Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Résultats 1 à 5 sur 5 - triés par pertinence
Liste Vignette Carte
  • presbytère de calvinistes de Verdun
    presbytère de calvinistes de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Historique :
    En 1921, L. Berthemy architecte DLSA et L. Valade et Meyer entrepreneurs reconstruisirent le
    Observation :
    en 1895, Dijon en1896 et Les Batignolles en 1895-1898 à Paris), Contrexéville (1893, Clasquin)…
    Description :
    ) et le balcon du premier étage. Le fronton de la lucarne est marquée d'une croix grecque rappelant la était surmonté du logement du gardien. En fonds de parcelle : un cabane de jardin en pans de bois et
    Auteur :
    [entrepreneur] Valade L. et Meyer
    Illustration :
    Signature de L. Valade et M. Meyer sur la façade du presbytère IVR41_20185530053NUC4A Temple et presbytère : ensemble 3/4 gauche depuis la rue IVR41_20185530051NUC4A Signature de L. Berthemy sur la façade du presbytère IVR41_20185530052NUC4A
  • Temple de calvinistes n°2 de Verdun
    Temple de calvinistes n°2 de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Historique :
    1883 et des bâtiments du collège Buvignier à Verdun). En novembre 1888, furent ajoutés quelques éléments sont ajoutés à la commande « simples et caractéristique du culte réformé : croix de pierre en haut de l’édifice, une Bible ouverte au-dessus de la porte d’entrée et comme inscription au-dessus ce présence des pasteurs de Sedan, Châlons-en-Champagne, et Charleville-Mézières (AD 55 146 J 23). L’ensemble tribune.Le 21 février 1916, l’édifice souffrit des bombardements qui touchèrent les portes, les verrières et motif de pierre précieuse, un fleuron et des motifs eucharistiques (blé, raisin) fut posée par Graff rapidement. Depuis 2016, il a été transformé en gîte. La chaire est déplacée au temple Saint-Jean à Nancy et
    Observation :
    en 1895, Dijon en1896 et Les Batignolles en 1895-1898 à Paris), Contrexéville (1893, Clasquin)…
    Représentations :
    Une représentation de la Bible marquée de l’alpha et de l’oméga amortit le fronton du portail. La : parfois mis en scène pour souligner son importance. À Étaules(Charente-Maritime, 1859-1864) et à Marennes soleil rayonnant connaît un vrai succès en Poitou-Charentes entre 1820 et 1875, ainsi à Saint-Martin-de sud à Lunel (Hérault, 1857), Bourran (Lot-et-Garonne,1889) et plus tard dans le Nord (Calais, 1934 ). La nuée peut remplacer les rayons comme à Castelmoronsur- Lot (Lot-et-Garonne, 1855), où une croix
    Description :
    romane avec des motifs de denticules et de bandes lombardes. La composition de la façade reprend avec plus de vigueur le schéma de celle de Toul (1865). Outre le décor religieux (croix et Bible), la façade enclavé, est proche de celui retenu aussi pour la synagogue de Verdun (1873 et 1875, par l'architecte Henri Mazilier) et la chapelle de l’institution Saint-Joseph édifiée en 1888 par le même architecte Chenevier. Le choeur est séparé de la nef par un emmarchement de deux degrés en pierre. La chaire axiale et plein cintre (décor de cercles concentriques) et le balcon du premier étage. Le fronton de la lucarne parcelle : un cabane de jardin en pans de bois et brique.
    Auteur :
    [entrepreneur] Valade L. et Meyer
    Illustration :
    Temple et presbytère : ensemble 3/4 gauche depuis la rue IVR41_20185530051NUC4A Façade du temple : détail du décor : Bible et citation de l'Evangile IVR41_20185530059NUC4A Détail de la Bible : alpha et oméga encadrant le laurier IVR41_20185530060NUC4A Détail de la colonne de la porte et de lamise en oeuvre en losange IVR41_20185530061NUC4A Plan du temple et du garage, rez-de-chaussée. Lieu de conservation : archives paroissiales Plan du temple et du logement du gardien, 1er étage. Lieu de conservation : archives paroissiales Plan du temple et du logement du gardien, 2e étage. Lieu de conservation : archives paroissiales Vue d'ensemble vers la tribune : le niveau de la tribune avec la rosace et la charpente visible
  • presbytère de calvinistes de Verdun
    presbytère de calvinistes de Verdun Verdun - - 19 rue Victor Schleiter
    Dossier :
    Signature de L. Valade et M. Meyer sur la façade du presbytère presbytère de calvinistes de Verdun
  • Ancienne synagogue de Lixheim (détruite)
    Ancienne synagogue de Lixheim (détruite) Lixheim - rue de la Synagogue - en village
    Historique :
    listes de 1753 et 1762. Il y aurait 28 ménages juifs en 1789, selon les Cahiers de doléances de la ville et 194 en 1871, époque à laquelle les juifs constituent 25 % de la population. Une première synagogue est datée de 1778 par l'enquête de 1838. Cet édifice, situé à l'angle de la rue Saint-Antoine et de dans la même rue, à l'angle de la rue des bouchers et de la rue du Moulin (aujourd'hui de la Synagogue temps qu'un grand nombre d'édifices juifs du département et reconstruite en 1963 grâce aux dommages de
    Référence documentaire :
    AD54, Edits, ordonnances et déclarations de S. A. R. Léopold : liste des familles autorisées en AD54, Recueil des ordonnances et réglements de Lorraine du règne de S. A. M. le roi de Pologne : listes des familles juives autorisées en 1753 et 1762 AD57, 7AL131 : Culte israélite, achats, ventes et constructions (1870-1918) AD57, 7AL132 : Culte israélite, achats, ventes et constructions (1870-1918) La principauté de Lixheim et les juifs : une histoire d'amour... FREUND, Pierre. La principauté de Lixheim et les juifs : une histoire d'amour... Liaisons, 2013, n° 31, p. 14-19. MEYER, Pierre-André. "Synagogues anciennes de Moselle". MEYER, Pierre-André. "Synagogues anciennes LANG, Jean-Bernard et ROSENFELD, Claude. Histoire des Juifs en Moselle LANG, Jean-Bernard et JARRASSE, Dominique. Une histoire des synagogues françaises : Entre Occident et Orient. JARRASSE
    Description :
    hébraïque gravée sur le linteau de la porte et les tables de la Loi amortissant la façade, les deux grands
    Illustration :
    Carte postale ancienne : " Gruss aus Lixheim l/L." figurant tous les bâtiments publics de la ville
  • Ensemble de 10 bandelettes de Torah (mappot)
    Ensemble de 10 bandelettes de Torah (mappot) Faulquemont - avenue André Viaux - en ville
    Inscriptions & marques :
    complémentaires illustrant le décor. A partir de 1881, le nom civil et la date de naissance de l'enfant sont
    Historique :
    Ensemble de 10 mappot réalisées pour des enfants nés entre 1849 et 1962, dont neuf entre 1945 et ° 3, 5 et 6), une Jules Levy, « ministre-officiant et sous rabbin de Saint-Avold » (n°4) et deux A Kirchenbaum, « ministre-officiant et mohel diplômé (circonciseur), Metz » (n° 8 et 10).
    Représentations :
    Symbole de la vie juive (rouleau et couronne de Torah, dais de mariage ou houppah...), aiguière de lévite et des temps liturgiques de l'année (loulav) Drapeaux français et étoiles de David. Motifs liés à
    Description :
    partir d'un lange coupé en trois morceaux (n°1, 2 et 7), deux n'en comportent que 2 (n° 3 et 5) et une (n , sa date de naissance dans le calendrier hébraïque et la bénédiction récitée à l'issue de la cérémonie « Qu'il grandisse pour la Torah (l'étude), la houppah (le mariage) et les bonnes actions, amen selah Moïse est vérité » ou sous la houppah : « Mazal tov », « Voix d’allégresse et voix de joie la voix du fiancé et la voix de la fiancée » (extrait des bénédictions du mariage). La mappah n° 2 n'est datée que plus fréquents sont le rouleau de Torah et le dais de mariage ou houppah (6 fois) qui est remplacé deux fois par un petit couple de mariés (n° 8 et 10). La bénédiction est également illustrée deux fois par un adolescent le jour de sa bar mitsvah ou majorité religieuse (n° 8 et 10). Les autres thèmes religieux sont peu nombreux : une corne d'appel ou shoffar et des bougies de Shabbat (n° 4), des Tables de la Loi (n° 7 et 8) et un chandelier à sept branches ou Menorah (n° 5). Si le premier symbolise le
    Illustration :
    Mappah n° 9, détail du nom de l'enfant et de sa date de naissance illustrée par un bonhomme de
1