Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 6416 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Lavoir dit la Grande Fontaine
    Lavoir dit la Grande Fontaine Neufchâteau - rue de la Grande Fontaine - en ville - Cadastre : 1810 C4 1233 1974 AH 164
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Neufchâteau - rue de la Grande Fontaine - en ville - Cadastre : 1810 C4 1233 1974 AH 164
    Titre courant :
    Lavoir dit la Grande Fontaine
    Dates :
    1621 porte la date
    Appellations :
    dit la Grande Fontaine
  • Présentation de l'opération architecture rurale des Hautes-Vosges - Version provisoire
    Présentation de l'opération architecture rurale des Hautes-Vosges - Version provisoire Vosges
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Référence documentaire :
    pp. 76-101 La structure parcellaire du terroir lorrain et le problème de l'habitat rural BLACHE Jules, "La structure parcellaire du terroir lorrain et le problème de l'habitat rural", in Le Pays pp.217-220. La délimitation de l'habitat rural de type lorrain BLACHE Jules, "La délimitation de l'habitat rural de type lorrain", in Compte-rendu du Congrès lorrain des Sociétés Savantes de l'Est de la
    Texte libre :
    L'opération "architecture rurale de la montagne vosgienne" a été initiée de 1993 à 1998 avec la participation financière du département des Vosges. Elle a concerné initialement onze cantons limitrophes de la lieu à une sélection de 303 édifices dont les notices sont versées dans la base Mérimée depuis 2004 spécifique sur l'architecture des "marcairies" versée en 2006(Jean-Yves Henry) suivi d'une étude dédiée à la de la première et de la seconde reconstruction menée entre 2012 et 2014 et versée en 2017 (Jean-Yves
    Illustration :
    Ferme de Colroy-la-Grande IVR41_20178835771NUC2A
  • La grande ferme de Saint-Léonard
    La grande ferme de Saint-Léonard Saint-Léonard - 360 rue de Lorraine - en village - Cadastre : 2014 AB 365
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Construite vers 1950, en bordure de la nationale 415, cette ferme est l'une des plus imposantes de la région de Saint-Dié (32 m de long). Néanmoins, le bâtiment détruit qu'elle remplace était encore plus grand (38 mètres). Sa partie habitation, particulièrement ostentatoire, abrite le logement du
    Description :
    Le bâtiment se démarque par le volume de son habitation qui domine la partie exploitation et dont la travée centrale est soulignée par un appareillage de moellon de grès grossièrement équarri, tout comme son soubassement. La partie habitation abrite le logement du propriétaire au rez-de-chaussée et celui de l'exploitant au premier niveau. Les 5 travées de l'exploitation sont affectées à : la buanderie et au garage du propriétaire, à la grange, à l'étable pour 7 bovins, à une remise fermée avec réduit
    Titre courant :
    La grande ferme de Saint-Léonard
  • Maisons, fermes de la commune de Grand
    Maisons, fermes de la commune de Grand Grand
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Grand
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Grand
  • Présentation du mobilier de l'église de Bezange-la-Grande
    Présentation du mobilier de l'église de Bezange-la-Grande Bezange-la-Grande - Grande Rue
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Bezange-la-Grande - Grande Rue
    Titre courant :
    Présentation du mobilier de l'église de Bezange-la-Grande
    Illustration :
    Monument souvenir de la Seconde Guerre mondiale IVR41_20135434760NUC2A
  • Ferme de la Seconde reconstruction, 20 Grand Rue, Saint-Georges.
    Ferme de la Seconde reconstruction, 20 Grand Rue, Saint-Georges. Saint-Georges - 20 rue grand - en village - Cadastre : 2019 1 188
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La ferme est construite après 1945.
    Description :
    vocation agricole, certainement une ancienne étable. En face, apr_s une grande cour, un grand bâtiment carré sur un rez-de-chaussée surélevé. Deux portes piétonnes permettent l'accès au logis, une sur la rue et une seconde depuis la cour. Les encadrements des baies sont en grès, les appuis de fenêtres en . La buanderie et l'étable ont un toit à long pans couvert de tuile mécanique. Le bâtiment . Le fenil dans la partie haute du bâtiment est aéré par des ouvertures rectangulaires. Le auvent est
    Typologies :
    ferme de la seconde reconstruction
    Localisation :
    Saint-Georges - 20 rue grand - en village - Cadastre : 2019 1 188
    Titre courant :
    Ferme de la Seconde reconstruction, 20 Grand Rue, Saint-Georges.
    Illustration :
    Ferme, 20 grand Rue, vue depuis la Grand Rue. IVR41_20205730116NUC2A Ferme, 20 grand Rue, vue d'ensemble depuis la rue de France. IVR41_20205730112NUC2A Ferme, 20 Grand Rue, bâtiment d'habitation et buanderie, ensemble trois quarts droit Ferme, 20 grand Rue, bâtiment de l'exploitation. IVR41_20205730114NUC2A Ferme, 20 grand Rue, vue façade latérale gauche et postérieure. IVR41_20205730115NUC2A
  • La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy
    La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy Ban-sur-Meurthe-Clefcy - Sur les Graviers - Sur les Graviers - isolé - Cadastre : 2014 AP 52
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Construite vers 1952 par l'architecte Robert Chevrel en bordure de la départementale 73, cette ferme est l'une des plus imposantes de la région de Saint-Dié (31 m de long), bien que sa partie
    Description :
    vestibule, la partie exploitation comprend une buanderie, une laiterie, une étable pour 18 bovins, une
    Titre courant :
    La grande ferme de Ban-sur-Meurthe-Clefcy
  • présentation de la commune de Liffol-le-Grand
    présentation de la commune de Liffol-le-Grand Liffol-le-Grand
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Liffol-le-Grand
    Titre courant :
    présentation de la commune de Liffol-le-Grand
  • Maisons, fermes de la commune de Liffol-le-Grand
    Maisons, fermes de la commune de Liffol-le-Grand Liffol-le-Grand
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Localisation :
    Liffol-le-Grand
    Titre courant :
    Maisons, fermes de la commune de Liffol-le-Grand
  • orgue
    orgue Colroy-la-Grande - Devant l' Eglise - rue de l' Eglise
    Historique :
    sur la tribune du porche. Ses tuyaux postiches en zinc ont été posés en 1932 par la maison Jacquot . Durant la Seconde guerre mondiale, les vitraux sont soufflés et l'orgue encombré de débris de verre, les dommages sont réparés en 1948. L'orgue est de nouveau réparé en 1983 par la maison Gonzales (88
    Description :
    Buffet en bois à un niveau reposant sur la tribune du porche.
    Localisation :
    Colroy-la-Grande - Devant l' Eglise - rue de l' Eglise
  • église paroissiale saint-Jean-Baptiste
    église paroissiale saint-Jean-Baptiste Colroy-la-Grande - Devant l'Eglise - chemin de Devant l'Eglise - en village - Cadastre : 1988 B 681
    Historique :
    La communauté de Colroy-la-Grande est une annexe de la cure de Provenchères-sur-Fave jusqu'en 1710 où est érigé le vicariat de Colroy-Lubine, elle est séparée de Lubine en 1803 (?). Eglise choeur est trop petit pour célébrer avec décence l'office divin et que la nef est insuffisante pour considérables, il a été ordonné que les paroissiens pourvoiraient pour la reconstruction de leur église,il n'y a que la construction de la neffe et de la tour qui les concerne ; messieurs du chapitre comme d'entretien se succèdent : 1833 : remplacement des bardeaux de la toiture nord de la nef, 1856 : réparation du , 1879 : demande de réparation urgente car "la nef entière menace de s'éfondrer", 1882 : construction de la deuxième sacristie. En 1884 de gros travaux sont entrepris pour consolider la charpente, les arcs et les cintres grâce à la pose de gros fer et à la plâtrerie complète de l'édifice (choeur, nef, 15 complétés par le murage de l'imposte de l'imposte de la porte latérale et la niche des fonds baptismaux et
    Localisation :
    Colroy-la-Grande - Devant l'Eglise - chemin de Devant l'Eglise - en village - Cadastre : 1988 B
  • Présentation de l'opération architecture rurale des Hautes-Vosges - Version provisoire
    Présentation de l'opération architecture rurale des Hautes-Vosges - Version provisoire Vosges
    Dossier :
    Ferme de Colroy-la-Grande Présentation de l'opération architecture rurale des Hautes-Vosges
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Saulxures-lès-Bulgnéville - rue Grandjean - en village - Cadastre :
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    A l'emplacement d'une fontaine avec puisard préexistante, le lavoir de la Grande Fontaine est provient de Bulgnéville, la pierre de taille de la carrière de Morizecourt ou de Suriauville, la chaux de
    Description :
    Le lavoir de la Grande Fontaine de Saulxures-lès-Bulgnéville est situé sur la place centrale du vers le ruisseau de Conge. A l'intérieur, un grand bassin rectangulaire excavé servait pour le lavage
    Appellations :
    lavoir de la Grande Fontaine
    Illustration :
    Lavoir de Saulxures-les-Bulgnéville, plan de la fontaine à modifier et du lavoir à construire Lavoir de Saulxures-les-Bulgnéville, vue de la facade ouest de trois quarts gauche Lavoir de Saulxures-les-Bulgnéville, vue de la facade sud de trois quarts gauche
  • mairie-lavoir
    mairie-lavoir La Neuveville-sous-Montfort - rue de la Corvée rue de Montfort - en village - Cadastre : 2016 ZE 64 mairie
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    10 1860) mentionne : « la commune de Laneuveville sous Montfort a fait l’acquisition d’une maison sur est surmonté de la salle d’école au premier étage. Cette disposition est d’autant plus vicieuse que étage, et empêcheraient toute espèce d’exercice de classe, toute en rendant la salle malsaine. Cette sur caves. ». En conséquence, seule la fontaine-lavoir est mise en travaux par H. Gigogne remarques du conseil des bâtiments civils, la commune décide en 1862 d'ajouter au-dessus du lavoir qui est
    Description :
    La mairie-lavoir est située au centre de La Neuveville-sous-Montfort. L'édifice est composé d'un lavoir avec une fontaine-abreuvoir en rez-de-chaussée. La façade antérieure de cette partie est en pierre de taille, ouverte sur la rue. L'ensemble du bâtiment est bâti en moellons enduits, avec des encadrements en pierre de taille, et est couvert d'un toit à longs pans avec croupes. L'étage accueille la colonne d'alimentation dissimulée dans le pilier central de la façade antérieure. Sous le jet, deux barres rectangulaires en façade antérieure (disparus). La colonne d'alimentation apporte également l'eau à l'intérieur du bâtiment, dans le bac de rinçage carré puis le grand bassin de lavage. Une autre borne-fontaine
    Localisation :
    La Neuveville-sous-Montfort - rue de la Corvée rue de Montfort - en village - Cadastre : 2016 ZE
    Appellations :
    Lavoir de la Grande Fontaine
    Illustration :
    Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de trois quarts gauche de la facade Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de face de la facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue d'ensemble de trois quarts droit de la facade Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue de détail de la facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue de détail de la fontaine en facade antérieure Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue intérieure du lavoir IVR41_20168834159NUC2A Mairie-lavoir de La Neuveville-sous-Montfort, vue des bassins en facade latérale gauche
  • ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien
    ensemble de 2 verrières décoratives : chèvrefeuille et paysage vosgien Nancy - 45 cours Léopold - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    signature (en bas à gauche sur la verrière n° 1) : Jacques Gruber Nancy
    Historique :
    gauche sur la verrière n° 1) dans le 1er quart du 20e siècle pour l'hôtel du docteur Vautrin (1870-1943), qui y ajouta la représentation de 2 usines à la chambre de commerce de Nancy dans une . La technique de la gravure à l'acide, apprise par le maitre-verrier lors de son passage dans
    Représentations :
    chèvrefeuille disposé en encadrement sur les 3 côtés de la verrière, sur fonds de vitrerie géométrique dans la partie centrale, décor de paysage identifié : Vosges (montagne, sapin, lac) dans la partie
    Description :
    Ensemble de 2 verrières occupant les fenêtres à 2 vantaux (à 3 panneaux) de la cage d'escalier . Seule la verrière du 1er palier (verrière n° 1) est conservée dans sa totalité, celle du 2e palier (verrière n° 2) amputée des 3/4 n'a conservé que la partie haute.
    Emplacement dans l'édifice :
    fenêtres de la cage d'escalier
    États conservations :
    manque une grande partie de la verrière n° 2
  • Gare de Nouvel-Avricourt
    Gare de Nouvel-Avricourt Avricourt - Nouvel-Avricourt - en écart - Cadastre : 2013 4 126
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    La guerre franco-prussienne de 1870 et la défaite de la France conduisant à la signature du traité de Francfort sont les origines directes de la construction de la colonie ferroviaire de Deutsch , sont comprises dans le territoire allemand lorsque la nouvelle frontière est déterminée entre la France et l’Allemagne, à la signature du traité de Francfort le 10 mai 1871. Or, depuis 1852, Igney et Avricourt possèdent une gare commune sur la ligne Paris - Strasbourg, également, depuis 1864, une gare d’embranchement sur la ligne rejoignant Dieuze pour l’exploitation des salines et depuis 1870, sur la ligne privée d’Avricourt – Blâmont - Cirey-sur-Vezouze, (ligne ABC). Pour des raisons économiques, la France négocie avec l’Allemagne afin de récupérer les deux villages et la gare. Par une convention additionnelle au traité de Francfort, signée le 12 octobre 1871 à Berlin, l’Allemagne rend la commune d’Igney et une partie de celle d’Avricourt (aujourd’hui en Meurthe-et-Moselle) et restitue la gare à la France. En contrepartie, la France
    Précisions sur la protection :
    arrêté du Préfet de la région Grand Est, du 9 octobre 2019
    Description :
    reste aujourd'hui l'aile Est du bâtiment, le corps central et deux tours d'angle, soit 49m de façade. La gare est implantée sur la ligne Paris – Strasbourg (fig.5), 1400 m à l’Est de celle d’Igney-Avricourt . Aligné sur la ligne Strasbourg - Avricourt côté voies, et sur la ligne Avricourt -Cirey côté cour, le emmarchement permettant l’entrée dans la salle des pas perdus du pavillon central, reliée au quai situé de de la maison Villeroy et Boch imitant un faux crénelage, élément que l’on retrouve sur le pavillon central est déplacé, et la porte-fenêtre transformée en baie.
    Illustration :
    Gare de Nouvel-Avricourt, vue depuis la voie ferrée, ensemble trois quarts gauche Plan de la cité de Deutsch-Avricourt, plan de la gare, de la poste, et du dépôt,, AD57, 15AL567 Plan de la cité de Deutsch-Avricourt, détail de la ligne Paris-Strasbourg, 1912, AD57, 15AL567 Gare de Nouvel-Avricourt, vue depuis le haut de la rue du Temple, ensemble face Gare de Nouvel-Avricourt, vue de la façade coté de l'ancienne ligne locale Dieuze-Avricourt Gare de Nouvel-Avricourt, vue sur les voies Paris-Strasbourg et l'aile ouest de la gare, ensemble Gare de Nouvel-Avricourt, élévation latérale gauche, détail de la corniche, frise de denticule et
  • Édifices des eaux de la montagne vosgienne
    Édifices des eaux de la montagne vosgienne
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Datation principale :
    18e siècle 19e siècle 20e siècle daté par source daté par travaux historiques porte la date
    Titre courant :
    Édifices des eaux de la montagne vosgienne
    Texte libre :
    initiales des commanditaires comme un bassin de Colroy-la-Grande portant la mention "J.B. 1850 M.G." (cf grande envergure d'adduction d'eau ou de bains-douches. Fontaines privatives Lors de la construction la première fontaine publique de la ville sur la place du marché. Les grandes villes ont ainsi été Dans la montagne vosgienne, au sol principalement granitique, les sources sont très nombreuses et des aménagements de plus grande envergure afin de capter et diriger les eaux sur des centaines de ). Le bassin de réception peut être à ciel ouvert, à proximité de la ferme, mais étant données les sous un appentis (plutôt du coté exploitation), la construction peut aussi être située non loin de l'habitation, le long du chemin d'accès. Afin de protéger d'avantage la source et ses utilisateurs, le bassin est aussi parfois installé à l'intérieur de la ferme. Il prend alors place à l'avant de la travée plusieurs fonctions : il procure l'eau pour alimenter les habitants de la ferme (hommes et animaux), pour
    Illustration :
    Lavoir de Coinchimont (Ban-de-Laveline), vue d'ensemble trois quarts droit de la facade antérieure Fontaine de la rue Maucervelle à Remiremont, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20178835030NUC2A Répartition des dates de construction relevées des édicules de la Montagne IVR41_20178835691NUC1A
  • ensemble de 3 rampes d'escalier
    ensemble de 3 rampes d'escalier Nancy - 9 rue Chanzy 58 rue Saint Jean - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Description :
    Ensemble composé de trois rampes d'escalier, deux appartenant aux escaliers du hall, la troisième à l'escalier desservant les appartements. La rampe d'appui de l'escalier principal du hall devient à l'étage le garde-corps de la galerie.
    Emplacement dans l'édifice :
    deux rampes pour l'escalier du grand hall, la troisième pour l'escalier desservant les appartements
  • fontaine - lavoir - abreuvoir
    fontaine - lavoir - abreuvoir Clézentaine - rue de la Grande Fontaine - en village - Cadastre : 2016 AA 16
    Référence documentaire :
    Clézentaine La Grande Fontaine Mire, Michel. Clézentaine La Grande Fontaine, dans Le Charri n°4
    Dossier :
    Grande Fontaine de Clézentaine, plan, coupe et élévation dressés en 1992 (sources : Le charri n°4
  • maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble
    maison Grisot dit hôtel de Gormand puis maison des soeurs macarons actuellement immeuble Nancy - 10 rue des Soeurs Macarons - en ville - Cadastre : 1830 A5 674 1865 A5 1184, 1185 1972 BC 240 2008 BC 240
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Historique :
    adjacent qu'il a fait construire quelques années auparavant (8 rue des Soeurs Macarons ; IA54002905). La entre le palier intermédiaire de l'escalier principal et un escalier secondaire en aile avant la ) mais non vérifiée à ce jour par aucune source d'archives, l'hôtel aurait appartenu à la famille de Gormand à la fin du 18e siècle, et compta à partir de 1790 parmi ses occupants Marie Mélanie de Gormand 1765 dans l'église du Saint-Sacrement, détruite) ; en 1793, la religieuse aurait accueilli 2 soeurs converses (dont Elisabeth Morlot) dans la maison familiale où elles produisirent et firent commerce des célèbres gâteaux. Toutefois, lors de la vente révolutionnaire de la maison le 31 mars 1794, la maison est la propriété de la famille Vallet, comme l'hôtel adjacent (n° 8), et elle est acquise alors par Morlot, détentrice de la recette des macarons, dont le mari, Monsieur Muller est pâtissier. La production , cheminées des pièces du 1er étage) datant probablement du Second Empire (1852-1870). La maison communiquait
    Précisions sur la protection :
    façades et toitures sur rue et sur cour, le grand escalier avec cage et rampe, les deux fours et la cheminée de la pièce sur cour : inscription par arrêté du 19 mai 1987
    Représentations :
    ordre composite : encadrement de la porte ; mascaron : figure de Mercure ; ornement végétal : platine du heurtoir ; ornement végétal et fleur : imposte de la porte ; monogramme A Z G : imposte de la
    Description :
    corps principal occupe également un côté de la cour. La porte piétonne occupe à gauche l'espace d'une 5e figurant une tête de Mercure. La menuiserie de la porte comporte deux panneaux moulurés à décor géométrique rue possèdent des verrières à décor géométrique dans leur partie basse. La façade postérieure est à 3 niveaux, le 1er étage à grande élévation correspond à l'emprise de l'escalier intérieur qu'éclairent 2 hautes baies aux chambranles moulurés. Balcon d'angle aux étages avec garde-corps en fer forgé. La façade en retour comporte 2 niveaux de hautes fenêtres et un dernier niveau de baies plus petites. La pièce du rez-de-chaussée sur la cour conserve une cheminée 18e siècle (IM54014091) accostée de 2 fours
    Illustration :
    L'immeuble en 1972, avec l'enseigne de la fabrique de macarons. IVR41_19725401245Z