Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 24 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Patène n°1
    Patène n°1 Anthelupt - Grande Rue
    Historique :
    Patène réalisée par l'orfèvre parisien Honoré Le Balleur dont le poinçon est insculpé le 15 février
    Représentations :
    La patène est gravée du monogramme du Christ entre la Croix et le cœur percé des clous de la
    Auteur :
    [orfèvre] Le Balleur Honoré
  • Ensemble calice, patène et boite de calice
    Ensemble calice, patène et boite de calice Nancy - rue Vayringe
    Inscriptions & marques :
    ; poinçons insculpés sur la patène et le calice (coupe, tige et pied) ; transcription : SOUVENIR DE MA PREMIÈRE MESSE 19 JUILLET 1925 JOSEPH LENHARD ; inscription gravée sous le pied
    Historique :
    réalisés au début du 20e siècle par l'orfèvre parisien Honoré Le Balleur dont le poinçon fut insculpé le 15 février 1894. Cet ensemble appartenait à l'abbé Joseph Lenhard, né le 19 mars 1899 à Nancy et ordonné prêtre le 12 juillet 1925.
    Représentations :
    de lys. Ces médaillons alternent avec des bouquets de lys, de marguerites et de roses. Le nœud
    Description :
    doré, le calice est monté sur tige d'enfilage. Les décors sont gravés, poinçonnés et tracés à la molette. Trois médaillons émaillés sont soudés sur le pied. La boite, en bois, a été repeinte en vert.
    Auteur :
    [orfèvre] Le Balleur Honoré
  • présentation du mobilier de l'église paroissiale de Guermange
    présentation du mobilier de l'église paroissiale de Guermange Guermange - rue de derrière l'Eglise - en village - Cadastre : 2014 134
    Inscriptions & marques :
    Le mobilier non étudié de l'église paroissiale de Guermange est composé d’orfèvrerie du 19e siècle le cierge pascal) ; 2 croix d'autel une sur le maître-autel et une sur l'autel saint Louis de (Villeroy et Boch) et de fonts baptismaux en terre cuite avec statuette représentant le baptême de Jésus. Un
    Historique :
    Le mobilier non étudié de l'église correspond aux différentes phases de l'histoire de l'édifice . L’harmonium, le coffre-fort sont achetés entre 1887 et 1896, dans la même période, le calice en argent est réparé et le calice ordinaire est doré. En 1897 sont achetés deux chandeliers croissants. La statue de Saint Antoine de Padoue est bénie le 19 décembre 1897 et en février 1898, la statue de Saint Anne est pièces de mobilier, le confessionnal a été acheté en 1913. le chemin de croix a été béni en 1909, il est (inventaire de 1954 elle est dite neuve). Le bénitier avec goupillon a été acheté dans les années 1950. Les
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Auteur :
    [atelier] Nicot Honoré
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Gurin en bois polychromé se trouvant sur son autel, statue de st Nicolas dans le chœur, 4 petites statues se trouvant sous le devant du grand autel les 4 évangélistes, 2 statues sur l'autel St Pierre et pour le célébrant. Un prie dieu large. Un confessionnal gothique. Un catafalque. Un grand Christ dans terre cuite avec statuette. Un grand tableau sur toile à l'entrée de l'église (sous le clocher ) représentant N.S. remettant les clefs à St Pierre. 4 tableaux sur toile se trouvant dans le chœur et dont 1 argent, un de st Louis sur pied doré, un crucifix se trouve dans le reliquaire de St Louis. Vases sacrés couvrir les statues. 2 toiles couvrant le grand ostensoir.
  • Ensemble des trois cloches de l'église paroissiale d'Assenoncourt
    Ensemble des trois cloches de l'église paroissiale d'Assenoncourt Assenoncourt - rue principale - en village - Cadastre : 2017 40 1814 68
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le fabricant sur l'oeuvre M.M. Paccard d'Annecy le Vieux m'ont fondue sous le pontificat de Benoit XV et l’Épiscopat de MGR
    Historique :
    pourquoi elle porte le nom de deux maires. (ref. Le patrimoine campanaire de l'arrondissement de
    Référence documentaire :
    Le patrimoine campanaire de l'arrondissement de Sarrebourg Le patrimoine campanaire de . - (Patrimoine local). Tableau récapitulatif général (avec le nom des fondeurs) par année de fabrication p. 399
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Description :
    . Elle pèse 745kg et sonne le fa#, située au 1er niveau du beffroi en bois. La seconde, J'honore ST . Paccard à Annecy le Vieux. 6 anses décorées. La cloche porte les traces profondes de 10 impacts de balles à Annecy le vieux. La cloche porte les traces profondes de 6 impacts de balles. 6 anses décorées Elle pèse 456kg et sonne le la, située au 1er niveau du beffroi en bois. Une rareté image d'un "poilu bénédiction dans les familles. Sur l'autre face : M.M. Paccard d'Annecy le Vieux m'ont fondue sous le kg sonne le si se situe au 2 et 3 e niveaux.
    Lieu d'exécution :
    Annecy-le-Vieux
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Reliquaire de la dent de saint Saintin
    Reliquaire de la dent de saint Saintin - - en ville
    Inscriptions & marques :
    (sur le nimbe, au dos de la base, sous le socle)
    Historique :
    La relique de saint Saintin, premier évêque de Verdun, fut reconnue le 30 mars 1598 par Erric de aussitôt par Monseigneur Pagis, évêque de Verdun (1889-1901) et entre ainsi dans le domaine privé du
    Référence documentaire :
    Trésors des églises de la Meuse Trésors des églises de la Meuse, catalogue d'exposition, Bar-le-Duc Comme on connaît ses saints, on les honore Association générale des Conservateurs des collections publiques de France, Comme on connaît ses saints, on les honore. Images des saints vénérés en Lorraine, 1993 p. 18-20 Le reliquaire de la dent de Saint-Saintin. BASTIEN, Marie-Thérèse. Le reliquaire de la
    Lieu d'exécution :
    Bar-le-Duc - - en ville
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale saint Luc à Gondrexange
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale saint Luc à Gondrexange Gondrexange - rue de L’Église - Cadastre : 2019 1 374
    Inscriptions & marques :
    Le mobilier non étudié de l'église paroissiale de Gondrexange se compose : dans le placard de la en métal argenté, candélabre avec émaux peints sur le nœud et fleur métallique et verroterie formant le cœur et pied triangulaire porté par 3 pattes en forme de dragon : 4 à 7 branches, 2 à 5 branches plâtre. Dans le tabernacle une boîte à hostie. Dans la sacristie, une armoire de sacristie en chêne et sapin, un buffet de sacristie en chêne. Dans le buffet et armoire de sacristie : duex croix d'autel en (2x22). Sur les autels latéraux, deux chandeliers en bois et sur le maître-autel 4 chandeliers en bois
    Historique :
    L’orfèvrerie conservée dans le placard de la tribune est attribuable au 19e et 20e siècle, une reconstruction de l’église en 1745. Le reliquaire de la Vraie croix est acquit en 1895. Les 4 reliquaires sont confessionnal (réf. AD57 29J2240). Le chemin de croix date du 19e siècle. Les statues et les crèche sont
    Auteur :
    [manufacture] Nicot Honoré
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    violettes. Il y a deux tuniques de différentes couleurs. Un voile de drap d’or pour mettre devant le bois doré outre le noire, à chaque autel collatéral il y en a un de cuir doré. AD 57 29J 1307, visite . Les confessionnaux sont placés dans le fond de l’église. Banc de communion bien conservé, fer forgé chandeliers pour le maître autel dont 10 achetés en 1888 pour petits autels, 4 d’acolytes dont 2 achetés en . Bannières de la Sainte Vierge et Sainte Anne pour les processions. 1902, 2 ciboires et le grand calice réargentés. 1903, rayons de l’ostensoir renouvelés et le tout redoré. Don de la Vierge de Pitié. 1906, statue , 4 chapes de différentes couleurs, 2 noires…un dais pour porter le st Sacrement avec 4 vases dorés pour mettre sur le dais. Un autre dais pour porter le st sacrement aux malades et qui se change par 4 bandelettes réunies pour porter la Ste Vierge en procession le jour des fêtes solennelles. Un pour couvrir le pour le même grand autel pour les offices des morts un devant d’autel neuve même étoffe avec des
    Illustration :
    Vase en métal doré conservé dans le placard de la tribune. IVR41_20195730045NUC2A Ensemble de trois chandeliers en cuivre conservés dans le placard de la tribune Ensemble de deux chandeliers conservés dans le placard de la tribune. IVR41_20195730047NUC2A Candélabre orné de fleurs en porcelaine, conservé dans le placard de la tribune Candélabre dont le pied est orné d'un émail peint, conservé dans le placard de la tribune
  • monument aux morts
    monument aux morts Avricourt - rue autour de l'église
    Historique :
    En 1924, la municipalité décide d'honorer la mémoire de ses enfants tombés au champ d'honneur.
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Représentations :
    Une couronne de laurier et une palme sont sculptés en bas-relief sur le fût.
    Description :
    Monument aux morts de la première et seconde guerre mondiale. Il est composé d'une stèle dont le
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
  • Couronne de Torah
    Couronne de Torah Épinal - 9 rue Charlet - en ville
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le donateur hébreu gravé
    Historique :
    donné la date du don de cet ensemble, le défunt honoré est probablement Emile Lang, né à Durmenach (68 Cette couronne porte la marque Posen, célèbre firme allemande fondée à Francfort-sur-le-Main en ), spécialisé dans le retordage du coton. Fondateur d'une filature aux Grands Sables, au sud de la ville, et
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution Francfort-sur-le-Main Hesse
  • Fontaine
    Fontaine Châtel-sur-Moselle - place Fontaine - en village
    Historique :
    . Grillot, architecte du département, 18 avril 1850 est mentionnée dans le procès verbal d’adjudication des des canaux souterrains pour l’écoulement des eaux, et le pavage des rues principales. Ces travaux sont adjugés à Honoré Mougenot et Jean-Baptiste Simettel (?) entrepreneurs à Epinal, pour 25499,93
    Représentations :
    chauves. De frises de rais de cœur et à motifs végétaux marque la base et le sommet de la colonne. Les rubans et deux festons. Le vase Médicis en fonte au sommet est garni de godrons et de frises végétales.
    Auteur :
    [entrepreneur] Mougenot Honoré
  • Présentation du mobilier de l'église paroissiale, Nativité Notre-Dame d'Azoudange
    Présentation du mobilier de l'église paroissiale, Nativité Notre-Dame d'Azoudange Azoudange - rue del'Eglise - en village - Cadastre : 2018 49
    Historique :
    Le mobilier non étudié de l'église correspond aux différentes phases de l'histoire de l'édifice un est daté 1739, le confessionnal (fin 18e) et le buffet de sacristie. Le confessionnal pouvant que les anciens, en 1882. Le reste du mobilier non étudié est attribuable au 19e et début du 20e
    Canton :
    Réchicourt-le-Château
    Aires d'études :
    Réchicourt-le-Château
    Texte libre :
    Le mobilier non étudié de l'église paroissiale d'Azoudange est composé d’orfèvrerie du 19e siècle d'église électrifiés en laiton 1er quart 20e, derrière le maître autel : 1 chandelier pascal en bronze calice Cf. le violet est consacré aux temps de préparation et de pénitence comme l'Avent et le Carême (avant Concile de Vatican II, depuis sert aussi pour le deuil) 20e siècle, ornement rouge : Chasuble centrale de la chasuble : drap d’or à décor de fleurs tissé, 4e quart 19e siècle ( ?) Cf. le rouge est la couleur de la passion du Christ, des fêtes de l' Esprit-Saint (Pentecôte,etc.) c'est aussi le rouge que l'on porte pour honorer la mémoire des Apôtres (sauf saint Jean Évangéliste) et des martyrs.Ornement et 1 chape, le noir est utilisé pour les offices des défunts et le Vendredi-Saint (jusqu’à Vatican II , remplacé par le violet). Ornement vert n°1 : chasuble, étole, manipule, corporal, voile de calice velours de soie, croix et décor floral brodée en fil d’or en surépaisseur et 1 chape, Cf. le vert, quant à
    Illustration :
    Église paroissiale d'Azoudange, vases en porcelaine derrière le maître autel, ensemble face
  • fronton décor d'architecture : frontons, agrafes
    fronton décor d'architecture : frontons, agrafes Nancy - 7 rue des Cordeliers - en ville
    Inscriptions & marques :
    sinople, honoré d'un chef aux armes simple de Lorraine) ; armoirie identifiée (fronton sur la Pépinière
    Historique :
    abritait à l'origine la gendarmerie. Le choix des armoiries de la ville de Nancy (alors que le bâtiment est propriété du département) s'est référé à la version telle qu'elle fût établie sous le règne de Stanislas
  • Bandelette de Torah (mappah) n° 4
    Bandelette de Torah (mappah) n° 4 Forbach
    Inscriptions & marques :
    jour du shabbat et sanctifie le [Ex, 20, 8] / Honore ton père et ta mère / Afin que tes jours se inscription concernant le donateur hébreu français peint Inscription concernant le donateur (hébreu) : "L’enfant Elhanam fils de Yehoudah Braun né S[ous une ] B[onne] E[toile] le 14 Tishri 674 LPQ [1913] que l'Eternel le fasse grandir pour la Torah, la houppah et les bonnes actions amen selah" / (français) : "Henri Braun né le 15 octobre 1913 à Mirecourt prolongent sur la terre » [Ex, 20, 11] / sur le rouleau de Torah : "La Torah de Moïse est vérité / Tu aimeras
    Historique :
    Cette bandelette de Torah, a été réalisée pour Henri Braun, né à Mirecourt le 25 octobre 1913
    Illustration :
    Détail du début avec le nom hébraïque de l'enfant. IVR41_20185703221NUC2A Détail de la fin et le nom civil et la date de naissance de l'enfant en français
  • Statue de sainte Barbe
    Statue de sainte Barbe Verdun - - - en ville
    Historique :
    Jean Crocq, imagier de René II, duc de Bar et de Lorraine. Le traitement des drapés en plis horizontaux , celui de la chevelure en fines ondulations, le souci du détail et le soin accordé à la composition évoquent en effet le style de Jean Crocq. Elle est à rapprocher d’une autre sainte Barbe conservée en
    Représentations :
    fenêtre la tour où elle était enfermée pour honorer la Sainte Trinité. Fuyant le courroux de son père
  • Ensemble de 4 médailles de la Doctrine chrétienne et 1 écrin
    Ensemble de 4 médailles de la Doctrine chrétienne et 1 écrin Nancy - 149, 155 rue Saint-Dizier 40, 42, 44 rue Charles III
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire en relief sur l'oeuvre inscription concernant le destinataire gravé sur l'oeuvre
    Historique :
    Médaille frappée à la demande de la congrégation de la Doctrine chrétienne de Nancy pour honorer Sainte-Marie, parmi laquelle se trouvaient les 4 religieuses à qui furent décernées ces médailles le 31 juillet 1903 : soeur Electra, soeur Alix, soeur sainte Etienne, soeur Apolline (noms gravées sur le revers).
    Représentations :
    miraculeuse de Lourdes ; sur le revers : branches de laurier et de chêne nouées
  • Église paroissiale Saint-Jacques
    Église paroissiale Saint-Jacques Avricourt - Grande Rue
    Historique :
    A la suite de la guerre franco-prussienne, le traité de Francfort de mai 1871 avait établi une une partie du territoire environnant. Un village dans le département, nouvellement configuré de honore l'abbé Blumstein "1er pasteur et constructeur de notre église".
    Description :
    accueille l'harmonium. Quatre verrières historiées éclairent le chœur, quatre baies de verre, blanc et vert encadrements des ouvertures et des chaînages d'angle. La tour-clocher, située hors œuvre sur le côté nord
    Illustration :
    1888 - date inscrite sur le portail IVR41_20155434546NUC2A Vue intérieure vers le choeur IVR41_20155434545NUC2A
  • Statue de Pomone
    Statue de Pomone Saint-Amé - place de la mairie - en village - Cadastre : 2016 AC 255
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire sur l'oeuvre Le socle en fonte de la statue porte la mention "OFFERTE PAR N. MARCHAL : MAIRE DE St AME".
    Historique :
    MAIRE / Prosper DUNAND ADJOINT / Félix GÉRARD / Honoré GENAY / Blaise ANTOINE / J.B. GRAVIER / Léon été déplacées devant l'entrée de la salle du conseil lors du réaménagement de la place inauguré le 4
    Description :
    torche surmontée d'un globe de verre. Dans le modèle initial de Mathurin Moreau (sculpteur), Pomone tient
  • camp militaire (détruit)
    camp militaire (détruit) Corcieux - Croix Florence - - en écart - Cadastre : 2016 A 1896 et parcelles avoisinantes
    Historique :
    déplacé en 1912 à Épinal, à la caserne Reyffie. Le projet de construire un bâtiment de troupes à étages multiples en 1914 n’est pas réalisé. En 1913, le 31e bataillon de chasseurs à pied y est formé, il s’installe ensuite à Saint-Dié. Durant la Première Guerre mondiale, un terrain d’aviation est aménagé le » et ses héros : Georges Guynemer, René Fonck, Roland Garros, Adolphe Pégoud, Honoré de Laurenty
    Description :
    Le camp se compose d'une cinquantaine de bâtiments, pour la grande majorité à un seul niveau et
    Illustration :
    Le terrain d’aviation vers 1913. IVR41_20168803038NUC2A
  • ensemble de 14 bas-reliefs : les ordres mineurs et majeurs
    ensemble de 14 bas-reliefs : les ordres mineurs et majeurs Nancy - rue du maréchal de Lattre de Tassigny rue du Docteur Heydenreich
    Inscriptions & marques :
    Nancy de 1882 à 1916), de Mgr de Lavigerie le pélican, évêque de Nancy de 1863 à 1867, et du pape Léon
    Historique :
    paroissien de cette église) avec le double objectif d'honorer les évêques qui avaient aidé au projet (les
    Représentations :
    ). Dans le choeur : armoiries portées dans écus avec cuirs enroulés. Arc triomphal : anges portant une
  • Ensemble de 4 médailles de la Croix-Rouge française
    Ensemble de 4 médailles de la Croix-Rouge française Nancy - 149, 155 rue Saint-Dizier 40, 42, 44 rue Charles III
    Inscriptions & marques :
    inscription concernant le commanditaire sur l'oeuvre inscription concernant le commanditaire : croix rouge française / association des dames françaises
    Historique :
    honorer les services de membres actifs de la société française de secours aux blessés militaires des
    Représentations :
    couronne de laurier sur le revers de la médaille n° 4 ; déesse gauloise sur l'avers de la médaille
  • Ferme n°14
    Ferme n°14 Ahéville - 11 rue de Rabiemont - en village - Cadastre : 2018 B 353
    Historique :
    mention de la pierre de fondation située à droite de la porte charretière : "SOLI DEO / HONOR ET GLORIA / 1830 / LE 10 JUILLET CETTE / PIERRE A ÉTÉ POSÉE / PAR Mr N. CONCENTY / NEGt A BAYONNE". Des
    Description :
    La ferme n°14 d'Ahéville est située dans le village, parallèlement à la rue. Mitoyen, ce bâtiment piétonne, on y entre par la porte charretière. Les étables sont à l'arrière. La cave sous le logis nord est l'imposte vitrées de la chambre prenant le jour sur la rue. Un placard-chauffant se trouve à l'arrière de la cheminée. Un bassin d'abreuvoir a été placé sur l'usoir et une vigne a été plantée en façade antérieure. Le
    Illustration :
    Ferme n°14 d'Ahéville, vue d'ensemble depuis le sud IVR41_20188838988NUC2A