Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 17 sur 17 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande
    Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande Kœur-la-Grande - rue de l'Orme - en village - Cadastre : 2012 AA 48
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meuse
    Cadre de l'étude :
    enquête thématique départementale Patrimoine religieux catholique de la Meuse
    Historique :
    connaît par la suite plusieurs remaniements. Dans la seconde moitié du XVIIe siècle, l'église est ! La nef romane est plafonnée avec ses arcades en plein cintre dont les colonnes supportent des chapiteaux romans. En 1755, on édifie la tour carré du clocher au-dessus de la dernière travée de l'église, à l'ouest. Au XIXe siècle, le clocher est remanié. Enfin, l'église est restaurée à la fin du XXe siècle.
    Référence documentaire :
    tome 2, p. 742 Le patrimoine des communes de la Meuse Paris, 1999, 2 tomes.
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    saint Martin. Il œuvra aussi à la restauration de statues. L'édifice contient des vitraux de Jacques
    Localisation :
    Kœur-la-Grande - rue de l'Orme - en village - Cadastre : 2012 AA 48
    Titre courant :
    Église paroissiale Saint-Martin de Kœur-la-Grande
    Illustration :
    église de Koeur-la-Grande IVR41_19765505955X vue intérieure vers la nef IVR41_20185510362NUC4A
  • ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien
    ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien Nancy - 45 cours Léopold - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    signature (en bas à gauche sur la verrière n° 1) : Jacques Gruber Nancy
    Historique :
    gauche sur la verrière n° 1) dans le 1er quart du 20e siècle pour l'hôtel du docteur Vautrin (1870-1943), qui y ajouta la représentation de 2 usines à la chambre de commerce de Nancy dans une . La technique de la gravure à l'acide, apprise par le maitre-verrier lors de son passage dans
    Représentations :
    chèvrefeuille disposé en encadrement sur les 3 côtés de la verrière, sur fonds de vitrerie géométrique dans la partie centrale, décor de paysage identifié : Vosges (montagne, sapin, lac) dans la partie
    Description :
    Ensemble de 2 verrières occupant les fenêtres à 2 vantaux (à 3 panneaux) de la cage d'escalier . Seule la verrière du 1er palier (verrière n° 1) est conservée dans sa totalité, celle du 2e palier (verrière n° 2) amputée des 3/4 n'a conservé que la partie haute.
    Emplacement dans l'édifice :
    fenêtres de la cage d'escalier
    États conservations :
    manque une grande partie de la verrière n° 2
  • verrière, verrière figurée décorative
    verrière, verrière figurée décorative Nancy - 4 place André Maginot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Illustration :
    Le grand hall avec la verrière (auj. détruite) IVR41_00005402325X
  • Dossier de synthèse thématique architecture de l'Art Nouveau à Nancy
    Dossier de synthèse thématique architecture de l'Art Nouveau à Nancy Nancy
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Référence documentaire :
    , l'Art nouveau et industries d'art. Exposition, Galerie Poirel. Nancy, éditions de la Réunion des musées Europe : actes du colloque, 15, 16 octobre 1999, Salle Poirel, Nancy, sous la direction de François Loyer 1900 : catalogue. Exposition. Paris, Galeries nationales du Grand Palais. 2000. 1900 : catalogue . Exposition. Paris, Galeries nationales du Grand Palais. 2000. - Paris : Réunion des Musées Nationaux, 2000 travaux publics. L’entreprise de bâtiments et travaux publics de la famille Bernanose a connu une longue existence sous divers patronymes. Mosellan d’origine, Adolphe Bernanose opte en 1871 pour la nationalité française, s’installe à Nancy et intègre la société Doirisse, avant d’accéder au statut d’associé avec départementale des musées de la Meuse
    Texte libre :
    grandes écoles ainsi que pour la renaissance de l'enseignement artistique. Devenu directeur de l’École grande manifestation rendant compte de la vitalité du mouvement est la construction, en 1909, du pavillon de grandes artères reliant le centre de la ville à ses faubourgs. Entre 1891 et 1911, on dénombre 3 à s'affranchir de ces influences. Plus que tout autre, il sait utiliser la grande diversité des Nancy, une brillante capitale. Le désastre militaire et humain de la guerre de 1870 a transformé la population nombreuse et pugnace. La Meurthe, devenue Meurthe-et-Moselle, devient, grâce à l'ouverture de nouvelles mines de fer et au développement de la métallurgie, une terre riche. Les industries de transformation, en particulier la construction métallique (entreprise Schertzer...) et la chaudronnerie (La (brasseries, tanneries et verreries) s'établissent et se développent dans la périphérie de Nancy notamment la Société Daum frères et Cie. Nancy est aussi devenue une place bancaire importante avec le transfert de la
    Illustration :
    Les volumes indiquent les fonctions : exemple de la villa "Les glycines" au parc de Saurupt Décor naturaliste, les arums : détail de la verrière déposée provenant du 4 rue du Général Drouot
  • Maison d'Industriel dite Villa Frühinsholz
    Maison d'Industriel dite Villa Frühinsholz Nancy - Parc de Saurupt - 77 avenue du Général Leclerc - en ville - Cadastre : 1972 BN 12
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , datés de juillet et septembre 1908, sont conservés à l'office d'hygiène de la ville de Nancy. L'ensemble
    Représentations :
    sujet : feuilles de chêne, support : baies, rampe d'escalier, fronton pignon de la grande lucarne de la façade latérale droite ; sujet : fleurs, support : mosaïque du sol de la cage d'escalier sujet : ornement géométrique, support : garde-corps de la terrasse du bow-window sur la façade latérale droite
    Illustration :
    Façade antérieure : fronton pignon de la grande lucarne, détail. IVR41_19795409474ZA Vue d'ensemble de la verrière au chevrefeuille de la cage d'escalier IVR41_19825400317VA
  • Banque Renauld
    Banque Renauld Nancy - 9 rue Chanzy Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1972 BY 277
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Grande Chaudronnerie Lorraine exécute la charpente métallique. La ferronnerie intérieure et le mobilier La banque est construite de 1908 à 1910 (date portée par le porche) pour Charles Renauld, banquier système Hennebique, également auteur du gros-œuvre achevé pour l'hiver 1909. La Société Anonyme de la Gruber (1870 1936), maître-verrier à Nancy. L'ascenseur est fourni par la maison Pifre de Paris (attributions par source et travaux historiques). Une seconde campagne, dans la continuité stylistique de la première, englobe une maison voisine située rue Chanzy. Cette extension est entreprise après 1912. La grille qui clôturait le porche de la tour a été détruite ainsi que la verrière de Jacques Gruber qui couvrait le grand hall. Des modifications intérieures successives ont dénaturé les aménagements des
    Représentations :
    de la tour porche, lucarnes pignon ; sujet : fougères, support : tour, rampe d' escalier desservant les étages ; sujet : monnaie du pape, support : hall, rampes des escaliers et des garde-corps de la
    Murs :
    granite grand appareil parement
    Description :
    La banque Renaud est édifiée à l'angle de la place Maginot et de la rue Saint-Jean avec des et charpente métallique. L'élément le plus remarquable est la tour porche coiffée d'une flèche pittoresque. Les baies des deux premiers niveaux traduisent la fonction des pièces : des bureaux. Les 2e et 3e . L'édifice comprend trois escaliers : le premier dessert les étages, le deuxième donne accès à la galerie du
    Auteur :
    [charpentier] Grande Chaudronnerie Lorraine
    Dates :
    1910 porte la date daté par source daté par travaux historiques
    Illustration :
    escalier desservant la galerie du grand hall (début 20e siècle) IVR41_00005404713V Vue d'ensemble du grand hall depuis la galerie (début 20e siècle) IVR41_00005404714V La salle des titres et des coupons vue depuis la galerie du grand hall (début du 2oe siècleà Projet d'élévation de la façade : dessin à l'encre de chine (10 octobre 1908, signé Paul La banque Renauld et l'axe de la rue Saint-Jean (début 20e siècle) IVR41_00005402636X Bureaux des titres et coupons : vue depuis le grand hall (début 20e siècle) IVR41_00005404712V Escalier donnant accès à la galerie du 1er étage (début 20e siècle) IVR41_00005404715V Verrière couvrant le grand hall : vue d'ensemble (début 20e siècle) IVR41_00005400387PD Vue du grand hall (debut 20e siècle) IVR41_00005404711V Bague métallique ornant le pilier de la tour porche, signatures des deux architectes et date
  • verrière figurée décorative
    verrière figurée décorative Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Conçue à l'origine pour éclairer le grand hall, la verrière réalisée et signée par Jacques Gruber a disparu lors des travaux de transformation de la banque.
  • Verrière figurée décorative
    Verrière figurée décorative Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    les portes de la galerie du premier étage donnant sur le grand hall.
    Description :
    tout ouvrant sur la galerie du hall. Verrière avec châssis en bois et inclusion de cabochons. Verre
    Emplacement dans l'édifice :
    portes de la galerie du premier étage donnant sur le hall
  • Maison dite Villa Fournier-Defaut
    Maison dite Villa Fournier-Defaut Nancy - 1 rue des Brice - en ville - Cadastre : 1972 BM 210
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    ciment armé est vraisemblablement fourni par la maison lyonnaise Sauthier Thyrion fabricant et diffuseur frères Cayotte, sculpteurs et décorateurs. Les verrières de la cage d'escalier sont réalisées par le maître-verrier nancéien Joseph Janin (1851-1910). La villa reste inoccupée jusqu'en 1906, elle est louée avant de devenir, en 1911, la propriété d'Albert Crovisier qui sollicite Jacques Gruber (1870-1936 ), peintre-verrier à Nancy, qui réalise la verrière du salon. Au même moment on exécute une marquise sur la porte de l'accès principal. La maison est détruite en 1974.
    Représentations :
    sujet : pavots, support : pignon sur la rue des Brice ; sujet : chardons, support : baies de la
    Description :
    les principes de l'école rationaliste (la fonction prime sur la forme) d'où un grand nombre de volumes Rompant avec le plan et le volume de la villa traditionnelle à Nancy, cette demeure s'appuie sur traités de manière pittoresque. Le contraste des formes est accentué par la multiplicité des toitures, la
    Illustration :
    Elévation latérale gauche. Rampe d'escalier de la porte principale, détail. IVR41_19715401658X Elévation latérale gauche. Rampe d'escalier de la porte principale, détail. IVR41_19715401659X Elévation latérale gauche, clé de la baie du premier niveau et balcon de la baie du deuxième niveau Elévation latérale gauche, clé de la baie du premier niveau et balcon de la baie du deuxième niveau Elévation latérale gauche, console de la marquise du porche. IVR41_19715400674X Elévation latérale gauche, détail de la modénature des baies. IVR41_19715400671X Elévation latérale gauche, détail de la toiture. IVR41_19715400673X Elévation latérale gauche, détail de la toiture. IVR41_19715400679X Elévation latérale gauche, angle droit de la corniche. IVR41_19715400678X Elévation latérale gauche, angle droit de la corniche. IVR41_19715401756Z
  • Magasin de Commerce dit Magasin Vaxelaire
    Magasin de Commerce dit Magasin Vaxelaire Nancy - 1 à 13 rue Raugraff 15 à 21 rue Saint-Jean - en ville - Cadastre : 1972 BX 71
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Wissembach (68), créateur d'un ensemble de grands magasins. En 1886, il créé un premier magasin rue Saint en 1896 du magasin de la rue Saint-Dizier, est chargé des travaux. Le gros-œuvre en maçonnerie est confié à l'entrepreneur nancéien Alexis Boudot. La structure métallique est réalisée par Frédéric Schertzer, ingénieur civil et entrepreneur de charpente métallique. La devanture est conçue par Émile André , architecte à Nancy, fils de Charles André et exécutée par Eugène Vallin, ébéniste et constructeur à Nancy. La céramique de la devanture est réalisée par Alexandre Bigot, fabricant à Mer (41). Les grilles de la devanture sont dessinées par Émile André et sont exécutées par le serrurier Albert Blosse. La menuiserie des -verrier nancéien Jacques Gruber réalise les vitraux des portes. La décoration murale est fournie par la nancéien Raphaël Oudeville. La devanture du 13, rue Raugraff demeure en place. En 1984 l'intérieur est
    Référence documentaire :
    l'Est illustré, Nos grands Magasins l'Est illustré, Nos grands Magasins, n° 15, 8 avril 1923
    Représentations :
    sujet : plumes de paon, support : céramique de la devanture sujet : ornement végétal, support
    Description :
    démontée en grande partie (sur la rue Saint-Jean) et l'un des éléments de grès déposé au Musée de l’École Ce magasin est situé sur l'importante voie commerçante qu'est la rue Saint-Jean (11 travées) avec un bref retour sur la rue Raugraff (3 travées). L'angle est soigneusement arrondi. L'imposant corps derrière. La structure est métallique et seule la trame serrée des travées permet de le deviner. Les deux
    Déplacement :
    partie déplacée Paris - Musée d'Orsay - 1 rue de la Légion d'honneur
    Illustration :
    Ensemble trois quarts gauche. D'après une photographie extraite de l'Est illustré, Nos grands Vue intérieure. D'après une photographie extraite de l'Est illustré, Nos grands Magasins, n° 15, 8 Vue intérieure. D'après une photographie extraite de l'Est illustré, Nos grands Magasins, n° 15, 8 Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845402052V Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845402053V Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845402054V Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845402055X Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845405193Z Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845405194Z Vue de la structure métallique en cours de dégagement. IVR41_19845405195Z
  • Maison d'Ingénieur dite Villa les Pins
    Maison d'Ingénieur dite Villa les Pins Nancy - 2 rue Albin Haller rue de Verdun - en ville - Cadastre : 1972 CK 278
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    de la Grande Chaudronnerie Lorraine, originaire de Nancy. Le gros-œuvre est exécuté par l'entreprise Daucourt. La charpente est réalisée par la Grande Chaudronnerie Lorraine. La ferronnerie est conçue par La maison dite Villa les Pins est construite entre 1912 (date portée par un cartouche situé sur sont réalisées par la marbrerie nancéienne Etienne. Les décors muraux sont de Gauthier Poinsignon
    Représentations :
    sujet : abeilles, support : chambranle de la porte principale, lucarne pignon ; sujet : pommes de pin, support : fenêtres, corniche, lucarne pignon, garde-corps de la terrasse ; sujet : fougères , support : chambranle de la porte principale. Le choix de l'abeille symbole de l'Ecole Centrale des Arts et
    Description :
    Étage de comble donnant sur une terrasse occupant toute la largeur de la maison côté jardin.
    Auteur :
    [fabricant] Grande Chaudronnerie Lorraine
    Dates :
    1912 porte la date daté par source
    Illustration :
    Angle de la rue de Verdun et de la façade sur jardin : cartouche. IVR41_19765403766X
  • Présentation du mobilier de l'église de Barisey-la-Côte
    Présentation du mobilier de l'église de Barisey-la-Côte Barisey-la-Côte - rue de l'Eglise
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    L'ensemble de l'orfèvrerie et du mobilier métallique de l'église a été étudié. Dans la nef, les avec l'Enfant Jésus, sainte Clothilde, saint Nicolas, les confréries de la Vierge et de sainte Anne
    Localisation :
    Barisey-la-Côte - rue de l'Eglise
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église de Barisey-la-Côte
  • Immeuble d'artiste dite aussi maison Weissenburger
    Immeuble d'artiste dite aussi maison Weissenburger Nancy - 1 boulevard Charles V Glacis - en ville - Cadastre : 1972 AL 291
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    (1860-1928), architecte à Nancy, pour lui même. La ferronnerie et le mobilier sont réalisés par l'entreprise nancéienne Louis Majorelle. La cheminée d'une chambre du premier étage et la frise du bahut de la terrasse sur rue sont exécutées par la Société Anonyme des Produits Céramiques de Rambervillers (88) : pour la cheminée d'après un projet d'Eugène Vallin (1856-1922), pour la frise d'après un projet de Louis ). Les garages sur la rue des Glacis sont construits aux dépens du jardin et ouvert dans le mur de
    Représentations :
    , bahut de la terrasse sur rue sujet : ornement géométrique, support : garde-corps de la terrasse sur rue , départ de la rampe d'escalier ; porte ; sujet : croix de Lorraine : remplage de la baie de comble de la
    Description :
    cheminée est original tout comme la grande lucarne à traverse et meneau en forme de croix de Lorraine. La Le bâtiment est situé sur une parcelle irrégulière à l'angle de la rue des Glacis et du boulevard à la tradition classique. En revanche, le devant de lucarne dont le fronton s'achève en souche de
    Illustration :
    Elévation rue des Glacis, lucarne de la 5e travée. IVR41_19725401894X Elévation rue des Glacis, lucarne de la 5e travée. IVR41_19725402053Z Angle de la rue des Glacis et du boulevard Charles V, lucarnes. IVR41_19795409005ZA 1er étage, corps latéral gauche, salon à l'angle de la rue des Glacis et du Boulevard Charles V 1er étage, corps latéral gauche, salon à l'angle de la rue des Glacis et du Boulevard Charles V 1er étage, corps latéral gauche, salon à l'angle de la rue des Glacis et du Boulevard Charles V Verrière 2 : Sabots de Vénus et marronniers, ensemble depuis la salle à manger. IVR41_19755402438V
  • Maison d'Industriel dite Maison Victor Luc
    Maison d'Industriel dite Maison Victor Luc Nancy - 25 rue de Malzéville - en ville - Cadastre : 1972 AK 495 A 496
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Bourdet, céramistes à Billancourt, réalisent la frise décorative sous la corniche du corps principal et la quarts puis construit sur la rue Michelet ce qui a entraîné la destruction des communs.
    Représentations :
    , arcades du corps de portique ; sujet : iris, support : frises de la corniche ; sujet : pommes de pin
    Description :
    La demeure est construite en retrait de la rue en tête d'une parcelle traversante allant jusqu'à la portique en retour d'équerre couvert d'une terrasse. Le corps principal est double en profondeur. La façade (en grande partie disparu) était planté d'érables, pins, sapins, noyers, saules, sureaux, sorbiers
    Illustration :
    Corps de portique, ensemble depuis la rue. IVR41_19745401132Z Corps de portique, arcade depuis la rue. IVR41_19795409300ZA Corps de portique, arcade depuis la rue. IVR41_19795409301ZA
  • Hôtel de voyageurs, débit de boissons d'Industriel dit Hôtel d'Angleterre et Brasserie (Restaurant) de l'Excelsior
    Hôtel de voyageurs, débit de boissons d'Industriel dit Hôtel d'Angleterre et Brasserie (Restaurant) de l'Excelsior Nancy - 3 rue Mazagran Henri Poincaré - en ville - Cadastre : 1972 BY 37 2012 BY 360
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    métallique par la Grande Chaudronnerie Lorraine. Le mobilier et la lustrerie sont fournis par les ateliers à Nancy, et pour Louis Moreau, brasseur à Vézelise (54), propriétaire et gérant de la brasserie, par travaux de gros-œuvre sont exécutés pour la maçonnerie par Bernanose et Lommée et pour la structure Majorelle de Nancy. La décoration stuquée est exécutée par Léopold Wolff (1863-1924) et Guillaume ), ingénieur à Nancy, aménage le hall d'accès par la rue Poincaré et exécute la rampe de l'escalier d'accès au
    Précisions sur la protection :
    classement partiel : salle de la brasserie avec son décor du rez-de-chaussée. 6 juin 1996.
    Représentations :
    : plafond de la salle de brasserie
    Description :
    Situé près de la gare, à l'angle d'une rue, l'hôtel de voyageurs se déploie sur 4 travées rue Mazagran et sur 8 travées rue Henri Poincaré. L'angle de rue est marqué par un pan coupé avec la porte qui dessert la brasserie, celle-ci occupant tout le rez-de-chaussée (une seconde salle est créée après la ). Des balcons fortement saillants avec garde-corps en calcaire et la pergola sur le toit terrasse accentuent la monumentalité de cet angle. Le deuxième étage est souligné également par des balcons regroupés portant l'architrave (ornée de tournesols en stuc autrefois doré) supportant la toiture débordante. La salle de la brasserie occupe tout le rez-de-chaussée (25 m x 12 m), elle est largement éclairée par des
    Auteur :
    [fabricant] Grande Chaudronnerie Lorraine
    Illustration :
    Vue d'ensemble depuis la place de la République IVR41_20195410583NUC4A Détail du plafond de la salle de la brasserie IVR41_19765404748X Lustre de la salle de la brasserie IVR41_19925403464VA
  • Banque du Crédit Lyonnais
    Banque du Crédit Lyonnais Nancy - 7bis rue Saint-Georges - en ville - Cadastre : 1972 BE 242
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    grand hall qui éclairait la salle des coffres et la salle des titres disparaît. La salle des dépêches et qui loue l'édifice pour vingt-quatre ans à la société du Crédit Lyonnais (attribution par source). La date (1901) et la signature sont portées par la façade principale. Le plancher en béton armé est , également auteur du gros-œuvre. La verrière est conçue par Jacques Gruber (1870-1936), maître-verrier à Nancy, et exécutée par Charles Gauvillé, maître-verrier à Malzéville. En 1929 puis en 1945 la société sont réalisés par les architectes nancéiens Roger Lamoise et Philippe Royer. En 1992 la porte d'accès
    Référence documentaire :
    1901 1er avril La Lorraine Artiste, 1er avril 1901 La Lorraine Artiste, 1er avril 1901
    Description :
    La façade perpétue la tradition classique déjà adopté pour le siège parisien du boulevard des d'ardoise s'achevant par une crête. Le hall couvre plus de la moitié du sol disponible, son sol était à l'origine en pavé de verre pour pouvoir éclairer la salle des coffres située en sous-sol. Lui-même est pouvaient être tendues entre la verrière et la charpente en utilisant une étroite galerie de circulation
    Dates :
    1901 porte la date daté par source
    Illustration :
    Elévation sur rue, dessin de F. César. D'après La Lorraine Artiste, 1er avril 1901
  • Immeuble Maison Biet
    Immeuble Maison Biet Nancy - 22 rue de la Commanderie - en ville - Cadastre : 1972 BZ 28
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    (attributions par travaux historiques). Un bombardement en octobre 1917, détruit en grande partie l'immeuble qui sera reconstruit à partir de 1922. Un ascenseur réalisé par la maison Schindler d'Illzach (68) est posé
    Représentations :
    , support : porte et grille de la clôture, garde-corps ; sujet : volubilis, support : poteaux de l'avant
    Localisation :
    Nancy - 22 rue de la Commanderie - en ville - Cadastre : 1972 BZ 28
    Illustration :
    Rue de la Commanderie, vers la place de la Commanderie. D'après une carte postale ancienne Corps principal, 4e niveau : ensemble depuis la terrasse en retour d'équerre. IVR41_19755410415ZA Aile en retour d'équerre sur rue, 3e niveau depuis la coursière. IVR41_19755410413ZA
1