Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 10 sur 10 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Cimetière 1  de la commune d'Ibigny.
    Cimetière 1 de la commune d'Ibigny. Ibigny - rue principale - en village - Cadastre : 2011 2 36
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    cimetière de la commune. Une grande partie des tombes a disparue, la première allée est vide. Il est entouré Le cimetière se situe à l'extérieur du village, le long de la route nationale 4. C'est le second fleuronnées en fer. La tombe la plus ancienne portant une date est datée de 1852.
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il l'est parfois en fort relief. Une grande statue est sculptée en ronde-bosse. Les représentations peuvent
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 21 tombes ont été repérées, 4 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy . Parmi les tombes repérées, 16 sont en calcaire dont la plupart associe une plaque ou dalle de marbre et , empruntant les modèles architecturaux, à l'imitation de la nature, au répertoire stylistique purement de tombeaux principaux : les tombeaux à stèle en croix ou à l'imitation de la nature (type 1), les Dieuze, et 2 par Ackermann sculpteur travaillant à Voyer. La présence de trois sculpteurs travaillant à Voyer est évidement due à la proximité géographique de la commune.
    Titre courant :
    Cimetière 1 de la commune d'Ibigny.
    Illustration :
    Cimetière de la commune de Ibigny, portail d'entrée. IVR41_20125703713NUC2A Vue du cimetière depuis la route. IVR41_20125703714NUC2A
  • Cimetière de la commune d'Avricourt.
    Cimetière de la commune d'Avricourt. Avricourt - rue du Cimetière - en village - Cadastre : 2012 2 149-150-151
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    l'église déplacé pour des raisons d'hygiène. En 1866, un terrain est acheté par la mairie pour établir un nouveau cimetière à l'extérieur du village (AD57, 2 O 60). En mars 1867, la décision est prise de confession protestante. La tombe la plus ancienne porte la date de 1805, c'est une tombe d'ecclésiastique déplacée de son lieu d'origine (autour de l'église) ainsi que la croix de cimetière (réf. IM57005499 et
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 64 tombes ont été repérées, 11 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy. Parmi les tombes repérées, celles en calcaire prédominent (34 dont la plupart associe une plaque en calcaire, grès et/ou en marbre) en croix (type 1), les tombeaux à stèle à l'imitation de la nature forme complexe, architecturées ou non (type 6). Il y a un cimetière militaire allemand sur la parcelle
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière de la commune d'Avricourt.
  • Cimetière de la commune de Assenoncourt
    Cimetière de la commune de Assenoncourt Assenoncourt - rue Prinipale - en village - Cadastre : 1814 E 67 2012 1 40
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Le cimetière se situe autour de l'église. Il est ceint d'un mur en moellon calcaire. Malgré la l'intérieur des villes le cimetière d'Assenoncourt n'a pas été déplacé. L’accès se fait depuis la rue par un escalier. Le cimetière s'organise autour de l'église, la partie se situant sur la gauche contre le mur de l'église, dans le village (Guermange, Azoudange et Saint-Georges). La plus ancienne tombe date de 1862.
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Des
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 31 tombes ont été repérées et 7 sélectionnées et étudiées dans la base Palissy . Le socle est aussi parfois inspiré de la nature et imite un amas de rocher. Les tombes d'enfant à
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière de la commune de Assenoncourt
  • Cimetière 2 de la commune de Ibigny.
    Cimetière 2 de la commune de Ibigny. Ibigny - rue de l'école - en village - Cadastre : 2012 4 30
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    surmonté de deux croix latines en grès. La tombe la plus ancienne date de 1842.
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    La commune a deux cimetières. Dans ce cimetière 19 tombes ont été repérées, 4 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy. Parmi les tombes repérées, 15 sont en calcaire dont la plupart associe une modèles architecturaux, à l'imitation de la nature, au répertoire stylistique purement ornemental ou, le
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière 2 de la commune de Ibigny.
    Illustration :
    Portail d'entrée du cimetière 2 de la commune de Ibigny. IVR41_20125703604NUC2A
  • Cimetière de la commune de Moussey
    Cimetière de la commune de Moussey Moussey - rue de Lagarde - en village - Cadastre : 2019 24 32
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 38 tombes ont été repérées, 9 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy . Parmi les tombes repérées, 34 sont en calcaire dont la plupart associe une plaque de marbre et 3 l'imitation de la nature, au répertoire stylistique purement ornemental ou, le plus souvent relèvent de en croix en calcaire qui peuvent être architecturés ou à l'imitation de la nature (type 1), les
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière de la commune de Moussey
  • Cimetière de la commune de Languimberg.
    Cimetière de la commune de Languimberg. Languimberg - route de Fribourg - en village - Cadastre : 2011 2 60
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    retournés et portant la date de 1890. Les piliers sont amortis d'une croix latine sculptée en ronde bosse . C'est la date du transfert du cimetière qui était situé autour de l’église. La tombe la plus ancienne
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il selon le modèle de la chapelle funéraire, style composite. Les représentations peuvent relever de
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 27 tombes ont été repérées, 5 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy . Parmi les tombes repérées, 18 sont en calcaire dont la plupart associe une plaque de marbre et 1 associe la chapelle funéraire, de style gothique elle est entourée d'une grille en fonte de fer. Le décor des l'imitation de la nature, au répertoire stylistique purement ornemental ou, le plus souvent relèvent de en croix ou à l'imitation de la nature (type 1), les tombeaux de forme architecturée (type 2), les
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière de la commune de Languimberg.
  • Cimetière de la commune de Réchicourt-le-Château
    Cimetière de la commune de Réchicourt-le-Château Réchicourt-le-Château - route de Sarrebourg - en village - Cadastre : 2012 5 25-26
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    acheté par la commune. Les travaux d'édification des murs sont effectués la même année. (cf. AD57 archives communales de Réchicourt). La porte d’entrée était en chêne, elle a été remplacée par une grille cimetière, dans des tombeaux imposants situés dans la partie arrière du cimetière, certainement la plus allemande sont un souvenir de l'annexion de 1870, 1914 et 1940. La particularité du cimetière de Réchicourt réside dans la présence de tombeaux imposants entourés d'une grille en fonte de fer et très richement
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 65 tombes ont été repérées, 15 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy. Parmi les tombes repérées, celles en calcaire prédominent (59 dont la plupart associe une plaque relief sur toute la hauteur. Trois tombes sont pourvues d'une grille en fonte de fer et une y associe un (type 1), les tombeaux à stèle à l'imitation de la nature (type 2), les tombeaux à stèle et en forme de
    Typologies :
    tombe à l'imitation de la nature
    Titre courant :
    Cimetière de la commune de Réchicourt-le-Château
  • Cimetière de la commune de Foulcrey.
    Cimetière de la commune de Foulcrey. Foulcrey - rue d' Avricourt - en village - Cadastre : 2012 1 345
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    la concession d'un carré protestant dans le cimetière, un plan localise l'emplacement des tombes. «La confession protestante étant représentée dans la commune...le conseil municipal est d’avis d’établir dans le cimetière de la commune une division protestante. Les enfants mort-nés et morts sans baptême seront inhumés 1894. Le carré protestant est quant à lui vide aujourd'hui. Dans la partie isolée du cimetière entourée de murets subsistent cinq parties de stèles certainement entreposées pour fin de concession. La tombe la plus ancienne porte la date de 1848 c'est une tombe d'ecclésiastiques, précisément du curé de
    Représentations :
    Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief sur la stèle de la tombe. Il
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Dans ce cimetière 36 tombes ont été repérées, 9 sont sélectionnées et étudiées dans la base Palissy . Parmi les tombes repérées, celles en calcaire prédominent (30 dont la plupart associe une plaque de en fer forgé, c'est un monument proche de la chapelle funéraire qui domine le cimetière par ses ronde-bosse ou des hauts et bas-reliefs empruntant les modèles architecturaux ou à l'imitation de la , grès en croix (type 1), les tombeaux à stèle à l'imitation de la nature, à statuaire ou à décor
    Titre courant :
    Cimetière de la commune de Foulcrey.
    Illustration :
    Vue aérienne de la commune de Foulcrey, cimetière en bas à gauche de la vue. IVR41_20125711224NUC4A
  • Cimetière du Felsberg
    Cimetière du Felsberg Saint-Avold - Felsberg - rue du Cimetière - en ville - Cadastre : 2007 35 01 175
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    1846 la Ville achète un jardin fruitier sur la colline du Felsberg, les travaux débutent en 1849 (A.M inhumations sont réalisées. L’entrée principale donnait sur la première terrasse, partie la plus vaste de la nécropole divisée en 5 sections réparties autour de 2 grandes allées perpendiculaires. Au Nord-ouest se concessions temporaires de 315, 287 et 68 fosses. Au Sud 86 fosses étaient dédiées au culte israélite. La perpétuité ; tout au sud de la terrasse 31 fosses étaient réservées aux cultes dissidents. En 1866, le cette terrasse fut réalisé en 1869 (A. M Saint-Avold, série 1 AL 5 CM 1865-1879). Après la première alors autorisés à se faire inhumer dans la partie réservée aux enfants (A. M Saint-Avold, série 3 D 1 1949, il est décidé que le carré protestant serait désormais ouvert à tous. Le 4 décembre 1952, la nécropole ne pouvant plus accueillir la population naborienne qui augmentait, il fut décidé la création d’un cimetière B, mis en en service en 1954 de l’autre côté de la rue ; celui étudié devenant ainsi cimetière A.
    Représentations :
    ordre de la Légion d'honneur Le décor porté est, dans sa grande majorité, sculpté en bas-relief. Les représentations peuvent relever des symboles funéraires liés à des objets ou à la nature, ou renvoyer à un répertoire stylistique
    Statut :
    propriété de la commune
    Description :
    Le cimetière se situe sur la colline du Felsberg, d'où son appellation. Installé sur un terrain en est entouré d'un mur en calcaire, l’entrée principale donne sur le premier niveau, à proximité de la maison du gardien. A droite du portail d'entrée, se situe la section 1, à gauche la section 2, puis la section 3 qui contient un carré réservé aux religieux autour de la croix Poncelet. La section 4 correspond ’ossuaire se trouve dans la section 5, et le dépositoire dans la section 6. La nature est très présente dans , IA57002106, IA57002107). 165 tombeaux ont été repérés, dont 42 étudiés dans la base Palissy. 16 tombeaux sont de style néo-gothique, 9 sont à l'imitation de la nature ; on relève la présence de 2 formes langue allemande (7) ou en latin (7), la plupart en français. 18 marbriers ont signé leur travail : 8
    Illustration :
    Vue de la maison du gardien IVR41_20105710641NUC2A Vue du cimetière paysager : vers la section 4 IVR41_20105710652NUC2A Vue d'ensemble vers la section 8 IVR41_20105710651NUC2A Vue d'ensemble vers la section 2 IVR41_20105710643NUC2A Vue d'ensemble de la section 4 IVR41_20105710646NUC2A Vue d'ensemble vers la section 4 IVR41_20105710653NUC2A Vue d'ensemble de la section 3 IVR41_20105710655NUC2A
  • Tombeaux du canton de Sierck-les-Bains
    Tombeaux du canton de Sierck-les-Bains Sierck-les-Bains
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    monuments du XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle. les stèles les plus anciennes ont parfois été remontées dans le mur du cimetière (Haute-Kontz). Ils sont rarement signés mais on note la présence de la famille Laroche de Kédange-sur-Canner auteur tombes et de croix monumentales. Moins
    Datation principale :
    18e siècle porte la date 19e siècle porte la date 20e siècle porte la date
    Description :
    l'honneur des instruments de la Passion avec notamment une tunique de grande taille sculptée en méplat Ces tombeaux sont en calcaire (sur toute la période) un peu plus rarement en grès (plutôt au XVIIIe faible taille (moins d'un m) et épousent le plus souvent la forme d'une croix posée aux extrémités (IA00037510). Autre exemple contemporain témoin de la vivacité d'une sculpture populaire, le tombeau de Jean Florange à Sierck montre en bas-relief, le prêtre célébrant la messe avec la présence d'un enfant de choeur (IA00037577). Au XIXe siècle, les insignes de la fonction figurent : pour un curé, la stèle est orné selon Sierck). L'art funéraire prend une autre envergure après 1850 : les monuments sont plus grands, une Moselle. A la même époque, se diffuse des modèles néo-gothiques (IA00037574). Des personnages peuvent être décor "à l'imitation de la nature" se répand dans le canton comme dans toute la Lorraine (IA00037493
    dc_bd328de7-2499-495c-8dc3-ea1c52cbe413_0 :
    ; propriété de la commune}{TECH=sculpture}
1