Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 4 sur 4 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole
    Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole Rettel - en village - Cadastre : 1960 7 79 A 84, 107
    Historique :
    rachetée vers 1950 par la S.A. Des forges de la providence à Réhon (54) ; désaffectée depuis 1974. Fonderie construite en 1925 (daté par source) pour la société des forges et aciéries de la Moselle ; l'atelier de fabrication dont les fours ont disparu est desservi par un réseau de chemin de fer de 60 cm
    Parties constituantes non étudiées :
    atelier de fabrication
    Murs :
    parpaing de béton enduit moellon sans chaîne en pierre de taille pan de fer
    Description :
    Site industriel desservi par embranchement ferroviaire ; bureau : murs en parpaing de béton enduit et béton armé, toit en ciment amiante, terrasse en béton ; atelier de fabrication : brique silico -calcaire, pan de fer, toit à longs pans en ciment amiante ; magasin industriel : moellon de calcaire , brique silico-calcaire, pan de fer, toit en ciment amiante ; logement patronal : murs en béton armé et parpaing de béton enduit, élévation ordonnancée, toit à longs pans, croupe en tuile plate. Surface du site
    Titre courant :
    Fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy ; actuellement entrepôt agricole
    Appellations :
    fonderies et aciéries de la Moselle, puis Valexy
  • Filature, puis tuilerie Demimuid
    Filature, puis tuilerie Demimuid Commercy - 23 rue de la Gare 28 rue de Lisle - en ville - Cadastre : 1970 AB 492
    Historique :
    fermée en 1868, transformée en logements pour les ouvriers des forges et tréfileries de Commercy. Marques en 1852. Vendue en 1864 à Denis Enchery, revendue en 1866 à Rémy Grosdidier, maître de forges, usine de tâcheron.
    Hydrographies :
    ruisseau Roises (des)
    Murs :
    calcaire pierre de taille
    Localisation :
    Commercy - 23 rue de la Gare 28 rue de Lisle - en ville - Cadastre : 1970 AB 492
    Illustration :
    Eléments d'architecture d'après des documents de la bibliothèque municipale de Nancy
  • Moulin, Haut Fourneau
    Moulin, Haut Fourneau Villouxel - le Fourneau - isolé - Cadastre : 1810 B 20 1949 A1 10
    Historique :
    devient la propriété du comte de Brunet Neuilly ; logement d'ouvrier construit 1ère moitié 19e siècle pour Florentin Muel, moulin et logement du contremaître repercés, l'usine cesse de fonctionner en 1850, le haut
    Parties constituantes non étudiées :
    logement de contremaître
    Référence documentaire :
    département des Vosges, Images du patrimoine, n° 52, 1988, p. 13-14
    Murs :
    calcaire moellon sans chaîne en pierre de taille enduit
    Description :
    Moulin : murs en moellon sans chaîne en pierre de taille sous un toit à longs pans et demi-croupe couvert de tuiles mécaniques ; halle du fourneau : murs en moellon sous un toit en appentis couvert de couvert de tuiles mécaniques et de tuiles plates, élévation ordonnancée ; logement d'ouvrier : murs en moellon sans chaîne en pierre de taille sous un toit à longs pans et croupe couvert de tuiles mécaniques
  • Usine métallurgique
    Usine métallurgique Bazoilles-sur-Meuse - la Forge - isolé - Cadastre : 1810 C 229 1877 C3 497, E4 596 1967 ZH 52
    Historique :
    siècle, entre 1693 et 1698, pour Jean de Barbeau, comte de Thiaucourt, propriétaire de la seigneurie de Forge mentionnée pour la 1ère fois en 1542 dans des baux d'affermage. Reconstruite fin 4e quart 17e Bazoilles. Haut fourneau et fonderie construits, forge agrandie 1er quart 18e siècle par Louis de Barbarat , seigneur de Mazirot, propriétaire de la seigneurie depuis 1710. En 1785 la forge comprend 1 haut fourneau et 2 feux d'affinerie. La forge est achetée en 1802 par Muel, puis en 1815 par le comte d'Alsace qui construit en 1821 (datation par source), un atelier pour 1 feu de chaufferie et 2 martinets. En 1812, la forge est composée de : 1 haut fourneau, 2 feux d' affinerie, 1 gros marteau, 1 bocard à crasse. En 1822
    Référence documentaire :
    Plan d'ensemble des bâtiments industriels de l'usine, 1er février 1820 Plan d'ensemble des bâtiments industriels de l'usine, 1er février 1820 : plan aquarellé
1