Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • verrière, verrière figurée décorative
    verrière, verrière figurée décorative Nancy - 4 place André Maginot - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Illustration :
    Le grand hall avec la verrière (auj. détruite) IVR41_00005402325X
  • Verrière :
    Verrière : "méfaits" des juifs de Saint-Dié Saint-Dié-des-Vosges - place du Général De Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    ; déposés, ils sont restaurés, fortement complétés et remontés en 1901 dans la seconde chapelle latérale nord ; mis à l’abri en 1939, ils sont remis en place au lendemain de la Seconde guerre mondiale. La verrière 23, datée stylistiquement de la fin du XIIIe siècle témoigne de l'important antisémitisme de cette époque. Les relations difficiles entre la communauté juive de Saint-Dié et les chanoines au XIIIe siècle ) puis repris au XVIIe siècle par Jean Ruyr dans ses Recherches des Sainctes Antiquitéz de la Vosge province de Lorraine (1633, cf. annexe). La verrière de la baie 23 illustre notamment l'histoire d'une jeune fille dont un médecin juif aurait arracher l'utérus après l'avoir droguée en lui servant de la scène pourrait être celle de la dénonciation. Mais certains auteurs y voient plutôt la représentation du
    Référence documentaire :
    monuments et richesses artistiques de la France, Recensement des vitraux anciens de la France, Volume V) p. 111 Les Juifs et la Lorraine. Un millénaire d'histoire partagée [Exposition. Nancy, Musée lorrain. 2009]. Les Juifs et la Lorraine, un millénaire d'histoire partagée : catalogue / dir. Claire
    Précision localisation :
    précision sur la géolocalisation Saint-Dié-des-Vosges
    Dates :
    1901 porte la date
    Annexe :
    le la rue princière, à prendre depuis la maison de la Halle, iusques à la grande porte, pour y est ce qu’une grande partie de ceux qui demeurent obstinez en la dureté de cœur, n’auroient desisté et n’en ay veu cy devant autre qu’un petit manuscrit en min du bon prestre sacristain de la grande ), Recherches des Sainctes Antiquitéz de la Vosge province de Lorraine, Epinal, 480 p., 1633, Imprimé, reliure parcheminh. 20 ; la. 15, 5 ; e. 6AD 88 B (419 (ancien B. 90 provenant de la bibliothèque du couvent des récollets de Darney)p. 445-450 D’un faict abominable perpétré en la ville de Sainct-Dié par un juif. [livreV commis par les juïfs en diverses contrées de l’Europe depuis qu’ils furent exilés de la Terre Saincte, ce Galilée, de représenter icy un mes fait advenu en la ville de Sainct-Dié, au temps de Dom Richer prieur de estendues, en la closture de cette ville, pour y constituer des bourgeois à eulx subjects et à leurs que quelque temps après que ces juifs furent introduits en l’endroit de la ville, que nous avons dit
    Datation secondaire :
    1er quart 20e siècle porte la date daté par travaux historiques
  • verrière (5) : datura, verrière figurée décorative
    verrière (5) : datura, verrière figurée décorative Nancy - 24 rue Lionnois - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    espaces de réception avec le parc, ce qui explique sans doute la construction d'un jardin d'hiver (adossé au cabinet de travail et à la salle à manger). Cet espace de réception a été réalisé dès la construction de la villa. Son originalité tient à l'usage de briques de verre bicolores, disposées en damier et issues des ateliers de Joseph Janin. La provenance des briques creuses n'est pas documentée mais il est
    Référence documentaire :
    d’architecte. La brique de verre Falconnier, Nyon, Château de Nyon, 2018, Aline Jeandrevin (dir.), Catherine Schmutz Nicod, Alexia Ryf et Vincent Lieber, Un rêve d’architecte. La brique de verre Falconnier, Nyon
    Dimension :
    la 68.0 cm h = 252 ; la = 68 ; dimensions d'un panneau
    Illustration :
    Vue de la grande verrière du jardin d'hiver, 3.4 droite IVR41_20185410203NUC4A Détail de la signature de Joseph Janin IVR41_20185410209NUC4A
  • ensemble de mobilier liturgique : maitre-autel, croix d'autel, sièges du choeur, autel et tabernacle de la chapelle du Saint-Sacrement
    ensemble de mobilier liturgique : maitre-autel, croix d'autel, sièges du choeur, autel et tabernacle de la chapelle du Saint-Sacrement Saint-Dié-des-Vosges - place du Général De Gaulle - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Cet ensemble placé d'une part dans le choeur (maitre autel, Croix d'autel et sièges) et dans la chapelle du Saint-Sacrement d'autre part, été réalisé par Philippe Kaeppelin en 1974 pour la consécration de la cathédrale, après l'achèvement des travaux de restauration.
    Matériaux :
    plomb fondu doré à la feuille
    Représentations :
    L'autel principal illustre la vision d'Ezéchiel (1, 15-21) : face vers le peuple : les quatre roues éléments scintillaient comme de la chrysolithe. Toutes les quatre avaient même forme. L’aspect de leurs allaient dans les quatre directions ; elles avançaient sans s’écarter. Leur pourtour était grand et roues avançaient à côté d’eux ; quand les Vivants s’élevaient de terre, les roues s’élevaient.
    Description :
    Réalisé en plomb doré à la feuille.
    Précision localisation :
    précision sur la géolocalisation Saint-Dié-des-Vosges
    Titre courant :
    tabernacle de la chapelle du Saint-Sacrement
    Illustration :
    vue de la face antérieure du maitre-autel IVR41_19958801123VA
1