Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
Résultats 1 à 20 sur 33872 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • le mobilier de l'hôtel d'Havré
    le mobilier de l'hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Ville de Nancy (c) Communauté urbaine du Grand Nancy
    Inscriptions & marques :
    Seul le décor intérieur conservé au 1er étage dans le corps postérieur sur cour a été étudié ; il
    Historique :
    -chaussée, être considéré comme un corps secondaire. On ignore à ce jour si le corps principal sur la rue
    Localisation :
    Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville
    Illustration :
    Lambris de hauteur (corps postérieur sur cour, pièce n° 4). IVR41_20135403015NUC2A Lambris de hauteur (corps postérieur sur cour, pièce n° 5). IVR41_20135403010NUC2A Lambris de hauteur (corps postérieur sur cour, pièce n° 5). IVR41_20135403012NUC2A Lambris de hauteur (corps postérieur sur cour, pièce n° 5). IVR41_20135403013NUC2A Lambris de hauteur (corps postérieur sur cour, pièce n° 5). IVR41_20135403014NUC2A Parquet (corps postérieur sur cour, pièce n° 5). IVR41_20135403017NUC2A
  • hôtel de Léon Simon actuellement centre culturel allemand dit Goethe-Institut
    hôtel de Léon Simon actuellement centre culturel allemand dit Goethe-Institut Nancy - 39 rue Ravinelle (de la) - en ville - Cadastre : 1972 CI 222 2008 CI 222
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    , Simon s'étant associé à son arrivée à Nancy à J.-B Vilgrain (ainsi qu'à E. Bouchotte et M. Duhamel) pour l'architecte Alexandre-Charles Melin (1818-1876) pour Monsieur Maure vers 1870 ; alors que le gros-oeuvre est à intérieur. Il y fait sculpter le monogramme familial sur les vases du portail (SB). A sa mort, l'hôtel passe peine terminé, le bâtiment est acheté en l'état par Léon Simon qui confie le chantier à l'architecte vastes pépinières et commerce de graines à Metz et Plantières-les-Metz (établissements Simon-Louis Frères société d'horticulture de Nancy (1877) dont il est le 1er président durant 24 ans. Suite à l'Annexion de entre les mains de la famille Vilgrain, liée pour raison économique et aussi par alliance à Léon Simon -Dame qui y installe des salles de classe entre 1945 et 1948. Il est ensuite loué puis acheté en1952 par bourgeoises élevées à Nancy dans la seconde moitié du 19e siècle selon un style éclectique, dont le 18e siècle
    Référence documentaire :
    , septembre 2012, n°87, p. 7-9, ill.
    Représentations :
    monogramme : S dans la ferronnerie des soupiraux ; monogramme : SB dans la sculpture des vases du
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours en maçonnerie escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours sans jour en charpente
    Description :
    et encadrés de 2 piles rectangulaires en pierre surmontés de vases carrés à couvercle sculptés d'une en retrait de la rue compte 7 travées sur 2 niveaux, son élévation antérieure est ordonnancée , marquée par un léger avant-corps central structuré par un ordre ionique à 4 pilastres. Dans l'axe, un L’hôtel s'élève sur une parcelle traversante entre la rue de la Ravinelle et et le quai Claude Le Lorrain, il compte 3 bâtiments dont une vaste maison de maître et deux bâtiments annexes de part et d'autre du portail : conciergerie à droite (servant toujours de logement de gardien), anciens communs à gauche (occupés par des salles de cours). Un jardin de type paysager est aménagé à l'arrière. On accède à escalier monumental hors-oeuvre à volée double et balustrade en pierre permet d’accéder au rez-de-chaussée surélevé sur un soubassement percé de soupiraux fermés par une ferronnerie portant le monogramme S. Les un balcon central fermé par une ferronnerie au riche décor végétal. Le toit à longs pans brisés
    Étages :
    1 étage carré
    Auteur :
    [commanditaire] Maure ?
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Illustration :
    Rez-de-chaussée : vestibule d'entrée, couloir menant à l'ancien vestiaire. (c) collection Rez-de-chaussée : vestibule d'entrée, couloir menant à l'ancien vestiaire, détail de l'agrafe de porte. (c) collection particulière IVR41_20125410603NUC2A
    Couvertures :
    toit à longs pans toit à longs pans brisés
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Communauté urbaine du Grand Nancy (c) Ville de Nancy
    Historique :
    Ville-Neuve : tome 1. Nancy : Haener Fils et Delahaye, 1805, p. 293). D'après certains historiens locaux : A. Crépin-Leblond, 1899. p. 59 et Marot, Pierre. Le vieux Nancy / collab. Jacques Choux. Nouv. éd . Nancy : Impr. Humblot., 1970, p. 241.) le bâtiment a porté le nom d'hôtel de Lambertye à une date non une entrée secondaire pour les écuries et remises (disparues) sur la rue du Maure-qui-trompe (actuel n Hôtel connu sous l'appellation d'hôtel d'Havré, depuis le milieu du 16e siècle, suite à de la famille de Thomassin à la veille de la Révolution qui entreprend la reconstruction du bâtiment (cf Lionnois Jean-Jacques. Essais sur la ville de Nancy. La Haye, 1779, p. 359, 365 et Histoire des ° 3). Des travaux importants de réaménagement sont effectués durant le 19e siècle (reprise de
    Référence documentaire :
    . Humblot., 1970. 271 p., ill., plans, plan h.-t. (Les Guides du Pays lorrain). cantons de Nancy (Moyen âge et Epoque moderne). Nancy: A. Crépin-Leblond, 1899. 60 p. . Nancy : Haener et Delaye, 3 tomes, 1805-1811.
    Représentations :
    consoles à têtes de lions ; volute : garde-corps baies sur cour
    Escaliers :
    escalier dans-oeuvre escalier tournant à retours avec jour en maçonnerie
    Description :
    nord-ouest de la parcelle). La façade sur rue à 6 travées est percée d'un portail décentré à droite Bâtiment à plusieurs corps disposés autour d'une cour qui donne accès à un jardin surélevé (angle donnant sur un porche qui mène à la cage d'escalier, à droite (escalier tournant à retours avec rampe en -corps en fer forgé à volutes symétriques. Escalier de service en vis en pierre.
    Étages :
    3 étages carrés
    Localisation :
    Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    Illustration :
    Corps postérieur sur cour, 1er étage, enfilade des pièces n° 4 et 5. IVR41_20135403016NUC2A Corps postérieur sur cour, 1er étage, détail du parquet d'une pièce (pièce n° 4 Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur rue, ensemble trois quarts droit Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur rue, détail du rez-de-chaussée Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur 2e cour. IVR41_20135403143NUC2A Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Deuxième cour. IVR41_20135403141NUC2A Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Plaque de cheminée et garde-corps scellés dans le Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Plaque de cheminée scellée dans le mur sous le Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Garde-corps scellé dans le mur sous le porche
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur 2e cour. hôtel d'Havré
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=versé 2017/03/28 EP}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Deuxième cour. hôtel d'Havré
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=versé 2017/03/28 EP}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur rue, détail du rez-de-chaussée. hôtel
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=ne pas verser}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Façade sur rue, ensemble trois quarts droit
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=versé 2017/03/28 EP}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Plaque de cheminée et garde-corps scellés dans le
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=ne pas verser}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Plaque de cheminée scellée dans le mur sous le
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=ne pas verser}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • hôtel d'Havré
    hôtel d'Havré Nancy - 6 rue Callot 3 rue du Maure qui trompe - en ville - Cadastre : 1830 G 284,285 1865 G 503, 504, 505, 506 1972 AN 241 2008 AN 395
    Typologie du support :
    A
    Dossier :
    Corps de bâtiment sur la rue du Maure qui trompe. Garde-corps scellé dans le mur sous le porche
    Diffusion :
    communication libre, reproduction soumise à autorisation
    Vue Cd :
    {import cindoc=Nancyil2}{lot=0208-6}{publication MCC=ne pas verser}{CARTEX sorti=oui}{REN=}
  • Machine à tisser le métal
    Machine à tisser le métal Saint-Dié-des-Vosges - 25 rue des Quatre Frères Mougeotte - en ville - Cadastre : 2012 AS 91, 94, 113, 225
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Inscription (fondue, en relief, sur traverse haute) : V. VERNER ST-DIE
    Historique :
    Machine construite par V. Verner, fondeur-constructeur à Saint-Dié (9, rue du Petit Saint Dié en les années 1960. A signaler du fait de son ancienneté et de son état de conservation.
    Matériaux :
    bronze fondu au sable à noyau
    Précision dénomination :
    maachine à tisser le métal
    Dénominations :
    machine à tisser
    Description :
    comporte (?) 3 harnais parallèles, à mouvement vertical commandés par pédales en bois, placées sous le banc Machine entraînée par courroie de transmission de force motrice. Formée de 2 montants latéraux en fonte de fer, partiellement évidés et réunis par une traverse haute cintrée portant l’inscription : V . VERNER ST-DIE ; chaque montant est pourvu d'une assise, légèrement débordante, munie de 2 trous pour fixation au sol par boulonnage. Conçue sur le principe d'un métier à tisser traditionnel, la machine une roue plus grande à cliquet permettant la synchronisation des opérations ; cette roue est pourvue de 2 manettes placée sur le même axe, pour un positionnement manuel au démarrage. Les axes de avec orifice de graissage. la machine semble présenter quelques manques dus à son établissement à son
    Lieu d'exécution :
    lieu d'exécution fonderie et usine de constructions mécaniques Verner Saint-Dié-des-Vosges - 9 rue
    Emplacement dans l'édifice :
    Atelier de fabrication A
    Titre courant :
    Machine à tisser le métal
    Dimension :
    h 274.0 cm
    États conservations :
    Manques : roues dentées (?) ; 1 ensouple.
    Numérotation artificielle :
    1
  • Boîte à aromates (bessamim)
    Boîte à aromates (bessamim) Lunéville - 7 rue Castara - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    transcription : "OFFERT PAR M ET MME CAMILLE WEILL, 1931
    Historique :
    Cette boîte à bessamim datable de la première moitié du 20e siècle est un objet de série (un exemplaire identique en dépôt au musée de Metz, un autre au musée de Berlin) et donnée en 1931 par M et Mme
    Observation :
    NATPAL0201-2versé 1994/12/22 ; versé
    Référence documentaire :
    cat 229, p. 324, ill p. 327 (objet en rapport) BENDT, Vera. Judaïca Katalog der Jüdischen Museums Museums). Berlin, Herausgegeben von Berlin Museum, 1998, 398 p.
    Dénominations :
    boîte à aromates
    Représentations :
    pied orné de godrons ; ornement d'inspiration maniériste avec rinceaux végétaux, lambrequins et 2
    Description :
    ouvertures, sans doute destinées à laisser échapper les parfums ; le drapeau sommital porte la dédicace de
    Localisation :
    Lunéville - 7 rue Castara - en ville
    Titre courant :
    Boîte à aromates (bessamim)
    Dimension :
    h = 28 ; la = 7 ; pied : d = 6
    Appellations :
    boite à bessamim
  • maître-autel, autels latéraux, chaire à prêcher, bancs de communion
    maître-autel, autels latéraux, chaire à prêcher, bancs de communion Avricourt - place de l'Eglise - en village - Cadastre : 2015 161
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Cet autel a été exécuté par R. Jacquemin architecte à Metz érigé en nov 1887 M ; l’abbé Weyland ) Fleck, 1824 -1899, ordonné évêque le 25 juillet 1881. Évêque de Metz de 1886 à 1899.)
    Historique :
    pendant la Seconde Guerre mondiale, la chaire en chêne sculpté a aussi été détruite à la même période.
    Matériaux :
    calcaire taillé taillé à motifs
    Dénominations :
    chaire à prêcher
    Représentations :
    Vierge à l'Enfant
    Description :
    bénissant. Les devant d'autel sont ornés de 4 pilastres à cannelures avec en guise de chapiteau, une plaque Le maître-autel, les deux autels latéraux, la chaire à prêcher et les deux bancs de communions rectangulaire a au centre du devant d'autel une niche vitrée abrite un reliquaire de saint Ferréol, de part et dédié à saint Sébastien. En marbre, de forme rectangulaire, le tabernacle est accosté de deux plaque en calcaire sculptée représentant des scènes de la vie de saint-Sébastien (à droite sa mise à mort par un archer , à gauche le saint guérisseur de la peste). Le tabernacle est fermé par une porte en laiton moulé plâtre à droite et une Vierge à l'enfant à gauche. L'autel latéral, au nord est le même excepté les en bronze rectangulaire aux motifs de feuille d'eau. La chaire à prêcher est du même auteur, elle est aussi ornées de pilastres à cannelures et de plaques de bronze rapportées; Les marches sont en béton . Chacun des deux bancs de communion de plan perpendiculaire, est en marbre rose et blanc et a deux plaques
    Titre courant :
    maître-autel, autels latéraux, chaire à prêcher, bancs de communion
    Dimension :
    h 95.0 cm totale
    Texte libre :
    Extrait du PV d’érection du maître autel et de l'autel latéral dédié à saint Louis de Gonzague " m . Jacquemin s'engage envers monsieur le curé et messieurs les conseillers à exécuter pour leur église un sera fait selon les prescriptions de l'évêché à savoir : la boîte en chêne, rhabillée de tôle à l'extérieur, sera garnie de soie blanche à l'intérieur; la porte en fonte dorée sera munie de pannetons et blanche et marbre de couleur dans les fonds pour une petite chapelle attenante à l'église. Il reposera sur -autel. Le prix pour le maître autel est de 2110 francs ou 1688 mark celui du petit autel est de 840 F . soit 672 M. Il reste entendu aussi que la croix dessinée dans la niche d'exposition du maître autel et la statue du petit autel ne sont pas compris dans les fournitures. ...Nota (7 nov 1887) Ne sont pas compris à l'article Maître-Autel les deux anges porte-lumière et leur accessoires. Ils sont ajoutés plus anges."(AD57 61J275/1E2) Valentin Jaeg exécution de la chaire à prêcher selon le projet original se
    Illustration :
    Autel latéral de la Vierge, gradin, détail plaque sculptée à droite du tabernacle, ensemble Chaire à prêcher, ensemble trois quarts gauche. IVR41_20155710640NUC4A Chaire à prêcher, ensemble trois-quarts droit. IVR41_20155730078NUC2A
  • moulin à farine puis scierie communale hydraulique à cadre avec logement
    moulin à farine puis scierie communale hydraulique à cadre avec logement Mandray - Pré-Rovus - Route de la scierie - en village - Cadastre : 1812 B 795 1868 B 895 2010 B 1047, 1048, 1049
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    farine appartenant à Jacques-Henry Finance en 1590 (AD88 G600-1). Devenu banal, il est régulièrement abandonnée en 1986. A partir de 1995, elle est restaurée par une association afin d'y accueillir des La première mention du site connue est un acte d'achat par le chapitre de Saint-Dié d'un moulin à même coulant pour un battant et une huilerie. Confisqué à la Révolution, il devient propriété privée et , une paire de meule avec pilon à chanvre et huilerie. En 1905, son nouveau propriétaire (Joseph Léonard ) le transforme en scierie à haut-fer hydraulique avec logement et crée l'étang-réservoir. La commune de Mandray en fait l'acquisition en 1908 (AD88 284O9), il est alors loué à un "sagard" (scieur) qui l'exploite. Il brûle en 1910 et est reconstruit à l'identique. En 1928, une annexe abritant un trieur et un aplatisseur à grains à grain est construite. En 1929, un moteur électrique est installé et à partir des années 1960 l'alimentation hydraulique est peu à peu abandonnée. Faute de rentabilité, la scierie est
    Précision dénomination :
    hydraulique à cadre
    Dénominations :
    moulin à farine
    Description :
    La scierie comprend une maison d'habitation à deux niveaux en moellons de grès hourdis à la chaux à bois au-dessus de la roue (principe similaire à celui de la scierie des Fougères à Plainfaing détruite IA88001773). Le mécanisme de la scie est un haut-fer (IM88004727) à bielle-manivelle dont le mouvement est commandée par une seconde bielle et une roue à arc-boutement. La scierie abrite une collection d'outils liés à l'exploitation forestière.
    Étages :
    1 étage carré
    Localisation :
    Mandray - Pré-Rovus - Route de la scierie - en village - Cadastre : 1812 B 795 1868 B 895 2010 B
    Titre courant :
    moulin à farine puis scierie communale hydraulique à cadre avec logement
    Intérêt de l'œuvre :
    à signaler
    Illustration :
    Bâtiment annexe, trieur à grains. IVR41_20108810680NUC2A Bâtiment annexe, trieur à grains, détail. IVR41_20108810681NUC2A Sous-sol, embiellage du haut-fer et hayotte à sciure. IVR41_20108810676NUC2A
    Couvertures :
    toit à longs pans
  • ensemble navette à encens et cuiller
    ensemble navette à encens et cuiller Bagneux - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    lettre A sur partie mobile du couvercle
    Historique :
    Ensemble navette à encens et cuiller réalisé au milieu du 20e siècle.
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Dénominations :
    navette à encens cuiller à encens
    Représentations :
    ornement à forme géométrique
    Description :
    Ensemble navette à encens et cuiller en bronze doré. La panse naviforme, vissée sur le pied partie fixe à la partie mobile, porte quatre motifs triangulaires. La cuiller en un seul élément, est
    Localisation :
    Bagneux - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    ensemble navette à encens et cuiller
    Dimension :
    h = 5,8 ; l = 11 ; d = 5 ; dimensions de la navette ; largeur de la cuiller : la = 8,5
    Illustration :
    ensemble navette à encens et cuiller ; vue d'ensemble IVR41_20135432402NUC2A
  • ampoule à huile des malades et boîte
    ampoule à huile des malades et boîte Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil général de la Meurthe-et-Moselle
    Inscriptions & marques :
    poinçon de maître : lettres L. G. séparées par une étoile dans un losange horizontal ; poinçons
    Historique :
    L'ampoule à huiles des malades avec sa boite, a été réalisée entre la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle par l'orfèvre Louis Gille et Cie dont le poinçon fut insculpé à Lyon le 11 juillet 1889
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Dénominations :
    ampoule à huile des malades
    Description :
    Ampoule à huile des malades avec boîte en bois. L'ampoule est en argent. Le corps cylindrique est soudé sur le pied à ressauts. Le couvercle mouluré, bordé d'un rang de perles, est sommé d'une croix
    Localisation :
    Battigny - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    ampoule à huile des malades et boîte
    Dimension :
    h = 15 ; l = 13,8 ; pr = 8
    Illustration :
    ampoule à huile des malades et boîte ; vue d'ensemble IVR41_20135432551NUC2A
  • Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le château aujourd'hui ferme
    Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le château aujourd'hui ferme Xermaménil - R.D. 914 - en village - Cadastre : 1997 ZN 68 70 71
    Copyrights :
    (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Demeure construite en 1783. Il s'agissait à l'origine d'un grenier à sel (?) d'où le nom "le Magasin" donné à cet édifice dans la localité et de logement du directeur des salines de Moyenvic. A l'intérieur (couloir) une inscription fournit le nom du commanditaire : "cette pierre a été posée par /Mr Jean -Etienne Forlan direc/teur des salines du roy à / Moyenvic et Dame Anne/Louise Constance Benoist de / la
    Dénominations :
    grenier à sel
    Représentations :
    linteau du corps de logis principal : un tonneau sur un charriot à grosses roues et une guirlande de laurier à noeud de ruban
    Description :
    principal à toit brisé et une aile plus basse. Chacune des deux façades principales porte respectivement trois et cinq travées. L'aile se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage carré couvert par un toit à à longs pans brisés et croupe, avec deux mansardes, et est couvert d'ardoises en écailles sur le portant ce qui ressemble à un tonneau. A l'intérieur, un couloir central sépare les deux logis. Le premier logis comprend 1 pièce en façade, 1 cuisine et 1 chambre. Le 2nd logis est organisé autour d'une pièce principale, à l'arrière un escalier en bois à garde corps de balustre un office.
    Étages :
    1 étage carré comble à surcroît
    Élévations extérieures :
    élévation à travées
    dc_bd328de7-2499-495c-8dc3-ea1c52cbe413_0 :
    {import cindoc=NAT2}{lot=0028-2}
    Titre courant :
    Ancien grenier à sel puis demeure du directeur des salines de Moyenvic appelée Le Magasin ou le
    Couvertures :
    toit à longs pans brisés croupe toit à longs pans pignon couvert
  • Etui à phylactères (tefillin)
    Etui à phylactères (tefillin) Épinal - 9 rue Charlet - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Inscriptions & marques :
    Sur une face : (français) : "J M C" ; sur l'autre(hébreu) : "Issachar fils de Moïse / Qastiel
    Historique :
    de prière), le jour de sa Bar mitzvah, et utilisé le matin à la maison ou à la synagogue. Il correspond à une typologie assez fréquente en Afrique du Nord.
    Observation :
    Juif-Obj0201-2
    Précision dénomination :
    étui à phylactères
    Dénominations :
    boîte à phylactères
    Localisation :
    Épinal - 9 rue Charlet - en ville
    Titre courant :
    Etui à phylactères (tefillin)
    Dimension :
    h = 23 ; la = 18,5
    Appellations :
    étui à tefillin
  • Boite à aromates (bessamim)-bougeoir
    Boite à aromates (bessamim)-bougeoir Lunéville - Collection particulière - en ville
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général
    Historique :
    Cette forme d'objet combinée pour la clôture du Shabbat (havdalah), comportant à la fois un tiroir pour les épices et un bougeoir sur piédouche pour la bougie, semble correspondre à une typologie propre
    Observation :
    Cahen (Gilbert) dir., Les juifs lorrains, du ghetto à la Nation 1721-1871, Metz (expo AD 57, musées (exposition musée lorrain), Paris, Somogy, 2009, cat. 259, p. 256.Juif-Obj >0201-2
    Référence documentaire :
    Cat. 25 Les Juifs lorrains. Du Ghetto à la Nation [Exposition Metz musée de la Cour d'Or, 1990 ]. Les Juifs lorrains. Du Ghetto à la Nation, catalogue. / Dir. Gilbert Cahen.Metz : Archives départementales de la Moselle et Musée de la Cour d'Or, 1990, 134 p. Cat. 259, p. 256 Les Juifs et la Lorraine. Un millénaire d'histoire partagée [Exposition. Nancy . Claire Decomps, Eric Moinet. Paris : Somogy. Nancy : Musée lorrain, 2009. 368 p. Judaica. The Bar Ilan Journal of Jewish Art, 2012, vol. VIII, p. 31-54.
    Dénominations :
    boîte à aromates
    Description :
    Piétement, petite boîte avec tiroir, bobèche coulissant sur 4 tiges en fonction de la taille de la
    Titre courant :
    Boite à aromates (bessamim)-bougeoir
    Dimension :
    h = 24 ; d pied = 10,5
    Appellations :
    boite à bessamim
    Illustration :
    Ensemble trois-quarts avec le tiroir à aromates ouvert. IVR41_20095410570NUC2A
  • ensemble seau à eau bénite et 2 goupillons
    ensemble seau à eau bénite et 2 goupillons Coincourt - rue de l' Eglise - en village
    Copyrights :
    (c) Région Grand-Est - Inventaire général (c) Conseil départemental de la Meurthe-et-Moselle
    Historique :
    Seau à eau bénite réalisé au cours du 19e siècle.
    Observation :
    {GESTION=lot0077-5}{GESTION=non selectionnés autres}
    Dénominations :
    seau à eau bénite
    Description :
    Seau à eau bénite, de type vase Médicis, en cuivre argenté. La panse estampée est vissée sur le
    Localisation :
    Coincourt - rue de l' Eglise - en village
    Titre courant :
    ensemble seau à eau bénite et 2 goupillons
    Dimension :
    h = 30,3 ; l = 18,5 ; d = 9,2 ; dimensions seau ; goupillon n°1 : l = 27 ; goupillon n°1 : d = 4,4 ; goupillon n°2 : l = 19,3 ; goupillon n°2 : d = 3,8
    États conservations :
    Le seau a été recouvert d'une matière argentée récemment.
    Illustration :
    ensemble seau à eau bénite et 2 goupillons - vue d'ensemble IVR41_20135431849NUC2A