombardements, concerne surtout la sacristie ouest et les murs du chœur. Une partie des moellons est récupérée
    Texte libre :
    les vitraux et la dorure des chandeliers. 1897 l’église contient 18 bancs de chaque côté de la grande . 1877 Réparation de la toiture de l’église par Basile Grang maître charpentier à Moussey. Construction du plafond de la nef à la place des lambris. M. Bastien maitre plâtrier à Rixingen (Réchicourt). 1880 commandé à M Jacquemin architecte à Metz. Demande d’une porte en chêne à la tour de l’église. 1882 fournis par la maison Champigneulle à Bar le Duc Salvanges pour 7 vitraux celui du chœur beaucoup plus riche sur fond coloré. La 3e fenêtre du chœur sera recouverte. On parle de sacristie à cette date dans allée, les bancs du côté de l’autel de la Ste Vierge sont destinés aux femmes, les premiers bans du côté canonique la fabrique doit entourer les fonds baptismaux d’une grille, remettre en état le calice et le fondeur du feu roy de Pologne. Sur la cloche se trouvent les images de S Nicolas du Christ d’une Vierge Louis XV. La cloche mesure 83cm de diamètre et 73 cm de hauteur Elle donne la note LA. La moyenne
    Illustration :
    Photographie de l'église de Moussey prise pendant la seconde reconstruction
  • Maison, 31 rue de France, Avricourt
    Maison, 31 rue de France, Avricourt Avricourt - 31 rue de France - en village - Cadastre : 2019 287
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Ferme construite au 19e siècle, et reconstruite en partie, après 1946 par l'architecte de la reconstruction Joseph Denny. Sinistre d'octobre 1944, bombardement d'artillerie , chute d'obus sur la maison voisine sise sur la façade postérieure et sur le mur de clôture sur façade latérale droite. (ref. ). A l’origine, ferme à trois travées de plan, une grande partie habitation avec 4 pièces en façade, une grange et une écurie à l'arrière, et en appentis un hangar. La reconstruction a conservée les volumes mais a fait disparaitre la partie exploitation au profit de pièces d'habitation et le hangar a été remplacé
    Description :
    Maison reconstruite en partie après 1946, a perdu sa fonction agricole initiale avec la reconstruction. Grand logis à 6 travées d'élévation et deux étages carrés. A l'origine, 6 pièces d’habitation au rez-de-chaussée et 4 à l'étage, chambre et greniers au second. La partie droite du bâtiment, les deux dernières travées d'élévation et la façade latérale ont été reconstruites, encadrement en béton appui de fenêtre en béton armé. Toit à longs pan et croupe. A noter le décor de la façade, rare à Avricourt (type
    Illustration :
    Descriptif de la ferme avant destruction, 1946, fonds J. Denny, AD57, 45J18 IVR41_20195730211NUC2A Plan de la ferme avant destruction, fonds J. Denny, 1946, AD57, 45J18 IVR41_20195730210NUC2A
  • Ferme, 16 rue du Faubourg de Blamont.
    Ferme, 16 rue du Faubourg de Blamont. Ibigny - 6 rue du faubourg de Blamont - Cadastre : 2019 7 50
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Précision dénomination :
    ferme de la reconstruction
    Description :
    Ferme de la Seconde reconstruction, édifié dans le périmètre du plan d'aménagement et de en profondeur. Ce bâtiment n'est pas aligné sur la façade du bâtiment d'exploitation. Essentage en . Grand usoir devant le bâtiment. Des matériaux de construction ont été récupérés dans les décombres , encadrements des fenêtre du logis et moellon de la maçonnerie.
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
  • Ferme, 6 rue Principale, Ibigny
    Ferme, 6 rue Principale, Ibigny Ibigny - 6 rue Principale - Cadastre : 2019 7 63
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Précision dénomination :
    ferme de la reconstruction
    Description :
    Ferme de la Seconde reconstruction, édifié dans une des zones de compensation du plan d'aménagement de la commune. Trois bâtiments autour d'une cour centrale. Un bâtiment d'habitation, un étage carré servant de buanderie et de préparation des aliments pour les animaux. Un grand bâtiment d'exploitation
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
  • Domaine de la Baronne, Avricourt
    Domaine de la Baronne, Avricourt Avricourt - La Baronne - - isolé - Cadastre : 2019 10 17
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le domaine de la Baronne, appelé aussi La Solitude est défini en 1838 comme la ferme « la plus de cavalerie de Barbanson. A cette date, ce dernier nomme un garde-forestier pour veiller à la fortement endommagés durant la Seconde Guerre mondiale, Juin 1940 bombardement d’artillerie et bataille d'obus à 5 mètres. 1940-1944, occupation de la propriété par l'ennemi. . Le corps principal est Robert, commandant de la marine de guerre.
    Description :
    Le domaine de la Baronne, appelé aussi La Solitude, se situe sur le territoire d’Avricourt. Il est défini en 1838 comme la ferme « la plus importante du pays » et se compose d’un logis, de bâtiments grande allée bordée d’arbres. A l'origine le domaine était composé de 5 corps de bâtiments,trois sont l'étage, des écuries, une grange et des étables (réf. plan). La partie agricole est transformée en
    Localisation :
    Avricourt - La Baronne - - isolé - Cadastre : 2019 10 17
    Titre courant :
    Domaine de la Baronne, Avricourt
    Illustration :
    Domaine de la Baronne, maison d'habitation, vue de situation. IVR41_20145711409NUC4A Domaine de la Baronne, maison d'habitation, élévation antérieure. IVR41_20145711141NUC4A Domaine de la Baronne, bâtiment annexe agricole, ensemble face. IVR41_20145711410NUC4A Domaine de la Baronne, vue du parc. IVR41_20145711412NUC4A Shéma du domaine de la Baronne et estimatif des dommages de guerre, fonds J. Denny, AD57,45J20 Plan et élévation de la ferme du du domaine de la Baronne avant les dommages de guerre, fonds J Devis pour la remise en état d ela propriété, fonds J. Denny, AD57, 45J20. IVR41_20195730338NUC2A Devis pour la remise en état dela propriété, bâtiement annexe, fonds J. Denny, AD57, 45J20 Photographie prise en 1945, domaine de la Baronne, bâtiment d'habitation, fonds J. Denny, AD57 Photographies prises en 1945, domaine de la Baronne, bâtiment d'habitation, fonds J. Denny, AD57
  • Maisons, fermes en pan de bois de la commune d'Assenoncourt
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune d'Assenoncourt Assenoncourt - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    en gardant souvent la distribution ancienne. Une grande partie des maisons en pan de bois a été Le patrimoine bâti de la commune d'Assenoncourt est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées détruite lors des bombardements de la Seconde guerre mondiale. Les forêts d'Assenoncourt sont surexploitées souligné, prix du bois, rareté du bois et prix de la houille, rareté du bois pour les bâtiments et usages construite en 1720-1725 (réf. IA57030061). Comme la commune d'Assenoncourt a été choisie comme zone témoin Assenoncourt (réf. L'expérience révolutionnaire de la zone témoin agricole de la Moselle, L. Kuchly). En 1946
    Description :
    tuile mécanique et de tôle ondulée exceptée la ferme des Custine en tuiles plates. Les toits étaient les maisons à construire ou réparer avec des bardeaux ou de la paille on ne pourra employer que des tuiles ou des ardoises. " AD57 1O18 Les maisons sont à deux ou trois travées de plan. La cuisine est latérale percée pour donner accès à la cuisine centrale. Une porte dont on a accès depuis le même corridor ouvre sur la grange. L'exploitation est composée d'une grange avec écurie derrière quand la ferme est à deux travées ou à coté de la grange dans les fermes à trois travées de plan. Dans la cuisine il y avait une cheminée au large. Une chambre à four peut exister en annexe dans la cour. Les fermes ont de grands usoirs sur lesquels étaient creusés un puits. Une ferme, aujourd'hui fortement dénaturée est a double logis, le couloir central permet la distribution des deux logis et de l'écurie située derrière le logis de droite (AD57 45J10). Les fermes de la Seconde reconstruction ont des parties habitation et
    Titre courant :
    Maisons, fermes en pan de bois de la commune d'Assenoncourt
    Illustration :
    Vue aérienne de la commune d'Assenoncourt IVR41_20125711179NUC4A Vue aérienne de la commune d'Assenoncourt. IVR41_20125711178NUC4A Vue du village au lendemain de la guerre, fonds Joseph Denny, AD57, 45J7. IVR41_20135734670NUC2A Vue de la rue Principale. IVR41_20135730045NUC2A Vue du village d'Assenoncourt depuis le bas de la rue Principale. IVR41_20135734656NUC2A Croquis de la ferme située 46-47 reu pricipale, double logis, AD57, fonds Joseph Denny, 45J10 Vue aérienne de la maison forestière d'Assenoncourt. IVR41_20125711181NUC4A Vue aérienne de la maison forestière d'Assenoncourt. IVR41_20125711180NUC4A Vue aérienne de la maison forestière d'Assenoncourt. IVR41_20125711182NUC4A Vue aérienne de la maison forestière d'Assenoncourt. IVR41_20125711183NUC4A
  • Maisons, fermes de la commune de Richeval
    Maisons, fermes de la commune de Richeval Richeval - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    en gardant souvent la distribution ancienne. Les fermes sont en grande partie dénaturées.Une ferme Le patrimoine bâti de la commune de Richeval est composé de fermes des 18e et 19e siècles et de fermes de la Seconde reconstruction édifiées sur les crédits des dommages de guerre à neuf ou restaurées conserve des éléments antérieurs au 17e siècle. En 1778, au lieudit La Carpe il y a une auberge (réf . documentaire Louis Denis, le Conducteur...) "arrivez à Malanrup, dit la Carpe c'est une petite auberge située à droite de la route, de laquelle on remarque la rapidité des coteaux qui sont considérables (...)". Il y avait un relais de poste au chevaux le long de la route de Nany à Blâmont. Le hameau de la Haie hameau de la Haie-des-Allemands qui comptait encore 61 habitants en 1836, avait pour activité l’export « des produits des manufactures de fayence dans la Bourgogne et dans les provinces les plus reculées de
    Description :
    La population de Richeval était de 307 individus pour 62 habitations en 1838. En 2019 la population hameau de la Haie des Allemand il reste une maison de manouvrier et deux fermes. Les fermes sont à trois de plus petites fermes à deux travées de plan proches de la maison de manouvrier. Les portes de , pour les appuis de fenêtre notamment. Plusieurs maisons de manouvriers au bout de la rue des Hauts Jardins et quartier Saint Germain. Les fermes le long de la rue Principale sont assez dispersées et la
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Richeval
    Texte libre :
    , exploitation habitation, bombardement en 1944, explosion de ponts-expulsion, occupation de troupe. Pour la partie habitation la chambre derrière la cuisine le propriétaire n’a plus l’intention de remonter la dalle de séparation formant le garde-mange, puits dans la maison pollué par suite d'un conduit bougé pour remaniement de la toiture d’esse chêne cloué sur voligeage même surface que tuile plates , tuile
    Illustration :
    Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section C1 du village, AD57 35P308 IVR41_20205730163NUC2A Cadastre ancien de La Haye des Allemands, section A1 de la Carpe Frite, AD57 35P308 Maison de manouvrier et ferme, la Haie des Allemands, élévation antérieure. IVR41_20205730194NUC2A Ferme, la Haie des Allemands, élévation antérieure. IVR41_20205730196NUC2A Ferme, lieu-dit la Carpe, élévation antérieure. IVR41_20205730197NUC2A Ferme et bâtiments annexes, lieu-dit la Carpe, vue depuis la route. IVR41_20205730198NUC2A
  • Ferme du Sânon, première stabulation libre, Avricourt
    Ferme du Sânon, première stabulation libre, Avricourt Avricourt - Grand pré - D 40 - en écart - Cadastre : 2019 12 43
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme du Sânon est construite par l’architecte agréé Joseph Denny, sur les crédits des dommages de guerre, pour Mr Jung Léon entre 1949 et 1967 année où est construite la bergerie, dernier bâtiment . Elle a la particularité d’être la première stabulation libre en France.
    Description :
    La ferme du Sânon est située à l'extérieur du village au Grand pré. Elle est construite par année où est construite la bergerie. C'est une ferme à cour fermée dont les bâtiments s’organisent l'entrée deux petites pièces réservées à la laiterie et la préparation des aliments, un hangar agricole du hangar sont en parti en tôle. L'étable a la particularité d’être la première stabulation libre . La ferme intègre les recommandations en matière d’hygiène par une stricte séparation des hommes et des bêtes. La séparation des bâtiments répond aux différents types d’activités : porcherie, bergerie , étable, écurie, grange, laiterie, poulailler, forge et garage sont autant de parties distinctes. La présence d’un silo est un des premiers essais d’ensilage avec une distribution de la nourriture par leur hétérogénéité, à la fois novateur comme la charpente métallique de l’étable, des matériaux issus de l’industrie en série comme les élément en béton et béton armé, mais aussi de la récupération et
    Localisation :
    Avricourt - Grand pré - D 40 - en écart - Cadastre : 2019 12 43
    Illustration :
    Ferme du Sânon, vue de situation de la maison d'habitation et de la bergerie Bâtiment abritant à l'origine la buanderie et le poulailler et étable, ensemble trois quarts Étable et hangar agricole, élévation antérieure vue depuis l'entrée de la ferme Vue du hangar et bâtiment annexe grange et écurie à l'origine, vue depuis la cour, ensemble trois Vue de la maison d'habition et du bâtiment de l'ancienne forge depuis l'étable Bâtiment de la bergerie, ancien hangar, vue intérieure. IVR41_20145710247NUC4A Bâtiment de la bergerie, vue intérieure. IVR41_20145710249NUC4A Bâtiment de la bergerie, vue intérieure. IVR41_20145710250NUC4A Bâtiment de la bergerie, vue intérieure. IVR41_20145710251NUC4A Bâtiment de la bergerie, vue intérieure. IVR41_20145710252NUC4A
  • École de la cité ferroviaire de Nouvel-Avricourt
    École de la cité ferroviaire de Nouvel-Avricourt Avricourt - Nouvel Avricourt - rue des Ecoles - en écart - Cadastre : 2013 21
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    L'école de la colonie est construite entre 1886 et 1887 pour les enfants des membres de la cité . Elle comptait, en 1878, 46 enfants dont la moitié étaient catholique et l'autre protestante. Plusieurs est retenu. L'école est édifiée sur des terrains cédés par la direction impériale des chemins de fer , elle doit accueillir des salles de classes, des locaux affectés à la mairie, au culte protestant et au travaux de réparations sur dommages de guerres qui concernent la couverture et de la maçonnerie
    Description :
    appuyé sur la façade latérale droite. Les deux bâtiments forment un L, le bâtiment en retrait est à deux . De grandes fenêtres à linteau délardé éclairent les pièces, elles parfois double sauf celles qui éclairent le corridor. Une partie des fenêtres a été murée notamment sur la façade latérale droite. L'accès à l'intérieur du bâtiment se fait par une porte piétonne située sur la façade antérieure, elle ouvre sur un couloir traversant permettant la distribution dans les salles de classes à droite et le
    Titre courant :
    École de la cité ferroviaire de Nouvel-Avricourt
    Illustration :
    Ecole de Nouvel-Avricourt, dessin d'une table d'écolier pour la nouvelle école, AD57, 9AL50, 1874 Ecole de Nouvel-Avricourt, dessin de profif d'une table et d'un banc d'écolier pour la nouvelle École de Nouvel-Avricourt, dessin de profil et de face du bureau du professeur pour la nouvelle Ecole de Nouvel-Avrivcourt, dessin de la charpente, AD57, 9AL50, 1886 IVR41_20135734641NUC2A Plan du projet de la construction de l'école de Nouvel-Avricourt par J. Leidig en 1884, AD57, 9AL50 Plan du projet de la construction de l'école de Nouvel-Avricourt par J. Leidig en 1884, détail
  • Maisons, fermes de la commune d'Ibigny et du hameau de Hablutz
    Maisons, fermes de la commune d'Ibigny et du hameau de Hablutz Ibigny
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Les fermes et les maisons sont attribuables aux 18e, 19e et 20e siècle. Les fermes de la Seconde
    Description :
    Ibigny est une commune sinistrée en 1945, si bien que les fermes et maisons de la commune d'Ibigny sont composées majoritairement de bâtiments de la Seconde reconstruction, construits dans les zones de agricoles, en périphérie, dans des « zones de compensation » appelées « fermes », réservées à la construction de grandes fermes. Le règlement lié au plan d'aménagement, oblige de séparer les animaux et les l'étendue du territoire communal, il sera fait usage d'une façon générale, des matériaux de la région d'aménagement d'Ibigny AN 19810181/35). Deux plans sont relevés dans cette commune pur les fermes de la Seconde manouvriers (2), certainement anciens ouvriers de la faïencerie, et tullerie et de fermes des 19e et de la
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune d'Ibigny et du hameau de Hablutz
    Illustration :
    Cadastre ancien de la commune d'Ibigny et du hameau de Hablutz, TA, 1814, AD57 35P345 Cadastre ancien de la commune d'Ibigny, section F, 1814, AD57 35P345 IVR41_20195730892NUC2A Plan d'aménagement de la commune d'Ibigny, 1948, (AN. 198101181/35) IVR41_20175711202NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, zone compensatoire, 4 rue Principale, vue d'ensemble Ferme de la Seconde reconstruction, zone compensatoire, 4 rue Principale, vue d'ensemble Ferme de la Seconde reconstruction, zone compensatoire, 4 rue Principale, élévtion postérieure Ferme de la Seconde reconstruction, 3 rue Principale, vue d'ensemble. IVR41_20195730908NUC2A Ferme de la Seconde reconstruction, 3 rue Principale, bâtiment d'habitation, vue d'ensemble Ferme de la Seconde reconstruction, bâtiment dans le périmètre du plan d'aménagement, 12 rue Ferme de la Seconde reconstruction dans le périmètre du plan d'aménagement 5 rue du Faubourg de